Tesla-Supercharger-Europe-2016-eff-Oct-2014

 

L’organisation américaine National Renewable Energy Laboratory vient de conclure une étude sondagière « révélatrice » des envies et des blocages qui persisteraient à l’achat d’une voiture électrique.

 

Sans s’intéresser aux critères émotionnels, financiers ou familiaux qui peuvent induire évidemment la décision finale, National Reneweble EL s’est focalisé sur l’analyse du ressenti des besoins en autonomie et des conditions optimales d’avoir à « faire le plein ».

  • 56 % soit plus de la moitié des répondants seraient prêts à « acheter un véhicule électrique si l’autonomie de ce dernier était d’au moins 480 kilomètres ».
  • 53 % des consommateurs veulent être « certains qu’ils auront en tout temps accès à une borne de chargement avant de faire l’acquisition d’un VÉ » lorsqu’ils voyagent.
  • 52 % des répondants affirment que les VÉ sont « aussi bonnes ou meilleures » que les voitures à moteur thermique

Il semblerait donc que le consommateur « moyen » selon cette étude faite avant le lancement de la Model 3 de Tesla soit prêt à accepter moins d’autonomie qu’avec une voiture thermique à condition qu’elle soit au minimum de 480 km et assortie d’un accès sécurisant aux bornes de rechargement.

Selon Ecoloauto, « la conclusion de cette étude semble claire : plus d’autonomie et plus de bornes signifient plus de voitures électriques sur les routes. Mais ça, nous le savions déjà. (…) Mais ce qui est certain est qu’à l’heure actuelle, il faudra faire mieux que 160 kilomètres quand les conditions sont idéales. »

S’il est clair que 100 à 150 km d’autonomie réserve les véhicules électriques d’aujourd’hui au seul usage urbain et en limite en conséquence les ventes, ceci en accord avec les résultats de ce sondage, le succès des réservations de la Model 3 (plus de 400 000 au 20 avril) montre que même le critère d’une autonomie de minimale de 480 km n’est plus décisif dans la décision d’achat.

Pour rappel, Tesla offre déjà aujourd’hui la plus grande autonomie du marché avec sa Model S version 90D qui annonce 557 kilomètres théorique (environ 450km réels) mais pour plus de 100 000€.

La future Model 3 promet 346 kilomètres tandis que la Bolt de Chevrolet à venir à la fin de 2016 (?) annonce 320 kilomètres. (ce qui correspondra à des autonomies effectives et probables d’environ 280 km et 260km)

Par ailleurs Tesla est aussi le seul constructeur de voitures électriques qui assortit son offre de voitures d’un accès gratuit (ou inclus dans le prix de vente, au choix du lecteur) à un réseau de rechargement ultra rapide (250km en 30’).

Alors est-ce le remarquable effet merchandising de Tesla qui explique l’extraordinaire succès de la Model 3 ? 

Ou le buzz depuis plusieurs années autour de la Model S qui est une rupture spectaculaire dans le monde de l’automobile ?

A moins plus simplement que ce sondage, photo de l’état d’esprit d’un moment des personnes interrogées, ait été dépassé par l’envie planétaire et partagée d’acheter un véhicule électrique au look et performances excitants, sans émissions de gaz polluants, financièrement abordable et rentable (moins de 3€ pour 100km) assorti d’un promesse de recharge sécurisante  malgré une autonomie largement inférieure aux 480km requis par les sondés ?

Le succès de la Model 3 augure t il d’un possible succès de la Bolt si Chevrolet propose avec la voiture une solution de recharge comparable ?

Elon Musk et Tesla n’ont pas fini de bousculer non seulement les manufacturiers de l’establishment automobile mais aussi les consommateurs, leurs préjugés, leurs choix et leurs habitudes.

 

Rejoignez le mouvement en faveur de la cause électrique.

Inscription gratuite, bons plans, articles, événements...
Inscription
Envoyer
Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

2 thoughts on “autonomie: le sondage et le bon chiffre.

  1. j’ai rencontré ce matin au Tesla Store d’Aix en Provence James, pionnier des voitures Tesla en France puisque propriétaire d’un roadster dès 2012 et d’une S en 2013 !
    Je vous fais partager son analyse: la barre des 480 km d’autonomie est propre aux américains (où a été fait le sondage…). On y roule plus à 90 km/h qu’à 130km/h et les distances sont évidemment plus grandes qu’en Europe.
    Séduisant mais pourtant la Model 3 connait aux USA le même succès qu’ailleurs !

  2. attention, j’ai voulu connaître les limitations de vitesse au USA, et j »ai été étonné de la diversité des limitations, cela va de 70 à 130 km/h suivant les états et les routes. On ne peut donc généraliser.
    Ensuite 480 km pour une thermique, cela se fait ;)). perso je fais entre 900 et 1000 km, et ma femme , environ 450 km, elle a le pied lourd, très lourd…Ensuite, pour les moins moins jeunes, souvenez vous de l’autonomie des thermiques dans les années 60.

Laisser un commentaire

*