3ème rassemblement Tesla dans le Chianti
Modérateurs : Martin, Phil, tesladdict, Eric 90D

Avatar du membre
tesladdict
Equipe Tesla Magazine
Messages : 599
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 08:43

3ème rassemblement Tesla dans le Chianti

par tesladdict » mar. 22 nov. 2016 16:53

AVERTISSEMENT: veuillez cliquer sur les photos pour les voir complètement;

Ça vient, ça vient. Hé, ho, j’ai pas qu’ça à faire, vous raconter nos merveilleuses escapades en Tesla… Y a la vraie vie aussi!
Mais sûr que si on m’avait dit y a un an et demi qu’acheter une Model S conduisait à un tel coffre aux trésors, en plus y en a deux, ben franchement, j’y aurais pas cru.
La voiture, géniale, les mises à jours, topissimes, le mode de vie, fabuleux. Jamais nous n’avons tant voyagé et pourtant, Dieu sait qu’on en a avalé des kilomètres en voiture à mazout et en camping car qui pue. Et je vous passe le bruit avec un moteur thermique, six gosses et un chien! Là, en moins de 18 mois, 55000 kilomètres au compteur, inodores et sereins.

C’est qu’elle nous pousse au départ la diablesse. C’est si facile, si confortable. Et il y a tant de choses à voir. Déjà que des idées, à deux on n’en manque pas, si on y ajoute les propositions d’autres fondus de la marque on ne s’en sort plus. Le forum de Tesla-mag s’avère parfois un pousse au crime. Ainsi de la proposition formulée en septembre dernier d’un 11 novembre en Toscane… C’est gris novembre chez nous. C’est froid. Alors, si c’est matériellement envisageable, comment résister?
Aussi bien que les 11 autres couples que nous avons rejoints à Milan pour trois jours de plaisir et de partage à l’italienne, avec des Italiens naturalmente, des Allemands, des Suisses et des Français dans la mêlée. Une organisation généreuse et inventive, des activités inédites, un hébergement de rêve. Luca épaulée de Liana, grands organisateurs devant l’éternel, n’ont pas compté leurs efforts.

11 novembre, R.V à Milan à 11:30 au parking Via Joe Colombo -et pas Christophe-, large, facile d’accès, avec des emplacements réservés EV et des branchements possibles avec la prise rouge.
« Buongiorno, comme stai? »
Juste là Luca, dans le crachin, pas trop terrible, c’est un peu de la pub mensongère mais pas de panique ça va rapidement s’arranger. Distribution des (très beaux) autocollants de reconnaissance à coller sur les portières, départ enthousiaste à pied et parapluie à travers le tout nouveau quartier d’affaires de Puorta Nova pour une visite ébouriffante d’une prouesse architecturale inédite, « Il bosco verticale ».
IMG_0839.jpg
IMG_0839.jpg (279.06 Kio) Vu 2719 fois
IMG_0795.jpg
IMG_0795.jpg (166.05 Kio) Vu 2719 fois
IMG_0792.jpg
IMG_0792.jpg (214.13 Kio) Vu 2719 fois
(Des images du quartier de Puorta Nova)

