Les Pouilles avec Tesladdicts
Modérateurs : Martin, Phil, tesladdict, Eric 90D

Avatar du membre
tesladdict
Equipe Tesla Magazine
Messages : 649
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 08:43

Re: Les Pouilles avec Tesladdicts

par tesladdict » jeu. 14 juin 2018 19:55

Jeudi 14 juin

Rome sens dessus dessous

Quelle météo cette année ! C’est pas pour faire brèves de comptoir, d’ailleurs il est trop tôt pour picoler, mais y a plus de saison. On s’est encore pris une saucée cette nuit qu’on a du mal à se sentir tant au Sud que ça. J’ai tenté de faire croire à mon zouzou que c’était un feu d’artifice pour ses ... ans. Trop vieux pour y croire. Mais c’était beau.

Dehors aussi il fait très beau. Pour combien de temps ? Hier si mes grmmmbl de photos étaient passées vous auriez pu deviner au nombre de parapluies par cliché le degré d’humidité ambiante au fur et à mesure de nos pérégrinations. Des parapluies on en a 15 dans le coffre. Hier après-midi on n’en avait aucun avec nous. De dépit on s’est laissé mouiller. Avec un abri Gelateria au plus fort des hostilités.

Après le petit déjeuner nous allons vous emmener en balade. Retour au parking Tiburtina que les Graves Penseuses Stupides ne connaissaient pas mais maintenant elles connaissent. Et progression urbaine nez au vent. Avec parapluies dans le sac ce coup-ci. A 15:30 nous échapperons de toute façon aux caprices célestes en descendant à l’abri dans les tréfonds de San Clemente pour des strates d’histoire.

Pour gagner Rome c’est pas gagné. Comme sur tous les périphériques un accrochage et hop hop hop, 3 kms de bouchon qu’il soit de bordeaux ou d’asti.

Pourquoi ne pas avoir choisi un hébergement dans la cité éternelle ? Parce qu’on ne fait rien comme tout le monde, parce qu’on préfère le silence nocturne de la campagne à la rumeur citadine et parce que le B&B Casale Colleoni juste à côté de la villa Adriana à Tivoli est simplement merveilleux, une ancienne bâtisse dans un très grand jardin, au bout d’une majestueuse allée de cyprès centenaires. Deux ânes, des faisans, des statues antiques depuis la terrasse de l’appartement. Et la prise qui va bien à Første II.
B1C6BF8B-942D-4B4C-BB7F-7FBF31EE77C1.jpeg
B1C6BF8B-942D-4B4C-BB7F-7FBF31EE77C1.jpeg (123.76 Kio) Vu 986 fois
Ce matin promenade dans le Trastevere, quartier populaire de moins en moins hélas. Finis les artisans qui faisaient la vie et les cris de la rue. Disparus les menuisiers, ferronniers, tapissiers stuqueurs. Des bistrots de plus en plus pour touristes. Il faut vraiment s’éloigner pour trouver la spaghetteria authentique. Les ruelles gardent leur poésie mais sans l’ambiance qui en faisait la spécificité et le charme.
37AFF31C-74C3-4922-B777-D29F33AB4340.jpeg
37AFF31C-74C3-4922-B777-D29F33AB4340.jpeg (128.38 Kio) Vu 986 fois
98BB00BF-C285-4D94-ABBA-F22E2BEB015B.jpeg
98BB00BF-C285-4D94-ABBA-F22E2BEB015B.jpeg (152.22 Kio) Vu 986 fois
2492C27A-05D9-4224-AA1B-A47289FA5843.jpeg
2492C27A-05D9-4224-AA1B-A47289FA5843.jpeg (146.47 Kio) Vu 986 fois
331B92B2-C5F3-4F36-9164-5B942E6B6527.jpeg
331B92B2-C5F3-4F36-9164-5B942E6B6527.jpeg (114 Kio) Vu 986 fois
BC06B462-6112-4D33-84C5-B01446422F9F.jpeg
BC06B462-6112-4D33-84C5-B01446422F9F.jpeg (138.49 Kio) Vu 986 fois

Remis en jambe après une pizza à la mozzarella, aux anchois et aux fleurs de courgettes nous repartons terminer l’étape romaine par une portion de lasagne culturelle. Le ciel a perdu son brillant et son innocence. Une chape gris acier gagne sur le Colisée à mesure que nous en approchons pour rejoindre la basilique San Clemente. Le temps de pénétrer dans l’atrium miraculeusement préservé depuis le XIème siècle que la nuée noire crève au-dessus de la ville. Sauvés des eaux.
19081B82-05F3-4618-9F41-522EE5617040.jpeg
19081B82-05F3-4618-9F41-522EE5617040.jpeg (164.33 Kio) Vu 986 fois
D6908E85-1016-4D81-A52C-D5ECE808BBE2.jpeg
D6908E85-1016-4D81-A52C-D5ECE808BBE2.jpeg (118.98 Kio) Vu 986 fois
4BAD2BA9-BE18-4987-8EAE-A00146B39950.jpeg
4BAD2BA9-BE18-4987-8EAE-A00146B39950.jpeg (120.91 Kio) Vu 986 fois

L’église, en dehors de la beauté de son état médiéval, -merveilleuses mosaïques et plafonds de bois bluffants entre autres - présente le fabuleux intérêt enfoui de ses sous-sols superposés. Au -1, l’église du 4ème siècle dont quelques restes de fresques sont toujours visibles, au -2, l’insula romaine et ses murs d’origine, tuf et travertin pour celui des entrepôts, briques pour les habitations et même une caverne vouée au culte de Mitra. Comme prévu, pendant que nous nous abreuvons l’esprit avec une guide passionnante et passionnée - une heure trente que nous n’avons vu passer- il tombe des seaux dehors.
F47B9125-93B6-42AD-98A4-F43744BBB370.jpeg
F47B9125-93B6-42AD-98A4-F43744BBB370.jpeg (126.39 Kio) Vu 986 fois
(Ce n’est pas San Clemente mais Santa Maria un Cosmedin qui y ressemble beaucoup. Photos interdites dans la première)

