Rejoignez les 15000 Inscrits à la Newsletter Tesla Magazine. Restez informés de l'actualité, de nos événements et de nos bons plans!
Envoyer

 

Finalement la vie est plus amusante qu’on ne le croit ! Surtout quand ayant acheté une TMS 85D après une année de « manœuvres » de couple, 35 ans de berlines allemandes et un seul essai, vous devenez un rédacteur bénévole, occasionnel, très amateur mais passionné de Tesla pour Tesla-Mag.

Après avoir commenté sur ce même site un essai publié sur « Blog automobile » et un autre sur « l’automobile sportive » me voici à lire attentivement l’essai publié par Raphaëlle sur « miss280ch ». J’étais sûr d’y découvrir des nouveautés cet essai étant pour la première fois réalisé et commenté par une personne du sexe dit « faible » ce que le nom de son blog dément tout de suite : 280 cv de passion ce n’est pas rien !

Bref certains écrivent pour décrire l’essai qu’ils ont fait d’une TMS et d’autres pour commenter les commentaires des autres à la lumière de leur expérience de tesla conducteur et de la passion qu’il en éprouvent. À chacun son taf.

Vous pourrez vous faire votre idée perso en lisant l’intégralité de son article à l’adresse : http://www.miss280ch.com/2016/05/tesla-model-s-2000-km-4-jours-de-stress-beaucoup-de-plaisir/

2000 km / 4 jours, un peu de stress et beaucoup de plaisir !

Le titre est trompeur. Raphaëlle fait partager à ses lecteurs beaucoup plus de son stress que de son plaisir même si sur la fin ce « beaucoup de plaisir » trouve enfin sa place.On peut sans difficulté lui pardonner : tout acheteur d’une Tesla vit avant et dans les premiers jours de son utilisation l’angoisse de la panne. Ce que notre essayeuse n’a pu décrire et pour cause (2 jours) c’est que cette angoisse disparaît aussi vite que l’usage nous rassure. L’effet rupture est garanti : vous changez de monde et de vie.

L’essentiel de ses impressions est vécu au travers du prisme de la recharge. Autonomie (c’est logique), vitesse (là aussi), mode Insane (encore bien plus) mais tout son plaisir semble gâché par l’angoisse de la recharge.

Chère Raphaëlle permettez moi de vous reprocher d’avoir voulu vous faire une idée de cette voiture sans avoir anticipé les conditions de son utilisation. Prendre le volant d’un véhicule électrique ne s’improvise pas. Faire une étape sans prévoir où et comment recharger est plus qu’une erreur, c’est une faute. Dommage.

Quelques précisions quand même :

  • La P90D après déduction de la prime c’est plutôt dans la version essayée quelques 130 000€ (quand même) que près de 150 000€.
  • Il ne faut pas 1 à 2 heures pour faire le plein au SC mais 25’ pour 250km et il y a peu d’intérêt à charger à 100%. Il n’y avait ainsi aucune utilité à faire le plein au SC pour rentrer à la maison distante de 150km.
  • Un propriétaire de Tesla avisé ne recharge pas chez lui 27km/h mais avec une prise rouge 50km/h soit une nuit pour un plein et en heures creuses !
  • Avoir la plus grosse batterie signifie bien avoir la plus grosse autonomie. Ensuite comme avec une thermique vous faites avec un plein plus ou moins de kilomètres ! C’est sûr qu’à 230km/h ça se vide plus vite qu’à 130km/h comme avec une Porsche en fait ! Au fait une Porsche à 230km/h le réservoir est vide après combien de kilomètres ?

Quelques appréciations que je ne partage pas ou l’inverse:

  • vous vous trompez: l’auto-pilot est en fait particulièrement utile sur autoroute et encore plus quand elle est vide : c’est reposant et tous ceux qui l’utilisent régulièrement le confirment et l’écrivent (forum Tesla-mag)
  • vous vous trompez: les pleins phares automatiques ne sont pas « chiants » (dixit). Si lors de l’essai les vôtres ont gêné les conducteurs d’en face c’est que leur orientation (réglable sur le touch-screen) était mauvaise.
  • vous avez raison : être au volant d’une TMS c’est du plaisir aux feux rouges, en dépassement, dans les embouteillages où le formidable régulateur dynamique de vitesse transforme une galère en presque partie de plaisir, sur les routes de montagne mais aussi sur la neige et la liste est trop longue pour en rajouter…
  • vous vous trompez encore : allez sur Tesla-Mag lire les « post » des propriétaires de TMS : tous vous diront que leur voiture attire les regards, provoquent de l’empathie et beaucoup de curiosité. Personnellement je ne compte plus les signes de mains et les pouces levés !
  • vous avez raison : la finition des berlines allemandes de même catégorie est meilleure mais tellement moins zen. Il y a des boutons partout ! Sur ma dernière Audi la nuit on était devant un cockpit d’avion (on peut aimer).
  • vous avez raison : pour choisir une Tesla il faut :

