Tous les médias en avaient fait leurs choux gras. L’Autopilot de Tesla était « impliqué » dans l’accident qui avait coûté la vie au conducteur d’une Model S s’étant encastrée sous la remorque d’un camion venu couper sa trajectoire.

Impliqué parce que « pas au point et capable de mettre en danger les passagers de la voiture en faisant usage » ou « responsable de l’accident parce que laissant croire au pilote du véhicule qu’il agirait pour le sauver en toutes circonstances« . Ainsi c’était justement, CQFD, parce que « Tesla Motors laissait croire que son système conduisait à la place du pilote que le malheureux qui avait trouvé la mort dans cet accident s’était autorisé à regarder un film pendant que sa voiture se déplaçait sur autoroute ».

La polémique relayée complaisamment par des médias intéressés à la promotion des véhicules thermiques avait enflée au point que la célèbre et très influente (aux US) association Consumers Report avait demandé que « Tesla Motors désactive leur système Autopilot tant que des améliorations substantielles et indispensables notamment en matière d’information des propriétaires de voitures Tesla ou de désactivation automatique en cas de manquement au respect des consignes d’usage du système n’auraient pas été apportées« .

L’Allemagne n’avait pas été en reste en interdisant à Tesla d’utiliser le nom d’Autopilot dans les documents le présentant alors que dans le même temps Mercedes ne se privait pas de  lancer une campagne de publicité sur ses voitures équipés de leur sytème de conduite autonome !

La NHTSA a pris plus de 6 mois pour rendre compte de ses conclusions. Elle exonère aujourd’hui complètement Tesla de tous les travers et dysfonctionnement évoqués plus haut et conclut  que Tesla n’ a pas manqué à ses devoirs d’information des utilisateurs de son sytème Autopilot et que ce dernier n’a connu aucune défaillance ni dysfonctionnement qui justifierait qu’elle ordonne un rappel des voitures en étant équipés.

Comme souvent l’accident mortel, outre le comportement irresponsable du conducteur, trouve en réalité son origine dans des circonstances additionnelles et particulières et notamment que la remorque était dépourvue d’une barre de protection latérale qui aurait empêché que la voiture soit décapitée avant d’aller se fracasser sur un poteau en bord de voie.

Plus intéressant encore :

L’Office of Defects Investigation (ODI) de la NHTSA a examiné les données sur les taux d’accidents des véhicules de marque Tesla avant et après l’introduction du système Autopilot:

L’ODI a vérifié et analysé les données sur le kilométrage et le déploiement des airbags en cas d’accident fournies par Tesla pour tous les modèles de 2014 à 2016 équipés  du pilote automatique, soit installé dans le véhicule lors de la vente ou par mise à jour OTA, avant et après son installation.

Ils sont arrivés à la conclusion que «les données montrent que le taux d’accident des véhicules Tesla a chuté de près de 40 %  après l’installation de l’Autopilot« .

Tesla a toujours écrit et dit que l’Autopilot dans la version de l’époque n’avait pas vocation ni capacité à se substituer au conducteur du véhicule en faisant usage et que celui ci devait en toutes circonstances rester vigilant au volant. Depuis ce malheureux accident Tesla sous la pression mais aussi en toute responsabilité a modifié les conditions d’utilisation du sytème allant jusqu’à l’inactiver dans le cas où le conducteur ne laisserait pas ses mains sur le volant trop longtemps (1 à 2 minutes) et répéterait cette attitude dangereuse et inadaptée.

Cette polèmique n’a pas empêché, au contraire et alors qu’on pouvait le craindre, Tesla Motors de poursuivre le développement de son système en publiant une version plus évoluée fin décembre, dernière étape avant la mise en service d’une ultime version de niveau 5 préfigurant la voiture autonome. Et cela avec la conviction que son système permettra d’épargner de nombreuses vies tant sa capacité d’analyse et de réaction s’avérera supérieure à celles des humains.

 

 

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

5 thoughts on “Accident mortel en mai: la NHTSA innocente l’Autopilot et Tesla

  1. Je téléphone d’une main , je mange un sandwich de l’autre et je conduit avec mon genou ,
    Question , mon constructeur est il responsable de n’avoir rien prévu dans ce cas là ?

    1. L’intéligeance a ses limites, mais la connerie, elle n’en na pas !
      Elle est infinie.
      Et comme disait Albert Einstein, il n’y a que deux choses qui sont infinies, la connerie humaine, et en deuxième l’univers.
      Mais pour ce qui est de l’univers, il n’en avait pas encore acquis la certitude entière. complète.
      Il lui reste encore un doute… Y aurait il quand même une Fin à l’univers ? Mystère…

  2. La photo du vehicule accidenté etait elle indispensable?pensez vous a la famille de la personne décédé ,vous aussi vous avez besoin de spectacle !!!

    1. merci pour votre post.
      Désolé de vous avoir choqué avec une photo publiée aux US dans tous les médias.
      PS: Avez vous besoin de reconnaissance pour condamner ainsi sans connaître ?

  3. Merci pour votre reponse,pourquoi ne pas avoir mis un croquis explicatif c’eut ete moins spectaculaire mais plus compréhensif ..
    Quant à la reconnaissance deja celle du ventre de mes Mproches me suffira amplement

Laisser un commentaire

*