Notre visite privée est terminée. Nous étions les seuls francophones et avons bénéficié d’une guide pour nous tout seuls. Le violent orage est passé, on reprend le métro, on récupère la voiture. La carrosserie est quasi propre. À nous de nous rafraîchir dans nos appartements. Ce soir on sort.
Model S100D premium 11/2018 qui va encore mieux que la S90D de 2016 :D Image

Avatar du membre
tesladdict
Equipe Tesla Magazine
Messages : 649
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 08:43

Re: Les Pouilles avec Tesladdicts

par tesladdict » ven. 15 juin 2018 22:16

15 juin

Lavanda e Merletti

Le dîner d’anniversaire de mon fringant mari a été pure surprise et bonheur.  L’osteria « La Briciola » ou j’avais réservé, me fiant aux commentaires sur la toile, est à recommander les yeux ouverts. L’accueil est charmant, les assiettes sont jolies et c’est très bon. Un festival pour les papilles. Notre choix a été tout poisson. Dix petites portions poissons ou crustacés crus et cuits au gré de l’inventivité du chef. Des idées il n’en manque pas. Dix occasions d’étonnement et de plaisir. Pour un prix non hexagonal de surcroît. Bonheur.

3AFB2C2C-F922-44E6-97BD-B20BD7241101.jpeg
3AFB2C2C-F922-44E6-97BD-B20BD7241101.jpeg (211.5 Kio) Vu 956 fois
202D2458-C55C-4FCD-AEF4-DD061548E8AA.jpeg
202D2458-C55C-4FCD-AEF4-DD061548E8AA.jpeg (98.83 Kio) Vu 956 fois
B95DCF4E-927A-437C-ADE5-7FC3EF7194F0.jpeg
B95DCF4E-927A-437C-ADE5-7FC3EF7194F0.jpeg (92.81 Kio) Vu 956 fois


Puis dodo de rêve à la Casa Colleoni aussi magique de nuit que de jour.


B379DCED-04E8-4CD9-8CAD-B055D7E08CA6.jpeg
B379DCED-04E8-4CD9-8CAD-B055D7E08CA6.jpeg (78.96 Kio) Vu 956 fois


On renonce à laver Første, le ciel s’en chargeant régulièrement. Soleil au petit déjeuner et sur la route vers le Suc de Ceprano. Merveilleuse nouvelle initiative des Gondolantes Princesses Surestimées. « Maintenant tournez à droite dans la rue de la destination ». Et paf dans la cour d’une entreprise d’installations hydrauliques. En examinant la carte, le Suc se trouve deux bornes plus loin. Je remplace les Gourdes Pour Simplets assez efficacement finalement.

Quand même, juste pour le fun, quand elles vous indiquent «Tournez légèrement à droite », voyez sur la photo suivante - si elle veut bien s’afficher- le degré d’intensité que suppose « légèrement ». C’est un document authentique capturé hier soir en allant au restaurant.

19D091D8-E646-4B34-B455-96D1FFABC9C8.jpeg
19D091D8-E646-4B34-B455-96D1FFABC9C8.jpeg (143.93 Kio) Vu 956 fois


No comment! On est finalement arrivé à bonnes bornes à Ceprano.

699B2002-5559-43D8-BB9D-160023BCC31E.jpeg
699B2002-5559-43D8-BB9D-160023BCC31E.jpeg (120.73 Kio) Vu 956 fois


Pendant que la voiture ronfle de plaisir, heureusement que notre chat ne s’en inspire pas, un petit ristretto, le carnet de voyage et notre planning pour la suite.

Objectif immédiat Avellino pour nous reposer de nos randonnées sur l’asphalte romaine -18 kms le mercredi, 15 hier- et passer la nuit au calme. Demain nous rejoindrons le Suc de Mercato San Severino pour nous y remplir à bloc, la suite des ripailles ne s’effectuant plus qu’à coups de stations Duferco. L’aventure. Prévoyante, j’ai acheté une carte rechargeable et superstitieuse je croise les doigts pour que ça marche!

Le paysage se fait plus montagneux, le Vésuve nous fait un clin d’oeil au passage.

347E20DB-59B2-4851-87A5-B08697BB7A28.jpeg
347E20DB-59B2-4851-87A5-B08697BB7A28.jpeg (80.63 Kio) Vu 956 fois

En attendant on va se payer une petite tranche de côte amalfitaine. Salerne n’est qu’à une grosse double dizaine de kms de notre B&B. Le soleil joue les stars capricieuses. Ne ratons pas ses instants de bonne humeur.

Bader dans Salerne c’est pur plaisir. De ruelles en ruelles se dévoilent des morceaux d’antiquité, des clichés napolitains, des senteurs portées par le vent de la mer.

C296054D-5CEC-4AE8-B8E2-D237E051DEBF.jpeg
C296054D-5CEC-4AE8-B8E2-D237E051DEBF.jpeg (114.76 Kio) Vu 956 fois
2EFD8E1F-1931-4A38-9DE0-477A1AB63469.jpeg
2EFD8E1F-1931-4A38-9DE0-477A1AB63469.jpeg (104.4 Kio) Vu 956 fois
5BF3EE74-7240-4974-AA8D-F5C9A477EDAE.jpeg
5BF3EE74-7240-4974-AA8D-F5C9A477EDAE.jpeg (128.65 Kio) Vu 956 fois
B10B99BA-3470-42EB-B4C1-D798EE9D41A1.jpeg
B10B99BA-3470-42EB-B4C1-D798EE9D41A1.jpeg (99.18 Kio) Vu 956 fois
AD826042-5C3D-49F4-B542-53DA6E267366.jpeg
AD826042-5C3D-49F4-B542-53DA6E267366.jpeg (104.87 Kio) Vu 956 fois


Dans la cathédrale, la crypte est incontournable. Un joyau d’architecture et de marqueterie de pierres. Pour avoir eu la chance d’y aller, on peut vous dire que la mosquée d’Abu Dhabi s’en est largement inspirée.

