Il y a ceux qui veulent maitriser leurs coûts et d’autres, leur technologie ou leur approvisionnement. En termes de batterie, nerf de la guerre du VE (Véhicule Electrique), les camps ne sont pas encore figés.

Tesla appartient à la seconde catégorie. La firme d’Elon Musk internalise autant qu’elle le peut pour mieux maitriser ses approvisionnements ou, dit différemment, moins dépendre d’entreprises tierces. Revers de la médaille : ses investissements propres sont massifs et engagent la marque sur le long terme quant au type de batterie produit.

Nissan appartient à la première catégorie. Le constructeur nippon a annoncé hier se séparer de son activité de production de batteries. Une direction opposée et un constat totalement inversé : Nissan dépendra à 100% de fournisseurs extérieurs mais ne s’aliène aucune technologie, aucun fournisseur.

C’est donc un virage à 180°, celui d’une entreprise qui estime que les technologies de batteries risquent d’évoluer trop rapidement pour s’enfermer dans un schéma technologique rigide. Au final, Nissan perdra en indépendance ce qu’elle gagnera en souplesse voire en performance. 

Double batterie Nissan LEAF
Double batterie Nissan LEAF

Et pour le client final ?

Là encore, le constat est mitigé. La vente par Nissan de son activité batteries offre au marché un nouvel acteur indépendant. C’est une bonne chose pour les constructeurs et donc, in fine, le client final : plus le marché est riche d’acteurs, plus leur compétition favorise la R&D et la baisse des prix.

En revanche, le cas Nissan soulève un problème: son activité batterie a été vendue à un fond d’investissements chinois. L’objectif est donc clairement celui de la rentabilité, pas nécessairement celui de l’innovation. Quant au caractère chinois de l’investisseur, il peut vouloir préférer la vente sur son marché domestique, dont les objectifs de vente pour cette seule année pourraient atteindre 800 000 véhicules. Ce nouvel acquéreur continuera de vendre ses batteries à Nissan mais l’ouverture aux tiers n’est pas certaine.

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

One thought on “Batteries : Nissan jette l’éponge

  1. Ils vendent peut-être parce qu’ils ne sont pas capable de faire des voitures de qualité tout simplement !
    exemples :

    17/07/2017 Fallo en el sistema de auto-nivelación de faros de los Nissan Leaf
    Titre de l’article traduit : «Défaillance du système phares auto-nivellement Nissan Leaf»
    Commentaire : Renault Nissan toujours des défauts.

    Source : posventa.info

    05/05/2017 Rappel – Nissan Sentra ou Leaf : Problème de coussin gonflable
    Extrait de l’article : «Cela pourrait augmenter les risques de blessures au passager avant.»
    Commentaire : Peut-être l’explication de l’article Précédent ? LES VEHICULES ELECTRIQUES DU GROUPE RENAULT NISSAN NON FIABLES !

    Source : zone911.com

    03/05/2017 Nissan Recalling 25,000 Sentras and Leafs Over Defective Airbags
    Extrait de l’article traduit : «Non, Takata n’est pas responsable» Commentaire : Encore 1 rappel pour le Leaf et le Sentras ! Que de défauts 25000 ici + 5000 pour le Dokker en 1 journée ! LA MAUVAISE QUALITE !

    Source : thedrive.com

    02/07/2016 2017 Nissan Leaf Range Stuns Bolt, Model 3 – Suspicious?
    Extrait de l’article traduit : « Peut-être qu’il s’agit d’une simple erreur de la source d’origine qui pourrait avoir confondu kilomètres et miles, car environ 340 km se traduit par 210 miles»
    Commentaire : Peut-être ! Peut-être pas !

    Source : dailysunknoxville.com/

Laisser un commentaire

*