Bravo, c’est bien ça, une forêt verticale.
Imaginez deux tours d'habitations urbaines de 20 et 25 étages, 76 et 110 mètres, noyées dans la végétation, du sol au sommet, l’équivalent d'un bois de un hectare.
Imaginez habiter au 20ème et voir par votre fenêtre les incroyables constructions futuristes du quartier, au loin la silhouette du Duomo, les Alpes enneigées, à travers … un jardin arboré. Imaginez profiter d’une terrasse plantée de fleurs, buissons, arbres pouvant atteindre 6 mètres, qui vous fournissent ombre et fraîcheur en été, produisent de l’oxygène, épurent l’air et filtrent le bruit. Soigneusement sélectionnées par des botanistes et des horticulteurs les plantes ont passé un casting sévère quant à leur capacité à s'adapter et à résister au plein air, au vent et au plein soleil. Pas question qu’elles se suicident au moindre zéphir. Imaginez, pourquoi non, la vie animale qui va pouvoir profiter, comme 100 mètres plus bas, de cette végétation : oiseaux, chauve-souris, insectes. Mieux que la cabane dans les arbres de votre rêve de gosse! Mais attention : le prix n’est pas tout à fait le même!
Dans cette écologie urbaine imaginée par le studio Boeri, l’homme cohabite avec la nature et les autres espèces, dans des bâtiments entourés d'une « peau verte » et vivante. Des capteurs solaires fournissent l’énergie, les eaux usées et grises sont recyclées. Nous sommes ici dans l’agrément mais certains écologistes urbains en sont déjà à imaginer des fermes verticales…
IMG_0786.jpg
IMG_0786.jpg (553.99 Kio) Vu 2719 fois
IMG_0798.jpg
IMG_0798.jpg (420.98 Kio) Vu 2719 fois
IMG_5797.jpg
IMG_5797.jpg (632.34 Kio) Vu 2719 fois
IMG_5794.jpg
IMG_5794.jpg (587.74 Kio) Vu 2719 fois
Si plus haut je vous ai suggéré le 20ème étage (ha, ha) c’est parce que nous y sommes, sympathiquement reçus dans les bureaux d’ « Eco libera », société de construction écologique qui se propose de transformer votre habitation classique en modèle performer environnemental autosuffisant. C’est beau, efficace, scotchant. Et plutôt convaincant. Vous leur confiez votre pavillon plan plan de banlieue. Ils vous rendent un top modèle énergétique et architectural agrémenté d’un additif Airbnb pour rentrer des pépettes. Personne n’a posé la question qui fait peut-être mal et j’ai considéré mon italien comme insuffisant pour parler gros sous.
La tête dans les nuages nous revenons au rez-de-chaussée pour aller déjeuner vite fait dans une cantine bio décontractée et laisser le soleil évaporer la brume. Il nous faut maintenant prendre la route pour près de 4 heures de trajet à destination d’ « Il Paluffo », l’agriturismo dans lequel nous allons passer le week-end, au sud-ouest de Sienne, via le Superchargeur de Modène … ou/et celui de Campogalliano! Répartir les ressources : on ne va pas se la jouer « invasion des Model 3 ». Charger 12 Model S sur 6 postes, voyez-vous, c’est chaud.
IMG_0855.jpg
IMG_0855.jpg (315.69 Kio) Vu 2719 fois
Il fait nuit lorsque nous atteignons Certaldo. Nuit noire. On ne peut que supposer la beauté des paysages parcourus. Mais les quelques dizaines de mètres de chantier à quelques encablures de l’arrivée sont bien réels, eux. Pas d’alternative… Tous les poils de mon doudou se hérissent. Je pense même qu’il ferme les yeux. Mais les bruits de succion et de projections glaiseuses ne laissent aucun doute quant au résultat de la traversée. Confirmé le lendemain. Heureusement, le charme de l’hébergement et les délicieuses pizza cuites dans le four ancestral font rapidement oublier l’incontournable gadoue. On en rit franchement à table entre maniaques de la chiffonnette. C’est certain : Første n’aura jamais été aussi sale que durant ce séjour toscan. Dur pour l’élégance italienne!
IMG_5824.jpg
IMG_5824.jpg (219.07 Kio) Vu 2719 fois
IMG_5825.jpg
IMG_5825.jpg (238.42 Kio) Vu 2719 fois
IMG_0864.jpg
IMG_0864.jpg (454.29 Kio) Vu 2719 fois
12 novembre. Lever matinal, petit-déjeuner jovial et départ pour Sienne. La campagne est plus belle encore qu’imaginée. La brume s’accroche au fond des vallons, les collines débaroulent en mousseuses ondulations, les cyprès rythment la partition. La Toscane « douce et belle de Vinci », celle dont « les sages et beaux paysages font les hommes sages aussi ». Vraiment? Pas si sûr après ce qu’on va découvrir dans la journée. Attendez un peu.
IMG_0899.jpg
IMG_0899.jpg (285.99 Kio) Vu 2719 fois
IMG_1286.jpg
IMG_1286.jpg (228.22 Kio) Vu 2719 fois
IMG_1366.jpg
IMG_1366.jpg (403.8 Kio) Vu 2719 fois
IMG_1364.jpg
IMG_1364.jpg (370.73 Kio) Vu 2719 fois
IMG_1365.jpg
IMG_1365.jpg (312.82 Kio) Vu 2719 fois
Nous prenons la route en (joli) cortège assez boueux -il faut repasser par le chantier dans lequel patauge un tracto-pelle, histoire de bien remuer la gadoue, des fois qu’on aurait réussi la veille à un peu la tasser! Re-flotch, plotch, blotch. Les passages de roue s’encroutent. Mais le trajet par les chemins de traverse est magnifique, le soleil de la partie. Incroyables chanceux, nous pouvons pénétrer dans Sienne en voiture, dûment munis d’une dérogation accordée par la municipalité. Happy few : c’est géant. Aujourd’hui est le dernier jour du Jubilé et la ville est envahie de pèlerins. Nous progressons vers la Piazza del Campo sur laquelle se déroulent chaque année les deux courses du Palio. Si le silence de nos véhicules devait être démontré, preuve en est faite, aucun piéton ne nous entend. Et c’est à 3 km/h que nous débouchons, il n’y a pas terme plus juste tant la ruelle est étroite et tant la place est immense, au pied du Palazzo Pubblico et de la Torre del Mangia. A peu près rangés comme à la parade, nous profitons de cette incroyable amphithéâtre de la forme d’une coquille Saint-Jacques incurvée, pendant que les curieux approchent, avides d’infos sur nos Model S. Ouvrez le coffre avant, ouvrez le coffre arrière : personne ne passe sans regarder. Difficile de s’arracher pour la Piazza del Duomo tant la demande est forte.