69EB1B69-70A2-4D0E-BE79-5975CAFC1CDB.jpeg
69EB1B69-70A2-4D0E-BE79-5975CAFC1CDB.jpeg (141.69 Kio) Vu 956 fois

« Un gelato per due euro ». Puis on rentre au B&B Lavanda e Merletti au milieu de la circulation locale un tantinet hystérique. Calme et volupté dans un joli jardin bienvenu mais qui ne dure pas. Il se met à tomber des seaux. C’est vrai que la campagne nous avait paru bien verte à l’approche de Naples. Alors, si on prenait un bain? Reposés, relaxés, tout propre tout frais...
13E3414C-D209-4890-B83A-39BCD2B2263E.jpeg
13E3414C-D209-4890-B83A-39BCD2B2263E.jpeg (104.87 Kio) Vu 956 fois

C’est l’heure de l’instant détente qu’on adore, le dîner qu’on ne sait jamais où on va le prendre mais souvent au plus près. Ce soir à 50 mètres de notre logement. « Il Giardino del gusto », tout ce qu’on aime, personne n’y parle autre chose qu’italien, des touristes, y en a pas et tant qu’ils prennent ce qu’on leur propose, ça roule. Le resto du bled qui fait des affaires le week-end et qui ce soir gagne toutes les nanas et mômes des mecs qui regardent tranquillement le match Espagne-Portugal.

Comme d’hab mon impatient et gourmand loulou a commandé un antipasti pour 2. Comme d’hab quand on l’a fini, on n’a plus faim. Mais les pizze sont commandées. Divines. Et le dilemme est atroce entre laisser, ce qui fait mal élevé et mal au cœur et s’empiffrer, ce qui fait mal au cœur aussi. Mais pas le même. A en regretter la cuisine degueu de Norvège ! On ne s’y est jamais empiffré.

On va aller se coucher repus d’excellents produits. 34€ à deux.

Venez rêver avec nous.
Model S100D premium 11/2018 qui va encore mieux que la S90D de 2016 :D Image

Avatar du membre
tesladdict
Equipe Tesla Magazine
Messages : 649
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 08:43

Re: Les Pouilles avec Tesladdicts

par tesladdict » sam. 16 juin 2018 22:56

Samedi 16 juin

Pouilles mouillées

Mélodieusement réveillés par les merletti vantés par notre hôtesse nous allons profiter d’un soleil fraîchement débarbouillé pour déjeuner dans le jardin. Quelles promesses pour cette nouvelle et tonique journée ?

Nous avons passé une paisible et reposante nuit au long cours. Peut-être que la vaporisation hier soir sur nos oreillers de quelques gouttes de lavande et tilleul n’y est pas étrangère. Ni les coussins relaxant de riz et lavande à poser sur les yeux. Aromathérapie aussi pour Første II, bien à l’abri au fond du jardin.

C60954DA-48B3-4367-8EFB-9E00F3BC6F87.jpeg
C60954DA-48B3-4367-8EFB-9E00F3BC6F87.jpeg (122.03 Kio) Vu 921 fois

180 kms de vadrouille à tracer tout à l’heure. On quitte l’axe N-S pour tirer à l’Est. C’est une botte à haute tige l’Italie ! Et nous n’en sommes qu’au haut du coup de pied.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous faire part de nos étonnements quant à la manière qu’ont nos voisins transalpins de concevoir la conduite automobile. Au terme de 15 060 kms parcourus depuis notre départ il y a (déjà et seulement) 6 jours, si comme de bien entendu il est maintenant avéré que les panneaux signalétiques de vitesse tiennent de la sucette géante décorative bien plus que d’une quelconque réalité contraignante, d’autres phénomènes originaux peuvent être relevés.
Par exemple et il vaut mieux en être informé, un piéton, pour la grande majorité des conducteurs locaux, mâles et femelles confondus, ça n’existe pas. C’est le plus rapide qui gagne. Comme derrière le volant aux démarrages, croisements, rond-points. Peut-être parce qu’on leur suggère de rouler point barre?

13F07AC4-A616-45B5-A20E-DEA4166D40BE.jpeg
13F07AC4-A616-45B5-A20E-DEA4166D40BE.jpeg (81.3 Kio) Vu 921 fois


Sur autoroute aussi on peut être un peu déstabilisé. Panneau photographié après avoir quitté le Suc de Mercato San Severino. Ce n’est pas une erreur, le panneau se répétera plusieurs fois!

C43300D6-B1C5-43D6-B006-CAB49E18912E.jpeg
C43300D6-B1C5-43D6-B006-CAB49E18912E.jpeg (127.51 Kio) Vu 921 fois


A quand la prochaine fantaisie?

La Basilicate dont nous approchons à grands tours de roues a longtemps été une région isolée et laissée pour compte. La frontière du monde dans les années fascistes où l’on y exilait les opposants au régime. Terre argileuse et pauvre, ravagée par la malaria elle a pourtant été lieu de passage et d’installation dès le IXème av.J.C. Ensuite c’est la fatalité historique. Plus dure sera la chute.

Interpellante histoire humaine. Deux jours plus tôt à Rome notre guide évoquait le million cinqcentmille d’habitants sous l’empire. Wisigoths, Ostrogoths, cassés les tuyaux, massacres, pillages, désorganisation et manque d’hygiène = 50.000 survivants prêts à mourir de choléra et autres saloperies.

Itou pour la Leucanie (aujourd’hui Basilicate) vers laquelle nous progressons. Des accumulations de civilisations à donner le tournis et bardas!

