tesla-chine

Premiers jours en Tesla Model S

Etrange, vraiment étrange cette première prise en main de ma nouvelle Tesla Model S.

J’ai commandé ma voiture en novembre 2013, le jour ou j’ai réalisé un essai routier… Au « Service Center de Bruxelles ». Il y avait environ trois ou quatre Tesla dans l’atelier dont un roadster en maintenance. C’est le vendredi 21 mars, premier jour du printemps, que je suis retourné à Bruxelles pour prendre possession de ma voiture. Quelle effervescence dans l’atelier, il y avait environ une vingtaine de Tesla Model S prête à être livrées… J’ai ressenti une certaine fierté devant ce succès commercial grandissant !!

Entre l’achat et le moment de la livraison de la voiture beaucoup d’événements inhabituels se produisent. D’abord sur le site Tesla Motors, où vous suivez, en ligne, l’état de votre commande, depuis le détail de la configuration en passant par le mise en production puis le transport jusqu’au centre de livraison… Pendant ce temps Tesla reste en communication avec vous, par courriel, et vous prend par la main pour vous demander de produire une foule de renseignements qui vont vous facilité la vie le jour J, jour de la livraison. Ils prennent en charge la demande d’immatriculation, et vous propose de souscrire une assurance négociée avec une compagnie d’assurance renommée et pratiquant des tarifs plus que concurrentiel : 1.500 € hors taxes (20%) pour une assurance Responsabilité Civile et CASCO (remboursement de 100% de la valeur de la voiture (120.000 € TTC) pendant les trois premières années et réparation des dommages dans un centre Tesla sans franchise).

La livraison : la petite séance d’information menée par le service livraison de Tesla est à l’image de la marque, c’est un jeune homme d’environ vingt cinq ans, très décontracté et branché (c’est le moins qu’on puisse être pour une concession de VE). On passe en revue les fonctionnalités que l’écran 17’’ permet de commander pendant environ une demi heure. Je signe les documents de prise de possession du véhicule ainsi que mon affiliation à la communauté Tesla qui relie ma voiture en temps réel à l’usine et permet les mises à jour logicielle du système de gestion interne.

A moi les grands espaces… Je quitte la concession et me voici en tête à tête avec l’engin… Les premiers moments sont perturbants mais tous empreints d’émerveillement. On se sent différent au volant d’une Tesla ! Obsession immédiate : autonomie ! Comment va se comporter l’autonomie de la voiture. Très vite on surveille les quadrants et les graphiques qui visualisent la consommation et instinctivement on se met à rouler de manière économe… tout à coup la dépense énergétique électrique prend une toute autre dimension que la consommation d’énergie fossile ! Le silence de fonctionnement exacerbe ce sentiment.

Je pense ne jamais avoir roulé aussi lentement entre Bruxelles et Liège que ce jour là. La voiture et le conducteur s’en accommodent d’ailleurs fort bien. Arrive un autre moment primordial pour l’utilisation de la voiture. C’est avec une maladresse certaine que je branche le câble permettant de recharger la voiture pour la première fois… Ce geste devient rapidement, au fil des jours, un réflexe et dès lors le terme autonomie devient très relatif… La voiture est entièrement programmable en terme de plage horaire autorisant les recharges, ceci pour privilégier les tarifs de coût énergétique favorable pratiqués par les fournisseurs pendant la nuit. Cette programmation est très confortable et la connexion 3G de la voiture permet, de surcroit, de retenir les plages horaires de recharge liées au lieu où on les pratique et ce, sans intervention de votre part… c’est extrêmement confortable. Pratiquement, quand vous rentrez du travail, vous branchez la voiture et vous ne vous occupez plus de rien jusqu’au lendemain mâtin quand vous repartez au travail. On ne s’arrête pas pour faire le plein mais on fait le plein quand on s’arrête,… la différence est de taille ! Le temps nécessaire pour réaliser une recharge devient alors très relatif. J’ai installé une borne 380V triphasé 16A à mon domicile (6 à 8 hrs de temps de recharge pour une recharge complète) et une borne 380V triphasé 32A au bureau (3 à 4 hrs de temps de recharge pour une recharge complète). L’autonomie constatée pendant les quinze premiers jours d’utilisation est comprise entre 300 et 400 km. Cette autonomie est entièrement dépendante de la façon dont le véhicule est sollicité. Certain jours, vous savez que vous faites moins de kilomètres, vous pouvez alors être beaucoup plus jouette avec la voiture. J’ai encore beaucoup à écrire sur ce sujet sans parler de la première mise à jour logicielle, du contrôle de la voiture à l’aide mon iphone et de bien d’autres choses… Ce sera pour la semaine prochaine

Auteur: Philippe Greisch, Président d’honneur pour la région Belgique.

 

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

One thought on “Achat Tesla Model S: Les premiers jours

  1. Commentaire fort intéressant et plein d’humour en même temps, ce qui donne envie d’acheter une TESLA.
    Je suis convaincu que l’avenir immédiat appartient à TESLA et l’avenir à long terme à ce type de véhicule.
    Je suis quasiment obligé d’attendre la sortie du SUV, en espérant que le prix ne sera pas prohibitif.
    Bravo à vous

Laisser un commentaire

*