IMG_5881.jpg
IMG_5881.jpg (318.62 Kio) Vu 2719 fois
IMG_5890.jpg
IMG_5890.jpg (372.53 Kio) Vu 2719 fois
IMG_1373.jpg
IMG_1373.jpg (306.83 Kio) Vu 2719 fois
IMG_0943.jpg
IMG_0943.jpg (352.21 Kio) Vu 2719 fois
IMG_5871.jpg
IMG_5871.jpg (494.44 Kio) Vu 2719 fois
Devant la cathédrale c’est encore pire. Comme je vous l’ai signalé, c’est le dernier jour d’ouverture de la porte centrale par laquelle passent les pèlerins en cette année sainte du Jubilé de la Miséricorde. Les beautés spirituelles et matérielles peuvent-elles cohabiter? Certainement, à découvrir la cathédrale, magnifiée par le capot d’une Tesla?
IMG_1382.jpg
IMG_1382.jpg (248.26 Kio) Vu 2719 fois
IMG_1108.jpg
IMG_1108.jpg (410.76 Kio) Vu 2719 fois
Approchons maintenant du parvis du Duomo. Sur la gauche, au pied d’une colonne sur laquelle nous pensons voir une ixième représentation de la louve allaitant Rémus et Romulus, une guide pétulante et bavarde au débit de mitrailleuse, nous abreuve d’informations passionnantes. Italien, anglais, anglais, italien. Chacun attrape ce qu’il peut. On n’est pas déçu. Ainsi, zobi les deux frangins romains. Ce sont Senius et Aschius, les fils de Rémus, assassiné par Romulus qui ayant fui leur oncle sur deux chevaux, un blanc et un noir, (les couleurs de la ville) ont emmené avec eux la louve qui avait sauvé la vie de leur géniteur. Ils en feront l’emblème de la cité qu’il vont fonder et nommer du nom de l’ainé, Sénius : Sienne. Ça en bouche un coin, non? Surtout que tout ça, c’est du flan. Les historiens s’accordent à dire qu’il n ‘y a pas plus de romain dans les origines de Sienne que de gas-oil dans une Tesla. Y avait pas d’eau, y avait pas de routes, qu’est-ce qu’ils seraient venus ficher là? Le création de la cité semble dater des Etrusques. Mais ça en jetait moins par le passé!
IMG_0979.jpg
IMG_0979.jpg (412.5 Kio) Vu 2719 fois
Allons, oubliez définitivement la sagesse des locaux que chantait Goldman. Les Siennois sont des frappadingues. Da vero.
Au sujet de leur cathédrale pour commencer. Dans le jeu du toujours plus face à l’ennemi héréditaire Florence, les habitants de la ville se sont surpassés. Au départ leur Duomo est le plus élevé. Yes! Mais Florence fait plus haut. Qu’à cela ne tienne, la rivalité va se porter sur la richesse décorative de l’intérieur. Et les Florentins sont moqués pour leur « coquille vide ». Et puis quand même, il y aurait moyen de faire plus grand. A condition de changer l’orientation de l’église. Le choeur et la nef seront tournés d’un quart de tour. Lorsqu’au XIVème siècle la peste noire frappe Sienne, tuant deux tiers de ses habitants, seul le mur d’entrée du projet d’église remanié est sorti du sol. Il est toujours là, mais les travaux ne reprendront jamais.
Nous ne pourrons admirer les incroyables puzzle de pierre illustrant le sol de la cathédrale faute de voir ce sol, recouvert de moquette en ce jour de fréquentation mémorable. Mais la richesse des murs et du parvis laisse deviner les merveilles cachées.
IMG_1384.jpg
IMG_1384.jpg (350.48 Kio) Vu 2719 fois
IMG_1102.jpg
IMG_1102.jpg (356.33 Kio) Vu 2719 fois
IMG_5915.jpg
IMG_5915.jpg (367.49 Kio) Vu 2719 fois
Nous déjeunons en terrasse, au soleil, à l’italienne : une flute de prosecco pour annoncer les anti pasti gouteux et variés, primi piatti sortant de l’ordinaire et pasta variée, un verre de vino santo accompagné de cantucci. Formidable. Avant la plongée dans l’univers exclusif de la Contrada della Lupa. Du lourd.
IMG_1109.jpg
IMG_1109.jpg (412.88 Kio) Vu 2719 fois
Aujourd’hui encore, la ville est partagée en 17 contrades, survivances des subdivisons militaires de l’époque médiévale où la cité libre menait sa lutte contre Florence. Aujourd’hui encore, avant d’être Siennois, on est de la Lupa (la louve), de l’Aquila (l’Aigle), de la Giraffa (la Girafe), de l’ Oca (l’Oie), de la Chenille, de l’Escargot, de la Chouette, ou de la Panthère. Nul ne connaît l’origine de ces appellations et si je vous livre les dernières, Coquille, Porc-épic, Licorne, Onde , Tortue, Dragon, Forêt, Tour et Bélier, vous trouvez un point commun, vous? A en croire notre guide volubile, tous ceux qui ont des réponses les ont inventées.