19º, un ciel tendance bipolaire. Le panorama prend plus d’ampleur, de hauteur. L’autoroute aussi qui nous emmène de viaducs en tunnels, de moins en moins chargée. Beaucoup de ponts en travaux, interdits aux camions, vitesse réduite et obligation d’écart entre les voitures. Une fois encore, en théorie. Mais pourquoi ? Lorsque nous rejoindrons la SS96bis de maousses effondrements expliquent peut-être ces précautions ? La zone est tragiquement sismique.
9D43BD86-6CF7-43DD-AEDC-615B5F681FBB.jpeg
9D43BD86-6CF7-43DD-AEDC-615B5F681FBB.jpeg (83.29 Kio) Vu 921 fois
42CDBB72-71ED-491E-864C-795AEB589883.jpeg
42CDBB72-71ED-491E-864C-795AEB589883.jpeg (129.17 Kio) Vu 921 fois
751AAD59-4C43-41D7-A0B4-6A851A16E00F.jpeg
751AAD59-4C43-41D7-A0B4-6A851A16E00F.jpeg (66.84 Kio) Vu 921 fois
0EA8AFE2-3D23-451C-8F76-3394C4E804C4.jpeg
0EA8AFE2-3D23-451C-8F76-3394C4E804C4.jpeg (58.99 Kio) Vu 921 fois


Au milieu de collines blondes et brunes forcément graphiques, de champs de céréales indéterminées depuis la voiture nous gagnons vers Gravina in Puglia pour y découvrir, en plus d’une ville fort intéressante façonnée par les Romains, les Wisigoths, Vandales, Sarrazins, Souabes et Lombards les souterrains creusés au fil des siècles par les habitants. La ville du dessus a été construite avec la pierre du dessous. Pendant que des blocs d’une centaine de kilos étaient taillés et hissés par des cordes à la surface, s’élargissaient et s’approfondissaient les cavités et s’élevaient les murs des maisons. De 17 à plus de 20 mètres de profondeur, un réseau de galeries qui servaient de caves, de greniers, d’abris, d’aqueducs et d’églises... C’est monumental et émouvant. On ne vivait pas vieux une pareille vie. Et quelques signes de rébellion contre l’Eglise ou la Noblesse se déchiffrent, gravés dans l’obscurité. Seuls les moyens d’éclairage contemporains les révèlent.

B4864DC8-E94A-4F33-B352-CE15EA2F368E.jpeg
B4864DC8-E94A-4F33-B352-CE15EA2F368E.jpeg (91.59 Kio) Vu 921 fois
9FACB52F-089B-45EC-93AC-EE2F80A6FDBC.jpeg
9FACB52F-089B-45EC-93AC-EE2F80A6FDBC.jpeg (121 Kio) Vu 921 fois


On ressort à une température nettement plus agréable. Aujourd’hui est un jour spécial. On va choisir notre trattoria non en fonction de la carte mais... de la télé. Boudin de p’tit nain!!!Cannellonis farcis aux commentaires désabusés, acerbes, enthousiastes, désespérés de mon maudit tifosi. Les Italiens privés de coupe du monde manquent de conviction devant l’écran. Et même si pour l’ambiance ils prennent parti pour l’une où l’autre équipe, en public le cœur n’y est pas.

14:00. Délivrance ! Match peu convaincant mais au moins n’ont-ils pas pris la pâtée. Finalement suivre un match à l’étranger sans commentateurs partie prenante est assez reposant. Pas de hurlements, de hululement, de vociférations bestiales. Une autopsie.

Notre RV de l’après-midi est légèrement en avance à Altamura. Heureusement qu’on n’a pas réussi à joindre les recharges Duferco. Ça chauffe là-haut. A en faire péter la Centrale. Depuis le café où nous avons trouvé refuge, de savoir Første II non branchée est un soulagement. Fantasme bien sûr mais n’est-ce pas ce qui fonctionne le mieux.
5FBE9A1D-0304-4D31-8C9C-E8F0C9BF5A4F.jpeg
5FBE9A1D-0304-4D31-8C9C-E8F0C9BF5A4F.jpeg (91.85 Kio) Vu 921 fois
On a même vu une copine devant le café

3193F4EB-E113-484A-9E4C-BA706BCBE4C5.jpeg
3193F4EB-E113-484A-9E4C-BA706BCBE4C5.jpeg (145.42 Kio) Vu 921 fois


Pieds trempés après avoir rejoint la voiture nous mettons le cap sur les chargeurs Enel de Matera. Un cirque pas possible pour les trouver mais une efficacité de recharge sans reproche. Demain on partira sereins.
CEE8C314-7DA6-47B7-932E-09788A970842.jpeg
CEE8C314-7DA6-47B7-932E-09788A970842.jpeg (131.16 Kio) Vu 921 fois


Notre B&B est une nouvelle petite merveille, les hôtes attentionnés et pleins de ressources. Taxis jusqu’à notre petite maison dans le sasso, guides touristiques pertinents, conseils gastronomiques redoutables. Nous nous promenons dans un décor de théâtre de pierre et non de carton, les toits des maisons imbriquées et empilées transformés en autant de rues reliées par des escaliers. Une catastrophe hygiénique et sociale des années 45-50. Les habitants seront relogés dans le nouveau Matera construit à cet effet. Il faudra attendre 1980 pour qu’un retour aux Sassi et à leur réhabilitation voit le jour.

C3C94D13-9530-41FE-9198-3D81BF933D49.jpeg
C3C94D13-9530-41FE-9198-3D81BF933D49.jpeg (107.7 Kio) Vu 921 fois



88B641C1-5E8A-4964-A9FC-5AC5D3710D73.jpeg
88B641C1-5E8A-4964-A9FC-5AC5D3710D73.jpeg (122.12 Kio) Vu 921 fois


L’an prochain Matera sera Capitale européenne de la culture. L’année qui précède ce genre de manifestation est souvent show-room de grues et autres engins de levage. La cité n’y échappe pas mais avec un peu d’astuce ça ne se voit pas trop sur mes photos !

16 500 pas et 120 mètres de dénivelé. On a bien mérité notre repos. Sauf que les samedis de juin ici c’est concert. Et pas moyen d’y échapper. A la distance à laquelle nous sommes et aux décibels encaissés l’Italie doit petit à petit devenir dure de la feuille.