–  une solution pour recharger à domicile mais c’est un point commun au principe même du VE.

–  de l’espace pour la garer mais avec le mode « Summon » ça devient un jeu d’enfant au sens propre comme au figuré.

–  de l’électricité qui n’est pas gratuite certes (ce n’est quand même que 7€ pour un plein) sauf aux SC (là c’est zéro € en effet) et quand vous voyagez c’est carrément jouissif.

–  être ou devenir cool sur la route comme aux SC. Mais manger pendant la recharge n’est pas une punition.

  • vous avez presque raison : le dessin de la S est malin, il est surtout le résultat du meilleur Cx (coefficient de pénétration dans l’air) jamais réalisé par un constructeur automobile.
  • vous avez raison: l’impromptu n’est pas le complice d’une Tesla.
  • vous vous trompez: en choisissant une Tesla vous ne vous limitez pas à 200km /jour mais plutôt en respectant les limitations de vitesse à 350 sur autoroute et 450 sur route et plus.

Et pour finir mes commentaires de propriétaire heureux et convaincu (vous avez encore raison : seuls des propriétaires ont la capacité d’en faire une description vraiment complète) il me semble que vous avez oublié l’essentiel : choisir une Tesla n’est pas que tout cela : c’est aussi un choix écologique ce dont vous ne parlez pas du tout (ou en un seul mot) et c’est bien dommage. Une Tesla c’est zéro émission de particules fines, zéro émission de CO2 et zéro émission de Nox quand ça roule. Ça compte quand même un peu ! Même quand on aime avoir 280cv sous le pied ou 430 avec ma TMS 85D. Et c’est vrai à 60km/h comme à 230km/h. J’ai tort de vous le faire remarquer, vous aviez prévenu: vous n’êtes pas très « automobile propre« . Cherchez l’erreur.

ps: j’aimerai bien savoir pourquoi !

 

 

Vous aimerez aussi

9 thoughts on “Un essai de P90D version « Madame qui aime les voitures »

  1. Une chose encore, la sécurité routière conseille fortement une pause de 1/2 heure toutes les 2 heures, pendant cette pause on fait le  » plein » de la Tesla

  2. par contre l’idée d’une seconde caméra pour une vision de 360° est à suggérer à Tesla, pour économiser les jantes; vu sur l’article en ligne

  3. Histoire de répondre quand même surtout à un point qui me chagrine. J’avais bien programmé mon planing de charge et celle de la nuit sur Strasbourg ne s’est posée qu’à cause d’imprévus et de « mauvaises surprises » lié à l’usage (sinon j’aurais eu assez de marge pour charger à Achern comme prévu) … J’avais pris un peu de marge coté charge et encore … mais les bouchons en IDF + le fait que le GPS me fasse passer en ville pour les « couper » … m’a fait perdre pas mal de temps… temps que j’ai essayé de compenser en roulant un chouilla plus vite sur autoroute… erreur car cela genere une consommation beaucoup plus importante (dur de le savoir quand on prend pour la première fois la voiture), j’ai donc augmenté un peu mes stops au SC voyant mes % à l’arrivée trop bas… sauf que des stops plus longs ne rattrapent pas le temps perdu et ce qui m’a mis dedans c’est de finir la route « trop vite » (pour économiser de la batterie) et cerise sur le gateau comme la fin de la route s’est faite de nuit avec des températures assez fraiches là où initialement j’aurais du arriver à strasbourg avec 16% d’autonomie … je me suis retrouvé à l’arrivée et pire le lendemain matin avec encore moins donc plus assez pour aller à Achern sans risque. Maintenant si j’avais eu un peu plus d’informations à ce sujet j’aurais probablement roulé plus à 125 que 135km etc etc … mais l’effet boule de neige ne pardonne pas (ou peu) avec la Tesla… il faut en être conscient c’est la dessus que je voulais attirer l’attention aussi avec mon expérience, parce que les pays des bisounours c’est pas trop mon style.
    deuxième point sur lequel je voulais apporter une précision c’est sur la notion d’écologie et de non pollution, si je tais le sujet c’est parce qu’il est à polémique et que je ne voulais pas me mettre dedans, mais pour moi on est quand même plus proche du GreenWashing que de l’écologie avec les VE (toutes marques confondues), autant j’aime la Tesla autant quand je dis qu’elle est écologique il me vient à l’esprit les mines nécessaires pour obtenir les composants des batteries et là …. Pour moi les véhicules essences (diesel) polluent mais je ne peux pas dire que les VE ne le font pas voila pourquoi je ne m’éternise pas sur le sujet.

