Tesla-Magazine doit s’intéresser à la concurrence de Tesla car pour avancer sur un marché il est essentiel de connaître par coeur ses concurrents et d’être attentif aux paroles de ses concurrents.

BYD_Auto

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au constructeur BYD. En effet, lors de l’assemblée générale de BYD, Wang Chuanfu (PDG), a déclaré qu’il pourrait produire une Tesla par minute si la demande pour les véhicules électriques était partie pour durer.

Le PDG a clairement visé les capacités de production de Tesla Motors qui sont volontairement limités.

Nous vous présentons brièvement le constructeur BYD, son activité et sa stratégie.

BYD, une société discrète

Le 7 Juin s’est tenu l’assemblée générale de la société BYD. Ce n’est pas un concurrent direct de Tesla Motors mais son PDG a publiquement reconnu le succès de Tesla Motors qui au delà d’avoir créer un véhicule haut de gamme est en train de faire changer la perception du véhicule électrique et de créer des comportements éthiques.

BYD est une société surtout connu par ses compétences en batteries de téléphone portable, elle a connue ses heures de gloires grâce à Nokia qui réalisait 50% de son CA. Aujourd’hui cette société travaille avec Samsung ou HTC toujours dans ce domaine d’expertise. Inutile de dire que la chute de Nokia a porté un coup sévère aux activités de la firme.

BYD a engagé une reconversion réussie, selon son PDG, dans le domaine de l’automobile électrique, plus précisément dans la manufacture de Bus électrique.

BYD est une marque importante en Chine qui est passé de 20 employés en 1995 à 150000 employés en 2009. C’est désormais le plus grand prestataire de batteries dans le monde mais également de pochettes pour téléphone portable.

Là où BYD joue la parallèle avec Tesla Motors est la division automobile qui réalise des évolutions importantes en matière de panneaux solaires, véhicules électriques, LED etc..

Aujourd’hui les clients de BYD sont: Nokia, Motorola, Samsun, Sony Ericsonn, Kyocera etc…

 

L’activité de BYD

BYD est une marque qui réalise son tournant dans la production de Bus électrique. BYD a fait ce choix car selon son PDG le marché n’existe pas pour un passage du moteur à essence au moteur électrique.

Même si Tesla lui donne tord, BYD a bien conscience de ne pas exactement travailler le même marché.

L’expertise de la société dans les batteries est un argument de poids pour amener BYD sur ce terrain et son PDG entend bien en faire un avantage comparatif.

Cependant cette activité est entachée par des problèmes de mal façon et un taux élevé de retour en SAV. Il n’ont pas véritablement l’envie de créer un véhicule qui fasse l’unanimité en termes de Design et préfère copier des véhicules existants des marques Toyota ou BMW.

La stratégie de BYD

Cette stratégie est complètement louable et permet à BYD d’engranger des profits avec cette division. BYD a pour la première fois mis le pied sur ce marché en 2008 et a obtenu en 2010 un agrément gouvernemental pour commercialiser ses véhicules électriques.

Aujourd’hui une partie importante de sa stratégie est dédiée à la commercialisation du BUS K9 et coopère avec des constructeurs comme Daimler.

Fort de ce succès et parallèlement à la stratégie de Tesla Motors, BYD envisage de créer un véhicule au design travaillé permettant d’atteindre le segment des citadines branchés.

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

*