Bonne nuit malgré tout.
Model S100D premium 11/2018 qui va encore mieux que la S90D de 2016 :D Image

Avatar du membre
tesladdict
Equipe Tesla Magazine
Messages : 649
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 08:43

Re: Les Pouilles avec Tesladdicts

par tesladdict » dim. 17 juin 2018 22:10

Dimanche 17 juin

Nids de Pouilles


Il est des rituels qui finissent en dicton. « Beau temps le matin après midi chagrin » même si on s’en est toujours bien sortis ouf que. Aussi poursuivons-nous avec sérénité notre programme. Le chanteur calamiteux d’hier soir a fini par se taire. S’ils l’engagent pour Matera 2019, l’événement ne passera pas inaperçu !
Le contraste avec le silence de la rue en ce dimanche matin n’en est que plus savoureux. Une rare voiture -des véhicules riverains autorisés- quelques paroles échangées, le roucoulement des pigeons. Les chats s’etirent au soleil. Au petit matin la ville engourdie confirme sa ressemblance avec Jérusalem.
Sans aller jusqu’aux noces de Cana, la collazione servie dans une église rupestre reconvertie est un délice.

CD2F1E61-30DE-4082-B628-AE06DD21B8AE.jpeg
CD2F1E61-30DE-4082-B628-AE06DD21B8AE.jpeg (77.59 Kio) Vu 878 fois
CF40E41D-E468-4201-8E3D-2F8F3217AE56.jpeg
CF40E41D-E468-4201-8E3D-2F8F3217AE56.jpeg (85.03 Kio) Vu 878 fois


Notre hôte plus que charmant est revenu nous chercher pour sortir sans ennui des Sassi avec notre bagage et rejoindre Første Il un peu saoule de l’ambiance de la vieille, elle qui a dormi sur la grande place.
Et comme un bonheur n’arrive jamais seul il nous guide pour sortir de la ville en évitant des travaux Matera 2019 d’envergure!

Les deux flancs du ravin de la Gravina qui sépare Matera comprennent environ 150 églises rupestres creusées par les communautés monastiques qui s'y sont succédé, pour l'essentiel entre le VIII-IXème siècle et le XIVème. Certaines sont décorées de fresques admirables. On ne va pas toutes les faire. Mais signalétique a minima pour la « Cripta del peccato originale ». Que nous dénicherons malgré tout, on est têtus, située dans une propriété privée, un vignoble spécialisé dans l’AOP Basilica que nous avons savouré au dîner d’hier. Nourriture terrestre et spirituelle se rejoignent.
F5FC8466-7756-41DA-8FBD-31CA3352AB4D.jpeg
F5FC8466-7756-41DA-8FBD-31CA3352AB4D.jpeg (185.03 Kio) Vu 878 fois

Splendide. Et, très honnêtement, l’audioguide d’explications est pro.


27AF094C-0749-496B-A4D1-EDB2C199EE1A.jpeg
27AF094C-0749-496B-A4D1-EDB2C199EE1A.jpeg (180.8 Kio) Vu 878 fois
0EF7D541-1619-4D4C-A1B4-B170FEC07D3C.jpeg
0EF7D541-1619-4D4C-A1B4-B170FEC07D3C.jpeg (150.26 Kio) Vu 878 fois


Pour l’instant pas bobo le ventre, pas bobo la tête, pas bobo le cœur! Mais c’est pas possible ça! Ben non. Bobo ... le pied.
Aïe, ouille, un tassement de la voûte plantaire sur un mauvais caillou. Finies les galopades de jeune biquet. Alors on trace direct sur Alberobello et là c’est Første Il qui pourrait légitimement se plaindre. Trous, ornières, effondrements. Ici pas de panneaux trous en formation. Ils sont tous surdiplômés. Il y a très peu de ralentisseurs d’ailleurs et pour cause. L’état de la voirie suffit à l’effet escompté. En installer serait gâcher du matériau visiblement fort rare.

13:00. Arrivée à la capitale des trulli. Mais avant que vous ne me demandiez de vous éclairer sur le sujet sachez que vous allez en avoir jusqu’à plus soif demain également. Alors commençons par brancher notre belle. Les bornes Enel sont décidément bien fonctionnelles mais plutôt difficiles à repérer quand on ne connaît pas. On va s’améliorer c’est sûr. Et c’est quand même top de finalement dépenser le prix du parking en énergie chargée. 50 kms/heure. Largement suffisant pour visiter ou manger ou shopper.

8BF3DFF7-1ECA-4460-A0A1-4C147934DF08.jpeg
8BF3DFF7-1ECA-4460-A0A1-4C147934DF08.jpeg (118.21 Kio) Vu 878 fois


Mon héros tout cassé est restée allongé dans notre trullo à garder sa patte folle pendant que je partais à la découverte d’Albarobello.

B532C48B-15CC-4304-8AF3-FE140407E34C.jpeg
B532C48B-15CC-4304-8AF3-FE140407E34C.jpeg (4.48 Kio) Vu 878 fois


Jekill et Hyde, la rue centrale du Mont Saint Michel, la cité de Carcassonne. Embouteillages de piétons, regali made in China, money, money, money, trulli à visiter, entrée gratuite, croûtes à vendre, savons, magnets, serviettes, bavoirs, bougies, tire bouchons, porté clés ... Sur l’autre versant plus discrets mais bien plus authentiques, les trulli encore habités. Authentiques. Et dans les rues quelques péquins égarés, ravis. Dont moi.

7F9E567D-42D4-4232-BC07-CE329E8EEA21.jpeg
7F9E567D-42D4-4232-BC07-CE329E8EEA21.jpeg (119.01 Kio) Vu 878 fois
DE0D5D90-1F88-46D0-A734-BE529520B8F1.jpeg
DE0D5D90-1F88-46D0-A734-BE529520B8F1.jpeg (153.32 Kio) Vu 878 fois
3EFB0329-3317-47C7-9AE3-602FD8EA6CE6.jpeg
3EFB0329-3317-47C7-9AE3-602FD8EA6CE6.jpeg (79.31 Kio) Vu 878 fois


Je retourne à notre logement. Mon doudou a survécu. Et il a trouvé un restaurant à une minute trente de marche. Soyons fous.