    Mais bon mon article fait 4000 mots (environ 9 pages dans word hors photo) j’ai bien du couper des choses par ici et par là ce qui ne veut pas dire que je n’en ferais pas un deuxième pour revenir sur certains points de détails … lol

    1. Bonjour Raphaëlle,

      j’espère bien que vous aurez l’occasion de re conduire une Model S.
      Pour vous aider dans ce possible deuxième essai il me semble utile de vous conseiller de ne pas vous fier aux % restant affichés en cours de déplacement. Ce % varie en effet en fonction de votre vitesse mais aussi du profil de la route au moment où vous en faites la consultation. Ex: si vous êtes en montée ou en accélération le calcul automatique du % se fera à partir des données de consommation constatées à cet instant.
      Le plus « sécure » est de se fier au nombre de Kwh consommés qui est affiché en permanence sur le tableau de bord devant le volant.
      La batterie a une capacité d’usage réel de 75kwh pour 90kwh au total (la différence est réservée pour la sécurité des batteries et d’autres nécessités).
      Au démarrage le calculateur vous indique le nombre de kilomètres possible en conduite « idéale » c’est à dire à 190w pour un
      kilomètre. En roulant à 135 km/h vous consommerez environ 235w/km ce qui vous laisse une autonomie réelle et sans angoisse de 320 km.
      En roulant à 130 km/h vous disposerez d’environ 350km d’autonomie etc…
      S’il vous arrive de tutoyer le zéro d’autonomie pas de panique il reste encore de quoi faire une trentaine de kilomètres à 90km/h…

      Je comprends bien aussi votre point de vue sur la pollution. Oui les VE génèrent aussi une pollution. Lors de leur fabrication et de celle des batteries mais PAS en roulant contrairement aux véhicules thermiques (CO2, Nox et particules). Pour compléter cette discussion produire un litre d’essence consomme environ 2kwh ce qui revient à dire qu’une voiture de même puissance que la S consomme en plus de son carburant jusqu’à 30kwh aux 100km contre 23kwh pour une Model S.

      Au plaisir de vous lire pour un autre essai ! et merci pour vos commentaires.

  4. Ah que j’adore votre plume !
    Pour revenir aux temps de charge, il n’est pas rare qu’au SuC je charge plus que nécessaire mais ce n’est pas par méconnaissance du sujet mais plutôt parce qu’il y a toujours quelqu’un qui charge aussi et avec qui échanger plus longtemps que nécessaire (pour la voiture)

    Maintenant en toute méconnaissance, pourquoi Raphaëlle ne se fait pas assister par un charmant(e) propriétaire qui se ferait un plaisir d’aider (comme la plupart de propriétaires de TMS) à rétablir certaines petites erreurs.

    1. C’est surtout que je n’ai pas croisé un chat aux superchargeurs côté France, les seuls fois ou il y avait des voitures en charge il pleuvait (d’ailleurs ils devraient songer à mettre des auvents) …et sinon c’était en Allemagne (Sprechen sie Deutsch ?)

      Nan mais après coup je commence à mieux comprendre son fonctionnement, il faut du recul mais cela reste une voiture pour gens pas trop impulsif. Je conseille d’ailleurs un copain qui est nouveau propriétaire de Tesla et on s’apprend des choses mutuellement sur la voiture…

      Et je pense à l’occasion demander un essai complémentaire à Tesla … 4j avec pas mal de tests à faire c’est trop court … on a quand même passé énormement de temps dans ou autour de la voiture pour tester au max la bête.

Laisser un commentaire

*