Pour appartenir à un quartier, il faut y être né, -« sur la pierre »-. Cette identité matérialisée par de multiples symboles, un animal tutélaire, deux ou trois couleurs distinctives, un motif sur le blason, un hymne, un saint patron, etc., appartient aux habitants. Notre guide est née en 1972, à une époque ou le recours à l’échographie pour connaître le sexe du bébé n’existait pas. Avec beaucoup d’humour elle raconte que son père, comme beaucoup d’autres, a dépensé une fortune pour que sa femme accouche à domicile plutôt qu’à la nouvelle maternité à l’extérieur de la ville. Peut-être que s’il avait su qu’elle était une fille il se serait épargné cette dépense! Et si les mariages entres membres de différentes contrades sont devenus monnaie courante on dit aussi que les couples ne se parlent plus le temps de la course du Palio.
Le Palio! LA raison de vivre du Siennois, de tout âge, de toute condition sociale. Un supporter de foot est un aimable excité au regard de la religion du Palio. Religion n’est pas un vain mot. Chaque contrade possède son église, son siège, sa salle des fêtes, son bar, son musée, merveilles cachées, inconnues et inaccessibles aux non initiés.
Précédé par une parade historique spectaculaire, le Palio est une course de chevaux qui se déroule chaque année les soirs des 2 juillet et 16 août sur la Piazza del Campo aménagée en arène. 20 cm de terre déposée sur le pavement de pierres pour la piste circulaire, le public populaire au milieu, des gradins en périphérie et des balcons loués à prix d’or. En une minute trente, montures et cavaliers à cru font trois fois le tour de la place -chaque couple cavalier/cheval aux couleurs de sa contrade -. Le vainqueur est le premier cheval -même sans cavalier- qui termine la course avec ses ornements de tête intacts. Le perdant est le quartier qui finit deuxième et non pas dernier. C’est l’hystérie dans la foule. Le vainqueur se voit attribué le palio, un drapeau en soie peinte, conçu spécialement pour chaque course et qui sera religieusement exposé dans la chapelle du quartier avant de rejoindre, au musée de la contrade, les oriflammes des précédentes victoires. La soirée va être longue, fête, banquets. Traditionnellement les perdants sont ridiculisés par les vainqueurs.
IMG_0980.jpg
IMG_0980.jpg (386.53 Kio) Vu 2719 fois
IMG_0988.jpg
IMG_0988.jpg (438.54 Kio) Vu 2719 fois
(La porte à gauche du choeur par laquelle le cheval entre dans la chapelle pour y être béni avant la course.)
IMG_1014.jpg
IMG_1014.jpg (292.76 Kio) Vu 2719 fois
IMG_1018.jpg
IMG_1018.jpg (486 Kio) Vu 2719 fois
IMG_1030.jpg
IMG_1030.jpg (302.06 Kio) Vu 2719 fois
IMG_1056.jpg
IMG_1056.jpg (285.67 Kio) Vu 2719 fois
Quelques lignes pour résumer le Palio est une injure à l’esprit siennois. Nous avons bénéficié à Paluffo des récits hauts en couleur d’un membre de la Lupa, la contrade qui a, cette année, remporté les deux courses -fait rarissime- et accepté de nous recevoir. Si certains Italiens ont une tendance naturelle Zébulon volubile, notre compagnon ORL de métier en repousse les limites. Les postures, les moulinets des bras, le récit épique, les détails, le vécu. Sous acide. Dans le groupe autour de la table, notre pauvre traducteur volontaire d’origine sicilienne s’en épuisait. « Crazy, these people are completly crazy » soupirait-il entre deux nouvelles anecdotes. Aussi le lendemain, dûment prévenus, ne serons nous pas surpris par l’identique passion du détail de notre guide féminine, - même feu dans le regard, même agitation mais contenue des mains- mais bien par l’incroyable patrimoine artistique et culturel que nous avons eu l’extraordinaire privilège de découvrir. Nul ne sera étonné de savoir la banque Monte dei Paschi di Siena, la banque la plus ancienne au monde (1472) jouer les sponsors.
IMG_1075.jpg
IMG_1075.jpg (560.83 Kio) Vu 2719 fois
IMG_0975.jpg
IMG_0975.jpg (490.99 Kio) Vu 2719 fois