Terra della madre : une parenthèse enchantée dans un jardin tout en long, bordé des légumes qui finissent dans les assiettes. Des goûts simples, vrais, des garçons charmants. Bravo, encore !


A111D41D-AEDA-49CD-87DD-FE492706B377.jpeg
A111D41D-AEDA-49CD-87DD-FE492706B377.jpeg (136 Kio) Vu 878 fois


On s’est gentiment sifflé un petit cru local « Ottimo ». Avec l’hébergement à pied et à trois minutes en zone piétonne, bonne nuit.


14FA0B6D-316C-4E60-90D2-2F417BCF0B44.jpeg
14FA0B6D-316C-4E60-90D2-2F417BCF0B44.jpeg (73.86 Kio) Vu 878 fois


Renversant!
Model S100D premium 11/2018 qui va encore mieux que la S90D de 2016 :D Image

Avatar du membre
tesladdict
Equipe Tesla Magazine
Messages : 649
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 08:43

Re: Les Pouilles avec Tesladdicts

par tesladdict » lun. 18 juin 2018 22:52

Lundi 18 juin

Des Pouilles dans la tête


Avec le traditionnel fenestron à l’étage, seule entrée de lumière dans le trullo ( un trullo, des trulli ) on doit pouvoir s’endormir en comptant les pierres. Celles-ci provenaient des champs cultivés dont elles étaient enlevés pour permettre meilleure culture. Logique implacable du passé ou rien ne se perdait et rien ne s’accumulait inutilement. Retaillées par des trullisto ou trullario, ouvriers spécialisés dans cet art, elles étaient empilées, sans mortier, pour pouvoir prétendre être démontables et échapper ainsi aux taxes sur le bâti. Au début, simples abri pour le bétail ou greniers les trulli devinrent habitations lors de la création par les seigneurs locaux de baux emphytéotiques liés à l’exploitation de la vigne. D’où cette campagne émaillée de trulli dispersés.

146B6135-8990-43AB-8A18-8A6CAD30B7B1.jpeg
146B6135-8990-43AB-8A18-8A6CAD30B7B1.jpeg (120.44 Kio) Vu 831 fois


Pour se réveiller dans un trulli de Matera c’est très facile aussi. L’impression qu’un camion traverse la chambre. Maintenant qu’on est debout à 7:00h, en grande forme, je vous dis ce qu’on va faire ou pas ces prochaines heures?


1CABCAA3-B46B-4272-9845-7B5519936FB6.jpeg
1CABCAA3-B46B-4272-9845-7B5519936FB6.jpeg (146.35 Kio) Vu 831 fois


Juste à côté Locorotondo 8 bornes, Cisternino 8 encore, Ostuni 16, Brindisi 43 si on y va puis Lecce 71 et stop à Gallipoli 43 plus loin.

Ça c’est la trame. Dans laquelle quelques accrocs peuvent survenir. Clopin-clopinage -a toujours bobo le peton, y a quelqu’un qu’aurait une idée pour le soulager?- météo, circulation, travaux, horaires, humeur, besoin de charge, envie de gelati... C’est ça qu’est chouette, on fait ça qu’on veut ou presque.

Locorotondo, lieu rond, bâti sur une colline, estampillé parmi les « piu belli » village d’Italie n’usurpe pas la médaille. C’est beau, propre, calme. On y déguste de merveilleux cafés italiens curieusement chapeautés.

34A002D1-EC30-45B6-BF9A-F4E18A90B974.jpeg
34A002D1-EC30-45B6-BF9A-F4E18A90B974.jpeg (94.71 Kio) Vu 831 fois


Avec pareil booster je vous jure que la grappa paraît douce.

Locorotondo est un réputé centre vinicole. Honnêtement, ils préviennent des risques encourus!

D83BD8F3-D012-4C2C-8DE1-B11AD754E4D8.jpeg
D83BD8F3-D012-4C2C-8DE1-B11AD754E4D8.jpeg (149.51 Kio) Vu 831 fois


Juste après une cave à vin nous avons branché Første II sur une borne Enel repérée plus rapidement cette fois.

79F23F54-D621-4CE3-BA27-942BCDC0CE4A.jpeg
79F23F54-D621-4CE3-BA27-942BCDC0CE4A.jpeg (153.89 Kio) Vu 831 fois


Du coup on vagabonde au gré des ruelles et ça nous a tellement plu qu’on a trotté au-delà des limites de mon homme.

953E5B54-3D4E-4DC6-971A-DD8C5405A631.jpeg
953E5B54-3D4E-4DC6-971A-DD8C5405A631.jpeg (152.05 Kio) Vu 831 fois
B2919404-1AE5-46D8-9CB2-CC0589AAAFFF.jpeg
B2919404-1AE5-46D8-9CB2-CC0589AAAFFF.jpeg (77.15 Kio) Vu 831 fois
805F346A-4E7D-4968-9AD3-8352E0EFB5F8.jpeg
805F346A-4E7D-4968-9AD3-8352E0EFB5F8.jpeg (157.6 Kio) Vu 831 fois
339830C2-0B1E-43DE-B9DA-9AE28423AEF3.jpeg
339830C2-0B1E-43DE-B9DA-9AE28423AEF3.jpeg (135.73 Kio) Vu 831 fois
7B1862DC-2C68-4DEF-9B48-1C5730BB4B7A.jpeg
7B1862DC-2C68-4DEF-9B48-1C5730BB4B7A.jpeg (125.63 Kio) Vu 831 fois
CC2EAA06-3F88-4FFF-B9E8-3C09A54F412C.jpeg
CC2EAA06-3F88-4FFF-B9E8-3C09A54F412C.jpeg (130.51 Kio) Vu 831 fois
B9155514-18BB-446C-82F3-A4A42C12B294.jpeg
B9155514-18BB-446C-82F3-A4A42C12B294.jpeg (135.66 Kio) Vu 831 fois


Des poches réfrigérées achetées à la pharmacie locale et qu’il se colle sous le pied. Impasse sur Cisternino. Si d’autres y vont ils nous raconteront. Andiamo vers le chargeur Enel d’Ostuni. Juste avant d’y arriver nous avons eu droit à un flash didactique de la DDE locale.

