Par Marius

 

Fin 2014, Jérôme Guillen, alors vice-président de Tesla en charge des ventes et du service expliquait à l’AFP qu’il était important que Tesla ait plus de concurrents directs. « Si tous les constructeurs ici faisaient des voitures électriques, nous nous porterions bien mieux ».

L’arrivée de la concurrence 100% électrique sur le marché des véhicules premium se profilant à l’horizon 2018, espérons que les paroles de Jérôme Guillen se révèlent exactes et qu’elles permettent à Tesla de relever de nouveaux challenges.

Aujourd’hui, Mercedes et BMW sont les deux seuls constructeurs haut de gamme à avoir intégré dans leur gamme des véhicules 100% électriques. Toutefois, il s’agit de compactes, la BMW i3 et la Mercedes Classe B 250e. Les segments de consommateurs ciblés par ces voitures ne sont pas vraiment les mêmes que ceux ciblés par les Model S et Model X.

Tesla reste par conséquent la seule marque proposant des véhicules premium dans les catégories berline et SUV. De plus, en termes d’autonomie et de services, l’avance de Tesla est toujours considérable, tous concurrents confondus.

Il faudra attendre encore environ 2 ans pour voir arriver les premiers véhicules 100% électriques lancés par les constructeurs premium. Pour faire la synthèse des annonces officielles :

  • Mercedes devrait dévoiler un SUV 100% électrique au mondial de l’Auto 2016, celui-ci est prévu pour 2018 et aurait une autonomie normée de plus de 500km (à peu près la même que celle de la Model S 90D sortie en août 2015 ?) ;
  • Un SUV 100% électrique également pour Audi a été dévoilé l’an dernier, l’e-Tron Quattro. Celui-ci devrait également disposer d’une autonomie avoisinant les 500km et est attendu pour 2018 ;
  • Jaguar, qui vient juste de lancer son premier SUV, le F-Pace, devrait décliner le modèle en version 100% électrique courant 2018. Le nom I-Pace aurait d’ailleurs été déposé par la marque selon le magazine Auto Plus auprès du bureau américain des brevets ;
  • 1400 personnes travailleraient en ce moment pour la Mission E, le nom de code du projet de la 100% électrique signée Porsche qui devrait voir le jour en 2020.
  • Enfin nous pouvons rajouter les startups Faraday Future (Chine) ou Atieva (USA) qui ont pour ambition d’aller chercher Tesla sur le terrain des voitures 100% électriques haut de gamme. Toutefois rien de concret n’est attendu avant 2020.

Tesla a donc encore 2 ans pour confirmer le break. Et cela semble bien parti. Jusqu’à présent les annonces des concurrents ne laissent pas présager grand-chose d’innovant. Juste une mise à niveau avec les modèles actuels commercialisés par Tesla. De plus, la question de la production n’a pas été encore évoquée. D’un côté la Gigafactory produira 500.000 batteries par an à coût réduit à partir de 2020 et permettra peut-être à terme leur recyclage. De l’autre côté, les concurrents n’ont pas vraiment proposé de plan d’action en ce qui concerne la production et la quantité de voitures qui pourront être livrées chaque année. Une avance supplémentaire qui permettra surement à Tesla de transformer l’essai, notamment grâce la commercialisation de la Model 3, déjà réservée par plus de 400.000 clients.

Ces 2 prochaines années vont donc être cruciales pour la marque d’Elon Musk. La concurrence est en train de s’organiser et les constructeurs premium préparent leurs modèles anti-Tesla afin de récupérer des parts sur ce nouveau marché. Une chose est sûre, ces annonces prouvent qu’Elon Musk a bel et bien réussi son pari : transformer le marché de l’automobile. Après tout, ne dit-on pas que l’imitation est le plus beau des compliments ?

Les concurrents de Tesla auront du pain sur la planche en matière de communication, domaine dans lequel Elon Musk est passé maître. Espérons pour eux qu’ils soient plus inspirés que BMW lorsque la marque a dévoilé la vidéo de promotion de sa nouvelle série 3 hybride 330e. En se comparant directement à la Model 3, BMW tente de séduire les consommateurs potentiels de Tesla en leur proposant une voiture qui sera commercialisée plus tôt. La vidéo présente toutefois un certain manque de pertinence. En effet, BMW propose un modèle hybride qui par définition n’est pas positionné dans la même catégorie que la Model 3 qui sera, elle, 100% électrique.

Peut-être faudrait-il rappeler à certains qu’on ne concurrence pas du vin avec du jus de raisin.

 

Rejoignez le mouvement en faveur de la cause électrique.

Inscription gratuite, bons plans, articles, événements...
Inscription
Envoyer
Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

*