Retour au bercail à Paluffo, bien sûr plus tard que prévu pour la soirée de gala précédée de trois conférences fort intéressantes. Une présentation de la problématique des chargeurs de VE, nombres et couts et la politique menée par la société italienne Duferco-Due energie. Un rappel technique de l’outillage robotique équipant les véhicules autonomes. Une interrogation scientifique et métaphysique sur l’intelligence artificielle, chance ou danger (une adresse de site passionnante sur le sujet http://moralmachine.mit.edu/). Simple et décontracté, comme la soirée autour d’un diner plein de saveurs et d’échanges.
Nuit calme, silence absolu.
IMG_0900.jpg
IMG_0900.jpg (236.84 Kio) Vu 2719 fois
13 novembre, le soleil perce la brume. Nous allons chasser … la truffe. Rassurez-vous, nous ne leur ferons pas de mal. Malgré la bonne volonté de deux merveilleux chiens -aussi propres que nos caisses- dressés à repérer l’odeur caractéristique qui s’en dégage, nous rentrerons bredouilles. Ou presque. Si l’on excepte la truffe de la taille d’un petit pois que notre compagnon à quatre pattes a dégagé en grattant frénétiquement le sol. Belle expérience que de voir travailler ces bêtes, nez au vent, filant à droite, à gauche pour tenter de saisir une effluve, obéissant au doigt et l’oeil à leur maître, incroyablement complices tous trois.
IMG_6009.jpg
IMG_6009.jpg (809.62 Kio) Vu 2719 fois
IMG_5993.jpg
IMG_5993.jpg (696.48 Kio) Vu 2719 fois
La récolte truffière n’étant pas une science exacte, Luca avait heureusement pris les devants et tiré de sa réserve de quoi nous faire déjeuner d’enivrantes pâtes au divin champignon suivies d’un oeuf au plat caché sous de précieuses lamelles de truffes. Quelques marrons chauds en dessert… Que l’automne est une belle saison.
IMG_6011.jpg
IMG_6011.jpg (495.68 Kio) Vu 2719 fois
La Tesla hambourgeoise qui a remporté le prix du trajet le plus long est partie la première vers ces lointaines contrées allemandes, d’autres voitures ont pris la route du retour. Nous avons avec les autres Français joué une petite prolongation vers San Giminiano, bijou féodal de la campagne Toscane à 20 km de notre lieu de résidence. Pour prolonger le plaisir de la compagnie, de la route, de l’endroit, de l’instant. Et c’est les yeux pleins de la douceur du paysage au crépuscule que nous sommes revenus- tous deux pour un avant dernier passage dans la boue du chemin- nous charger et dormir à Paluffo.
IMG_1249.jpg
IMG_1249.jpg (347.95 Kio) Vu 2719 fois
IMG_1251.jpg
IMG_1251.jpg (305.09 Kio) Vu 2719 fois
J’aime bien vous raconter nos virées, ça me les fait revivre et là, -il est 19:00h- je sifflerais bien un petit verre de Chianti dis-donc. J’aime bien vous les raconter aussi pour vous transmettre le virus. Si « On ne laisse pas bébé dans un coin » on ne laisse pas une Tesla dans un garage.
Oui on a passé un chouette week-end en voiture, oui on a superbement mangé et divinement dormi. Comme quand on se fait un chouette week-end. Mais avec, en plus, des rencontres, des échanges, des surprises, de l’inattendu provoqué par nos voitures. Sans vouloir faire de prosélytisme, force est de constater combien l’intérêt et l’empathie des passants fonctionne toujours. 1é grosses voitures qui progressent en silence en ville, ça impressionne et fait envie. 12 Model S réunies, la plus ancienne de 2013, la plus récente de quelques mois. 60, 75, 85D, P85, 90D, avec toit ouvrant, sans, bleue, noire, blanches, rouges, chaussées 19 pouces ou 21, smart-air ou pas, toutes avec l’ancien museau, toutes avec un kilométrage élevé… De quoi alimenter entre nous nombre de discussions comparatives, de quoi se filer des tuyaux. Et pas qu’à propos des voitures. Discussions à bâtons rompus, récits de voyage, suggestions de destinations touristiques, culturelles, échanges de bonnes adresses. Partager le plaisir c’est le multiplier. Il suffit de voir les échanges enthousiastes What’s app, pré et post rencontre pour quantifier ce bonheur.
IMG_1383.jpg
IMG_1383.jpg (372.6 Kio) Vu 2719 fois
Luca et Liana, merci à vous d’avoir initié avec talent de pareils moments, merci à Pierpaolo, Franz, Olivier, Luca, Dani, Catherine, Jean-Yves, Sergio, Sandra, Liliana, Paolo, Marco, Andrea, Katia,Olivier et mini Juliette de 2 mois et à tous ceux dont j’ai oublié les noms de les faire exister.