22E5A999-1D80-4F00-BD89-3B959E2A4905.jpeg
22E5A999-1D80-4F00-BD89-3B959E2A4905.jpeg (142.81 Kio) Vu 831 fois


C’est comme ça qu’on gère les nids de Pouilles évoqués hier. Un peu de sable, du vague ciment et compactage par les voitures qui passent. J’en parle d’autant mieux que nous avons été les premiers à laisser notre ADN pneumatique.

Excellente idée que la découverte d’Ostuni mais pas ergothérapique. La ville est si tant belle qu’on s’y perd avec délice une fois les marchands du temple dépassés et les pas s’accumulent au gré des jolies choses. Les dénivelés aussi. Tout est en escaliers, marches, gradins. Mais que c’est beau. Et sympa. Pour avoir demandé une adresse à un agent immobilier sur le pas de sa porte nous nous retrouvons avec l’adresse plus une ristourne de 10%. Promis, on ne lui a rien acheté. Goûteuse adresse de surcroît.

7C863D05-A5C2-4FE3-B30B-878104B1BA00.jpeg
7C863D05-A5C2-4FE3-B30B-878104B1BA00.jpeg (157.6 Kio) Vu 831 fois

D9695312-FC0D-417F-80BF-4409F601550C.jpeg
D9695312-FC0D-417F-80BF-4409F601550C.jpeg (125.63 Kio) Vu 831 fois
B5761577-2BAF-4D7B-B8E2-BD02D31A67DA.jpeg
B5761577-2BAF-4D7B-B8E2-BD02D31A67DA.jpeg (130.51 Kio) Vu 831 fois
8318F82B-CDB0-48D5-8231-8A3D4623D389.jpeg
8318F82B-CDB0-48D5-8231-8A3D4623D389.jpeg (135.66 Kio) Vu 831 fois
4D1CCECD-5852-42AB-B893-8A182DF34E5F.jpeg
4D1CCECD-5852-42AB-B893-8A182DF34E5F.jpeg (106.91 Kio) Vu 831 fois

Lecce enfin, incontournable. Baroque et rococo « pouilleux » encore et encore.

5EBC62D4-51B4-48E4-8CE0-BD351DAA8085.jpeg
5EBC62D4-51B4-48E4-8CE0-BD351DAA8085.jpeg (123.02 Kio) Vu 831 fois
DAD9F3C8-C060-408D-922E-E867C43248AE.jpeg
DAD9F3C8-C060-408D-922E-E867C43248AE.jpeg (106.91 Kio) Vu 831 fois


Là Første s’est même fait une copine.

82C34F12-8DB4-4187-878E-42BFE21E2CF4.jpeg
82C34F12-8DB4-4187-878E-42BFE21E2CF4.jpeg (119.71 Kio) Vu 831 fois

Vous allez me dire mais pourquoi brancher systématiquement ? Et je vous répondrai : pour deux raisons.
La première est que les bornes sont souvent placées tout près des centres historiques et hop! Et la place libre est quasi garantie.
La seconde est qu’on ne charge qu’à 50 km/h et qu’en fonction des trajets à réaliser il peut être intéressant de ne pas avoir à rester trop longtemps à une station. S’il n’y a rien à voir -ça paraît difficile -, s’il n’est pas l’heure de manger -c’est déjà plus envisageable - si on n’a simplement pas envie de s’arrêter trop longtemps, voire si une borne décidait de se mettre hors service ou connaissait un succès fou! Bref... En tout cas, « da vero » (*) voyager dans le sud de l’Italie hors Suc est un jeu d’enfant.

Terminus Gallipoli. Comme Locorotondo tirait son nom de « lieu rond » en italien. Gallipoli est la traduction de « jolie ville » en grec. Mais ça on vous racontera plus tard.


DBFEEC39-B6C3-48F0-A17E-38BCC393D52D.jpeg
DBFEEC39-B6C3-48F0-A17E-38BCC393D52D.jpeg (74.59 Kio) Vu 831 fois


(*) pour de vrai, juré, craché par terre, si je mens je vais en enfer.
Fichiers joints
F31CB626-B985-4EBD-9426-56145184DBAD.jpeg
F31CB626-B985-4EBD-9426-56145184DBAD.jpeg (152.05 Kio) Vu 831 fois
Model S100D premium 11/2018 qui va encore mieux que la S90D de 2016 :D Image

Avatar du membre
tesladdict
Equipe Tesla Magazine
Messages : 649
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 08:43

Re: Les Pouilles avec Tesladdicts

par tesladdict » mar. 19 juin 2018 22:30

Mardi 19 juin


Soleil noir

Et ben voilà voilà voilà. Avant hier j’ai complètement zappé de vous parler de nos premières cigales et de notre premier jour sans pluie. Quand j’écris premières cigales, c’est rien de l’entendre. Elles sont shootées à l’astre du Mezzogiorno les donzelles. Quoique donzelles profil dockers! La caisse de résonance ! Chez nous faut attendre le 14 juillet pour pareil concert havy metal. Du coup, 24 heures sans précipitations c’est hors planning...

Rattrapage à Gallipoli, galipettes célestes avec les tambours du Bronx en guest stars. Gros malins, on est sortis juste avant que l’horizon ne se fende en deux et avec un seul parapluie. Ce qui ne change rien à l’affaire puisque même avec un parasol la protection eut été vaine. L’eau monte aussi vite qu’elle tombe. L’église n’a jamais été aussi remplie. Les boutiques qui lui font face non plus. Pour elles c’est journée miraculeuse. Que n’étions nous à déjà consommer des Spritz que ça fait beaucoup trop longtemps qu’on ne l’a fait. La rue est un torrent. Même si la pluie cesse il va être difficile de sauver les chaussures. Quand bien même Første II pourrait nous chercher, elle n’a accès à ces tortueuses ruelles ! Nous nous installons à un bar sauvé des eaux par les serveurs qui écopent à grands coups de pelles. Buvons sous un ciel qui persiste à faire la gueule. Au moins ne pleure t’il plus.

