Mercedes-Benz lance une étude…qui consacre Tesla !

Tesla Model S

Les réseaux sociaux sont parfois à double tranchant, voire volontiers farceurs. La firme allemande Mercedes-Benz l'a appris à ses dépens au début du moins en posant une question simple à ses fans via son compte Twitter : "Seriez-vous dans la perspective d'acheter un véhicule électrique ?" . La réponse n'a pas tardé, le compte officiel de la marque se trouvant passablement encombré de la réponse d'internautes...ayant déjà fait le changement. A cela rien d'étonnant : Mercedes ne propose qu'un seul VE (Véhicule Electrique), la Classe B 250 e, limitée à 200 km d'autonomie. On est donc loin de l'image (et des clients)

Dyson: Une voiture électrique pour 2020?

Il faut le lire pour le croire. James Dyson souhaite conquérir le marché de l'automobile électrique après avoir révolutionné le marché des aspirateurs. Ce sera la première fois que la marque travaille sur un produit qui n'est pas encore absorbé par le marché. Le PDG souhaite aller vite et recruter à grande échelle en investissant deux Milliards de livres. Le Time to Market est pour l'instant défini à 2020, pour tenir la cadence il sera important de mettre les moyens sur deux fronts: Le design et la batterie. Le fondateur de la marque rappelle que Dyson avait travaillé sur un filtre

Super car ou Super van ?

Fisker EMotion

De la Renault ZOE à la Tesla Model X, le monde du véhicule électrique (VE) s'étire déjà sur un large segment, de la petite urbaine à 24 000 euros jusqu'au SUV le plus rapide de tous les temps à plus de 180 000 euros. Pourtant, bientôt, l'offre s'étoffera encore. Fisker enfin sur les rails La première venue sera concurrente de Tesla. Son nom : Fisker, du nom de son designer en chef Henrik Fisker. Voilà bien des mois que la firme promet monts et merveilles à grand renfort d'images 3D - dans l'esprit de la marque Lucid qui, elle aussi, peine à

Bornes de recharge : l’Allemagne passe la seconde

Voiture électrique

C'est une information encourageante relevée par l'AVERE, l'Association nationale pour le développement de la mobilité électrique : l’Allemagne prévoit de se doter de 1 000 bornes de recharge rapide pour véhicules électriques d’ici 2020.  Ce nouvel objectif prend la suite de plusieurs autres annonces du même type. En janvier 2007, Le Ministère allemand des Transports annonçait l’installation de 400 bornes de recharge rapide d’ici la fin 2017, grâce à un accord avec la société Tank & Rast qui gère déjà 400 stations-services sur les principales autoroutes du pays. L'opérateur néerlandais Fastned suivait avec l'implantation de 14 aires de recharge rapide dans les prochains

Plus de 1500 ch pour la prochaine Bugatti…hybride ?

Bugatti Chiron

On ne présente plus la Bugatti Chiron. Il y les GT, les supercars, les hypercars et, au dessus, la Chiron : 1500 chevaux, 420 km/h en vitesse de pointe (bridée), moteur W16 alimenté de 4 turbos et refroidi par 10 radiateurs. Aussi, quand la firme Bugatti a posé les jalons de sa production, un problème simple s'est posé. Après les 1000 ch de la Veyron, suivis des 1500 ch de la Chiron, comment aller au-delà ? Atteindre la puissance astronomique de 2000 ch pour un moteur semble hors de portée, du moins à moyen terme. Sauf si, de pur thermique, il passe

Voiture connectée : un consortium géant voit le jour

Voiture connectée

Toyota, Ericsson, Intel, NTT DOCOMO et DENSO Corporation viennent d'annoncer leur réunion au sein d'un consortium unique. Objectif: anticiper la gestion des données qui seront émises par la voiture connectée, appelée à monter en puissance de manière exponentielle. Une problématique naissante Jusqu'à présent, les constructeurs ne se sont que peu souciés du traitement des données. Pour le moment, il s'agit déjà de les extraire. Chaque VE connecté est, en lui-même, un ordinateur roulant avec des données provenant en permanence de ses capteurs et caméras. Autant dire que le volume d'information, déjà colossal, va littéralement exploser à mesure que le nombre de VE va

Batteries : Nissan jette l’éponge

Nissan jette l'éponge

Il y a ceux qui veulent maitriser leurs coûts et d'autres, leur technologie ou leur approvisionnement. En termes de batterie, nerf de la guerre du VE (Véhicule Electrique), les camps ne sont pas encore figés. Tesla appartient à la seconde catégorie. La firme d'Elon Musk internalise autant qu'elle le peut pour mieux maitriser ses approvisionnements ou, dit différemment, moins dépendre d'entreprises tierces. Revers de la médaille : ses investissements propres sont massifs et engagent la marque sur le long terme quant au type de batterie produit. Nissan appartient à la première catégorie. Le constructeur nippon a annoncé hier se séparer de son