Sûr : à une prochaine fois, quelque part.
IMG_1352.jpg
IMG_1352.jpg (171.53 Kio) Vu 2719 fois
Fichiers joints
IMG_5968.jpg
IMG_5968.jpg (566.21 Kio) Vu 2719 fois
Model S90 premium 12/2016 qui va encore mieux que la S85D de 2015 ! Image

Phil
Equipe Tesla Magazine
Messages : 1269
Enregistré le : sam. 26 mars 2016 10:03

Re: 3ème rassemblement Tesla dans le Chianti

par Phil » mar. 22 nov. 2016 17:40

Merci Tesladdict pour ce superbe reportage .
Cio fa sognare !
Per di più , conosco bene la scena essendo dilettante della regione e del Palio , un momento indimenticabile !
A la prossima volta !
Image

Avatar du membre
Ulr
Actionnaire
Messages : 829
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 11:51
Localisation : Ciney - Belgique

Re: 3ème rassemblement Tesla dans le Chianti

par Ulr » mer. 23 nov. 2016 09:47

Merci pour ce voyage, cette évasion de 10 minutes ce mercredi matin.
J'ai découvert l'Italie cet été et ce rassemblement nous plairait bougrement bien, peut-être l'an prochain, combiné avec une escpade de 2-3 jours, y'a tout de même 1000km depuis la Belgique, même si en S, ce ne sont que 2 supercharger :D

Une niche peut-être, l'organisation de rallye touristique découverte d'une région avec étapes dans des hôtels électrifiés...
MS 90D | VIN 122xxx
Image

