Rejoignez les 15000 Inscrits à la Newsletter Tesla Magazine. Restez informés de l'actualité, de nos événements et de nos bons plans!
Envoyer

 

by Tesladdict

On peut ne pas en croire ses yeux à la lecture du dernier compte rendu des délibérations du Conseil des Ministres !

C’est bien en France que son gouvernement vient d’autoriser la circulation des voitures autonomes ou à conduite assistée, plaçant ainsi notre pays dans le cercle fermé des territoires ouverts à l’expérimentation d’un mode de déplacement des véhicules devant apporter à leurs passagers plus de sécurité.

Selon le communiqué publié par l’Elysée ces véhicules à délégation partielle ou totale de conduite (VDPTC) « appelés aussi ‘véhicules autonomes’, sont une étape incontournable vers une mobilité apaisée, une régulation et une sécurisation des trafics, et des transports plus efficaces et plus respectueux de l’environnement. Ils constituent l’avenir de l’industrie automobile« .
Une ordonnance adoptée ce mercredi par le gouvernement « introduit la notion d’autorisation de circulation sur la voie publique spécifique à l’expérimentation » de ces véhicules et aboutira « à la construction d’un cadre réglementaire solide au travers d’un décret en Conseil d’État« , précise le texte.

Elle s’inscrit dans une démarche visant à ce que « la France soit reconnue comme une terre d’expérimentation du véhicule autonome, un centre d’excellence de l’intelligence embarquée et un leader en sécurité des systèmes complexes, afin de préparer les nouvelles mobilités de demain ».

Par ailleurs, le véhicule autonome « devrait avoir des capacités de réaction et d’adaptation supérieures à celles d’un conducteur humain et ainsi commettre moins d’erreurs que ce dernier sujet à la fatigue, l’alcool, la distraction ou l’inexpérience » et il représente « une piste de progrès prometteuse pour la sécurité routière« , ajoute le texte.

La France devient donc un territoire d’excellence pour la recherche et l’expérimentation des voitures de demain et en particulier pour Tesla dont le système de conduite assisté est le plus développé aujourd’hui. Je peux même imaginer que cette décision n’est pas complètement indépendante du choix prochain par Elon Musk d’un lieu pour construire une usine Tesla en Europe. Si tel est le cas cette décision gouvernementale serait autrement plus pertinente que l’agitation médiatique de notre Ministre de l’Ecologie qui proposait il y a peu à Tesla de s’installer à Fessenheim dès la fermeture de la centrale nucléaire du même nom.

C’est une décision aussi importante qu’un signal fort envoyé aux constructeurs automobiles  malgré les polémiques actuelles sur les systèmes de conduite assistée à la suite d’un accident mortel d’une Model S ayant activé son Autopilot.

 

Vous aimerez aussi

2 thoughts on “Conduite autonome ou assistée : le OUI de la France

    1. C’est une question de point de vue. Vous êtes le bienvenu pour nous aider à avoir plus d’esprit critique et de capacité d’analyse. À défaut « la critique est facile et….. » :). N’étant pas avocat comme l’auteur du texte auquel vous nous renvoyez et qui en effet donne un éclairage peu favorable au futur de ce texte, je vous invite tout de même à relire l’article qui veut essentiellement pointer la coïncidence opportune(?) entre la publication de cet arrêté et le désir d’accueillir en France la future usine Tesla annoncée par Elon Musk après les rodomontades de Mme Royal. Pas de fumée sans feu ? C’est peut être un autre éclairage plus politique qu’administratif de cette décision.

Laisser un commentaire

*