by Tesladdict

Aucun rapport entre ces deux annonces mais c’est l’actualité de Tesla en ce weekend du 15 août.

Plutôt que de revenir une énième fois sur l’implication éventuelle de l’Autopilot dans un nouvel accident de TMS en Chine (où, c’est certain, il n’y a que cet accident qui est susceptible de nous intéresser) ou au contraire sur cette vie sauvée aux US grâce à ce même auto pilot (qui pour un journaliste français a conduit la voiture jusqu’à l’hôpital !), j’aurai préféré vous rendre compte de l’actualité Tesla tant les annonces de la marque sont nombreuses ces dernières semaines.

Il me faut quand même vous préparer à une nouvelle avalanche d’articles polémiques :

Une TMS a pris feu en France ce weekend du côté de Biarritz au cours d’un essai pendant le Tesla Tour que la marque organise durant l’été. Selon les informations disponibles les passagers ont quitté le véhicule après avoir vu apparaître sur le visuel du tableau de bord une alerte relative au chargement. Ce n’est que plus tard, le véhicule ayant été garé sur le côté de la route par son conducteur, que le feu s’est déclaré l’embrasant entièrement.

 

tesla-fire-france

(crédit photo Electrek.com)

Alors que selon l’observatoire des accidents plus de 2 500 voitures thermiques (!) ont brûlé en 2014 hors les 35 000 incendiées volontairement, nul doute que cet incident va remplir une nouvelle fois les pages de nos journaux et tenter d’interpeller leurs lecteurs sur la dangerosité supposée des voitures électriques.

Interrogés, les représentants de la marque ont déclaré: « Nous travaillons avec les autorités pour déterminer les circonstances de l’incident et leur offrons notre entière coopération. Les passagers sont sains et saufs. Ils ont pu sortir du véhicule avant que l’incident ne survienne. »

De son côté le conducteur qui essayait la TMS a déclaré à Sud Ouest: « Je suis un passionné de voitures. Lundi, je suis parti essayer la voiture à Biarritz. Nous sommes allés faire un tour en ville durant 20 minutes. Lors d’une petite accélération sur le boulevard d’Aritxague à Bayonne, un bruit important s’est fait entendre dans la voiture. L’hôtesse m’a alors demandé de me garer. Elle préférait appeler Tesla avant de continuer l’essai . En moins d’une minute, la voiture s’est embrasée et en 5 minutes elle a été totalement détruite », poursuit le conducteur, originaire d’Auch, encore choqué par ce qui lui est arrivé. « J’en tremble encore. Je veux comprendre ce qu’il s’est passé. »

Une seule chose est sûre. La commercialisation en forte progression des voitures électriques occasionnera de plus en plus d’incidents de ce type comme d’accidents liés ou pas à la technologie qu’elles embarquent. Il appartiendra aux constructeurs de ces voitures d’en limiter au maximum les risques sachant que le risque zéro est impossible à obtenir quel que soit leur mode d’alimentation en énergie.

Remet-on en cause le transport aérien alors que tout dernièrement un Boeing a pris feu à l’atterrissage à Dubaï avec plus de 200 passagers à son bord ?

Mon article n’empêchera évidemment aucun journaliste de s’en donner à cœur joie dans les jours qui viennent aussi est-ce d’une autre actualité que je souhaite vous faire part.

Elon Musk l’avait annoncé il y a plus d’une année lors de sa venue à Chambourcy l’autonomie des TMX et TMS allait être portée à plus de 600 km. Comme à son habitude il avait déclaré à cette époque en réponse à la question du « Quand ? » un « Bientôt ! » sans plus de précision. Bientôt c’est aujourd’hui ou presque.

Le service de régulation automobile danois vient d’enregistrer une TMS et une TMX avec des batteries de 100kW alors que dans le même temps les autorités hollandaises et européennes viennent d’accorder leur « permis de circuler » sur les routes européennes aux véhicules de la marque dotée des mêmes batteries.

100KW sur lesquels 90 sont effectivement disponibles à l’utilisation, soit à une moyenne de consommation de 190 wh/km une autonomie réelle de 475 km en conditions normales de circulation. Offrons-nous un petit retour en arrière pour nous permettre de mesurer les progrès réalisés en deux années :

D’une autonomie réelle de moins de 400km en mars 2014 nous voici en août 2016 avec un peu moins de 500km disponibles sous la pédale ! 25% de mieux.

On est certes toujours assez loin de l’autonomie réelle des véhicules thermiques les plus économes proche de 800 km mais certainement au niveau des voitures de même catégorie disposant de plus de 400 chevaux sous le capot ! Ensuite tout est affaire de conduite et… de plaisir ! Pour ma part, il reste total et je continue à m’enflammer 🙂 pour ma TMS comme pour Tesla en général !