Phil
Equipe Tesla Magazine
Messages : 1269
Enregistré le : sam. 26 mars 2016 10:03

lpes

par Phil » mer. 23 nov. 2016 14:08

Merci pour ce voyage, cette évasion de 10 minutes ce mercredi matin.
J'ai découvert l'Italie cet été et ce rassemblement nous plairait bougrement bien, peut-être l'an prochain, combiné avec une escpade de 2-3 jours, y'a tout de même 1000km depuis la Belgique, même si en S, ce ne sont que 2 supercharger :D

Une niche peut-être, l'organisation de rallye touristique découverte d'une région avec étapes dans des hôtels électrifiés...

Je suis aussi partant ; cela a été impossible cette année dû à l'agenda , avec regret !
J'avais déjà proposé la route mythique des Grandes Alpes (partant de Genève jusqu'à la côté d'Azur ) ; magnifique !
Et des lieux de charme sur le parcours .
Image

Avatar du membre
Eric-B
Actionnaire
Messages : 759
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016 13:38
Localisation : TMS 85S de décembre 2014 dans le Var

Re: 3ème rassemblement Tesla dans le Chianti

par Eric-B » mer. 23 nov. 2016 22:22

salut

merci pour magnifique reportage 8-)

c'est vrai que l'Italie est un superbe pays (comme la France d'ailleurs ;) ), en février je passe 1 semaine au Lac de Garde :mrgreen: , en Avril je passe 1 semaine en Toscane :lol: ( j'irais peut être voir Luca :roll: ), mais c'est vrai qu'en partant du Var je suis un peu avantagé par rapport aux "Nordistes" :roll: :lol: ;) .
Mais vu les journées de fou que je fais, les vacances sont souvent "nuits de 12h" :oops: et "farniente la journée" 8-) , donc je roule peu.

Mais je suis partant pour la route des grandes Alpes :mrgreen:

@+
« Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté. » Winston Churchill

DomTesla
Laveur de pare brise
Messages : 13
Enregistré le : ven. 19 mai 2017 19:33
Localisation : Lessines

Re: 3ème rassemblement Tesla dans le Chianti

par DomTesla » jeu. 7 sept. 2017 21:25

Merci pour ce voyage, cette évasion de 10 minutes ce mercredi matin.
J'ai découvert l'Italie cet été et ce rassemblement nous plairait bougrement bien, peut-être l'an prochain, combiné avec une escpade de 2-3 jours, y'a tout de même 1000km depuis la Belgique, même si en S, ce ne sont que 2 supercharger :D

Une niche peut-être, l'organisation de rallye touristique découverte d'une région avec étapes dans des hôtels électrifiés...
Hello! Oui et encore, nous on habite à la frontière linguistique... :lol:
J'ai lu quelque part (et ne retrouve plus le message) que la 4e édition était lancée...
Quelqu'un peut-il confirmer et poster le lien?
Merciii! :D
Mieux vaut une Tesla qui roule que deux thermiques à l'arrêt.

Phil
Equipe Tesla Magazine
Messages : 1269
Enregistré le : sam. 26 mars 2016 10:03

Re: 3ème rassemblement Tesla dans le Chianti

par Phil » jeu. 7 sept. 2017 23:26

Image

DomTesla
Laveur de pare brise
Messages : 13
Enregistré le : ven. 19 mai 2017 19:33
Localisation : Lessines

Re: 3ème rassemblement Tesla dans le Chianti

par DomTesla » sam. 9 sept. 2017 10:20

Merci Phil! ;-)
Moi, je trouve que tu devrais ouvrir un sujet sur la 4e édition... :lol:
Mieux vaut une Tesla qui roule que deux thermiques à l'arrêt.

Phil
Equipe Tesla Magazine
Messages : 1269
Enregistré le : sam. 26 mars 2016 10:03

Re: 3ème rassemblement Tesla dans le Chianti

par Phil » sam. 9 sept. 2017 11:24

Merci Phil! ;-)
Moi, je trouve que tu devrais ouvrir un sujet sur la 4e édition... :lol:
Bonne idée ; mais j'attends de voir si il y a des intéressés sur base des superbes photos de Tesladdict de 2016 (3ème rassemblement)
Image

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Nous sommes le mer. 19 sept. 2018 07:03