Fortune Magazine a publié aujourd’hui un article qui rend compte d’un échange qu’il avait avec le porte parole de Tesla et au cours duquel Elon Musk est intervenu de façon impromptue.

Dans son article son auteur Carol Loomis  lie les dates de l’annonce de l’augmentation du capital de 2,3 milliards $ de Tesla le 18 mai avec l’annonce le 30 juin du récent accident mortel dans un Model S dont la fonction autopilot était activée.

Carol J. Loomis, explique qu’à son avis Tesla n’a volontairement pas divulgué les nouvelles de l’accident, qui a eu lieu le 7 mai et seulement quand la NHTSA a annoncé qu’une enquête était ouverte c’est à dire le 30 juin.

Loomis, un journaliste financier 87 ans retraité de Fortune en 2014 après 60 ans  passés à la rédaction du magasine, affirme que l’accident aurait dû être révélé avant le 30 juin tant ce «fait très important» aurait dû être connu parce que « Tesla avait commercialisé [l’Autopilot] comme sûr et important » et donc que Tesla aurait dû considérer l’annonce de l’accident comme une information importante à  faire connaître aux investisseurs lors de l’émission d’actions.  

Loomis dit que son interlocuteur a souligné que l’annonce de l’accident n’avait pratiquement pas affecté le cours de l’action après le 30 juin et que c’est à ce moment de la conversation qu’ Elon Musk est intervenu par courriel. Loomis n’a pas révélé ses propos mais a publié un extrait de ceux de Musk.

Après avoir dit que l’événement « est non significatif à la valeur de Tesla», il a ajouté :  « En effet, si quelqu’un prend la peine de faire le calcul (ce qu’évidemment, vous n’avez pas fait) il se rendrait compte que sur 1Million de décès d’automobilistes par an dans le monde, environ un demi-million de personnes auraient pu être sauvées si le pilote automatique Tesla était universellement disponible. S’il vous plaît, prenez 5 minutes et faites ce calcul morbide avant d’écrire un article qui trompe le public « .

C’est me semble t il la réponse d’un homme irrité. Une réponse de nature à enflammer la polémique plutôt qu’à la calmer car si en effet les conducteurs de Tesla avec Autopilot activé ont connu moitié moins d’accident mortel que les autres, son extrapolation me paraît un peu rapide tant l’échantillon sur lequel elle s’appuie est statistiquement insuffisant.

Cette irritation me paraît cependant bien compréhensible car de très nombreux journalistes( ?) se sont emparés de cette affaire  avec des titres d’articles particulièrement trompeurs. Le dernier en date est exceptionnel:

PARIS MATCH : «  En pilotage automatique, une Tesla tue son conducteur »

Le « poids des mots, le choc des images » c’est le slogan de Paris Match.  Je dirai plutôt « la légèreté de ses journalistes, le choc de la désinformation ».

Au delà de ce regrettable accident dont l’enquête de la NHTSA établira  l’origine et les responsabilités je suis plus intéressé comme conducteur d’une Model S avec Autopilot par l’annonce par Electrek.com d’une mise à jour de son logiciel actuellement en V7.

Selon ce site, Tesla prévoit de publier prochainement la version logicielle 8.0.

Une mise à jour présentée en « off » comme la plus importante depuis le lancement du modèle S en 2012 et qui apportera également des améliorations significatives au système de l’Autopilot. Nul doute que si cette mise à jour est à l’étude depuis bien avant l’accident survenu le 7 mai celui ci obligera Tesla à prendre plus que jamais en compte la sécurité que son fonctionnement  apportera aux conducteurs.

Selon Electrek cette mise à jour 8.0, qui est actuellement mise à l’essai chez un petit nombre de propriétaires de Tesla, devrait être installée dans les prochaines semaines. Elle permettra l’amélioration de l’efficacité de l’Autopilot dans le trafic et va permettre la sortie d’autoroute grâce à l’activation d’un signal dédié un peu comme le changement de voie automatique actuel.

Le système de l’Autopilot apprend de tous les véhicules l’utilisant (~ 80.000 véhicules) en construisant des cartes de haute précision, qu’il affine à chaque passage d’un véhicule, puis télécharge les sections de carte alignés avec le propre GPS du véhicule pour l’aider en temps réel avec des contrôles croisés provenant des capteurs du véhicule, principalement la caméra frontale et le radar.

Plus les kilomètres défilent, plus le système d’exploitation de l’Autopilot obtient les informations utiles à son amélioration jusqu’à ….l’Autopilot 2.0 où avec une nouvelle série de capteurs Tesla pourra libérer des fonctionnalités autonomes et semi-autonomes plus avancées et construites sur l’architecture développée par le programme de Autopilot actuel.

Toujours selon Electrek, les données deviendront de plus en plus utiles si elles peuvent être recoupées en temps réel avec plusieurs capteurs, ce qui pourrait à son tour potentiellement augmenter le niveau de sécurité du véhicule.

 .

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

4 thoughts on “Accident mortel  Tesla: Nouvelle polémique et derniers développements:

  1. Bel article, bien synthétisé, clair et précis.
    Je ne comprend même pas que les investisseurs puissent avoir peur aujourd’hui, ce n’est pas pire que l’histoire de Toyota il y a quelques mois avec ses problèmes de freins et dizaines de morts en prime…
    Comme c’est indiqué, c’est une aide à la conduite au même titre que l’ABS ou le régulateur, la personne est toujours la personne responsable de la conduite de son véhicule. Reste à la NHTSA de donner ses conclusions de cet accident regrettable en espérant qu’ils resteront objectif !

  2. Coup de gueule!
    Je suis propriétaire d’une Tesla S et je souhaitaîs faire connaitre mon coup de gueule: comment M Musk peut-il se targuer de vouloir sauver des vies avec l’auto-pilote en le proposant en option à un prix prohibitif?
    Ce système devrait être inclus dans le prix tout autant que les systèmes de sécurités comme l’abs…
    Didier de Toulouse

    1. Bonjour Didier,

      Pour qu’un tel sytème s’impose à tous les constructeurs et profite à tous les conducteurs il faut bien commencer par un bout. Ça a été le cas pour les améliorations que vous citez: avant de les voir proposés systématiquement c’étaient des options que les constructeurs proposaient sur leurs véhicules prémium. Puis les économies d’échelle aidant ils les ont inclus dans leurs packages pour créer la différence et vendre plus de véhicules…..
      PS: je ne pense pas qu’on puisse parler de prix prohibitif compte tenu de l’équipement à mettre en place. Ce qui me gène aujourd’hui c’est que des Models S sont vendues pré équipées mais qu’il faut payer un supplément pour activer leur fonctionnalité….

  3. Bjr , je travail dans la santé et par exemple lors de l’achat d’un ventilateur mécanique ( appareil permettant de suppléer l’incapacité du patient à respirer) il en est de même que pour les tesla , à savoir que certaines options ( parfois importantes ) s’achètent par la mise à jour logiciel du ventilateur mécanique .
    Dans la santé cela existe depuis une bonne dizaine d’année.
    Dc tesla ne fait qu’appliquer ce qui se fait ailleurs sans que cela ne semble poser de problème.
    La sécurité passive des tesla est la meilleure du monde comme le montre les tests EURO NCAP , je propose donc , pour sauver des vies d’interdire tous les véhicules ayant de moins bonnes performances …

    Ras de la bol du Tesla bashing gratuit .

    A bas les journaleux lisses, corrompus ou sans aucune objectivité.

Laisser un commentaire

*