 

La communauté Tesla Magazine:

>> Découvrez une carte de membre révolutionnaire qui vous protège des fraudes au paiement sans contact.

> Réagissez à ces informations sur notre forum

>> Découvrez la boutique Tesla Magazine

Rejoignez le mouvement en faveur de la cause électrique.

Inscription gratuite, bons plans, articles, événements...
Inscription
Envoyer
Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

7 thoughts on “600 km d’autonomie en VE et une nouvelle TMS en feu !

  1. Bonjour,
    Merci pour vos informations concernant les Tesla.
    Je pense que la grande majorité de vos lecteurs sont des férus de technologie et ont les yeux qui piquent lorsque, dans un article, des W (unité de puissance) sont mentionnées au lieu des Wh (unité d’énergie). Une batterie contient une certaine quantité d’énergie, donc des Wh!
    Merci pour votre attention et bonne suite.
    Bart Wind

  2. Ce n’est pas tant le nombre absolu de véhicules qui brulent, mais plutot le nombre relatif d’entre-eux….
    2400 thermiques qui brûlent sur 32 millions de thermiques en France, ça donne du 0.0075%
    Ne connaissant pas les chiffres de production Tesla, et encore moins le nombre de véhicules ayant brûlé je m’abstiendrai de tout commentaire.
    Néanmoins, pour être objectif, il faut arrêtrer de comparer des carottes et des navets, mais comparer des données comparables. Peut-on comparer l’incendie d’une Tesla neuve sortant d’une concession avec l’incendie d’une R16 de 40 ans qui a une durite d’essence craquelée ? Non, évidemment.
    Donc soyons également irréprochables dans les contre-arguments que nous avançons !

    1. Bien vu ! Mais encore faudrait il que la médiatisation des incidents des Tesla soit à la hauteur de leur importance relative.
      Pour info, à ma connaissance, c’est la première TMS qui brûle en France pour à peu près 1600 commercialisées soit 0,000625% pour reprendre vos calculs.
      Au niveau mondial c’est 3 ou 4 incendies sans cause externe pour environ 150 000 soit 0,0027%…….
      Pour aller au bout de la réflexion la seule statistique qui serait utile aux comparaisons serait le nombre de voitures incendiées sans cause externe par modèle et par million de kilomètres parcourus mais ce nombre étant tellement faible (voir votre chiffre) ça n’a que peu d’intérêt. Les VE ne sont pas plus inflammables sans cause externe que les thermiques que ce soit Tesla, Renault ou Nissan et il serait bon pour l’avenir des VE que les médias en rendent compte objectivement…

      1. 1 sur 1600 c’est 0,0625% et non 0,0….0625% soit 8 fois plus fréquent que les thermiques..

        et d’accord avec 356 Passion, il faut relativiser par rapport à l’age de la voiture.
        les batteries lithium présente cet inconvénient et il semble que dans de (très rares) cas, le système de refroidissement innovant des battteries Tesla soit défaillant ..
        La décharge d’un accumulateur lithium ion produit de la chaleur et; aux puissances concernées il est légitime de se poser la question de la surchauffe . Pour ma part, j’ai bien peur que cela soit un incident non unique qui amènera surement Tesla à durcir les contrôles thermiques de ses batteries lors d’appel de puissance…

        1. Manque d’attention. désolé.Mais la comparaison reste valide au niveau mondial ce qui compte tenu des nombres à considérer est tout de même plus pertinent….
          Merci pour votre post.

  3. Eh oui l’autonomie de ces votures augmente
    La voiture électrique n’est qu’au début de son règne
    Et la voiture a pétrole elle, qui a remplacé le véhicule à vapeur de Denis PAPIN, amorce maintenant son déclin
    Tout comme GUTEMBERG , TESLA et son créateur Elon MUSK seront critiqués, voire bannis
    Mais la Révolution est en route, et rien ne l’arrêtera
    Donc piaillez, hurlez, critiquez…Etc
    Vous n’arrêterez pas cette révolution
    Ah , au fait, TESLA a engrangé en peu de temps plus de 400000 réservations, et cela sans aucune action commerciale proportionnée
    Même nos dirigeants politiques ( Hollande ou Autre) ne reçoivent pas une telle quantité d’électeurs sans faire une campagne électorale d’importance
    Donc le progrès est en marche, et personne ne l’arrêtera
    Et même si les banquiers se liguent contre TESLA pour essayer de le couler, cela ne sera pas possible, car les consommateurs réuniront leurs faibles moyens financiers pour rendre cette révolution possible
    Vous les Médias, qui êtes aux service des intérêts financiers de l’éstablissement, arrêtez de jeter de l’huile sur le feu et reconnaissez l’avenir qui est en marche

Laisser un commentaire

*