D4639A32-F5FD-444E-B0AF-A56A5FAA8AC1.jpeg
D4639A32-F5FD-444E-B0AF-A56A5FAA8AC1.jpeg (96.88 Kio) Vu 804 fois

Dîner léger et délicieux dans une trattoria bondée de locaux. Nuit assez bruyante malgré l’accès limité aux seuls habitants. Ils sont nombreux, bruyants et remuants jusqu’à point d’heure.

8:00. Petit déjeuner délicieux pour une traversée de l’Italie de part en part. Bon. De Gallipoli à Ostuni c’est un peu triché. On traverse le talon. Talon d’Achille?
Route bordée d’oliviers multiseculaires, comme on n’ose pas se les représenter avant d’être venu ici. Des monuments hors des dimensions répertoriées chez nous. Diamètre, hauteur, tout est gigantesque. Pour l’oeil français difficiles à identifier au premier regard sauf que ici et maintenant c’est à pleurer. La route du chagrin. Les sujets sains, épargnés sont rarissimes. Partout des morts, moribonds et quelques miraculés convalescents qui repartent du pied. Mes connaissances agronomiques sont insuffisantes pour en tirer quelque conclusion. Mais je peux vous garantir que le spectacle sabote le moral.

6D716A2F-C24D-4341-91DB-28CE8498FF22.jpeg
6D716A2F-C24D-4341-91DB-28CE8498FF22.jpeg (158.22 Kio) Vu 804 fois
32518C39-1F2D-4726-923F-CFD93CB629DA.jpeg
32518C39-1F2D-4726-923F-CFD93CB629DA.jpeg (109.59 Kio) Vu 804 fois

Je n’oserai mettre humain et végétal en compétition. Mais sur le port d’Otrante une œuvre d’artiste d’une incroyable puissance évocatrice remue jusqu’aux tripes. Il s’agit d’une commande communale réalisée pour rendre hommage aux victimes albanaises d’un bateau de migrants éperonné et coulé par un navire italien en 1997.

FF07DE40-D2F2-4FBE-9C7E-E2F05FD537AC.jpeg
FF07DE40-D2F2-4FBE-9C7E-E2F05FD537AC.jpeg (65.12 Kio) Vu 804 fois
41484D99-67FF-4CFD-88B4-D920CC296E87.jpeg
41484D99-67FF-4CFD-88B4-D920CC296E87.jpeg (147.65 Kio) Vu 804 fois


Otrante, bijou baroque encore dont on retiendra surtout l’incroyable pavement de l’intérieur de la cathédrale, plus de 600 000 tesselles représentant des scènes bibliques et profanes. Incroyable travail du XIème siècle parvenu jusqu’à nous et ... sur lequel on marche!

44EDC70F-9AEA-4932-AF98-BCB445395C9E.jpeg
44EDC70F-9AEA-4932-AF98-BCB445395C9E.jpeg (112.89 Kio) Vu 804 fois
02E471AB-759D-418C-8D02-3CC118F21299.jpeg
02E471AB-759D-418C-8D02-3CC118F21299.jpeg (123.47 Kio) Vu 804 fois
8A187942-363B-4FCA-AB51-FE7AB7055306.jpeg
8A187942-363B-4FCA-AB51-FE7AB7055306.jpeg (126.65 Kio) Vu 804 fois
F172FE32-0442-4A8D-B1F9-5F52BBAF971E.jpeg
F172FE32-0442-4A8D-B1F9-5F52BBAF971E.jpeg (213.65 Kio) Vu 804 fois
1A941D79-A7AB-4024-AEA9-2F8B1DF89B51.jpeg
1A941D79-A7AB-4024-AEA9-2F8B1DF89B51.jpeg (185.08 Kio) Vu 804 fois


Route côtière vers le nord. La petite bête qui monte qui monte. Que le temps passe vite! De très jolies petites plages, des zones touristiques denses. Il y a déjà beaucoup de monde pour la mi-juin. Faut dire qu’il fait 32º. Nous repérons un cabanon trattoria. Assiettes et couverts en plastique comme les gobelets mais service souriant et un régal comme de bien entendu. Carpaccio de poulpe. A refaire à la casa. Trop trop bon! Et puis la pratique de l’italien réserve parfois des surprises. Mon homme demande deux cafés et on se retrouve avec deux ... cure-dents!

4BCCEC4C-ED97-4FBC-90F3-0CDBBF052F53.jpeg
4BCCEC4C-ED97-4FBC-90F3-0CDBBF052F53.jpeg (97.46 Kio) Vu 804 fois
4BCCEC4C-ED97-4FBC-90F3-0CDBBF052F53.jpeg
4BCCEC4C-ED97-4FBC-90F3-0CDBBF052F53.jpeg (97.46 Kio) Vu 804 fois
41A7E52F-8469-4C33-A961-33B1F5C4AB1D.jpeg
41A7E52F-8469-4C33-A961-33B1F5C4AB1D.jpeg (154.01 Kio) Vu 804 fois
0C85BA60-C20C-4F6E-B01D-A900BF78D920.jpeg
0C85BA60-C20C-4F6E-B01D-A900BF78D920.jpeg (173.22 Kio) Vu 804 fois
41088C34-E8B2-43B8-8D4F-7F12E0ACBD59.jpeg
41088C34-E8B2-43B8-8D4F-7F12E0ACBD59.jpeg (99.59 Kio) Vu 804 fois
F556CC28-D996-4B9B-B9E5-A2FF59E4629C.jpeg
F556CC28-D996-4B9B-B9E5-A2FF59E4629C.jpeg (137.61 Kio) Vu 804 fois

On trace vers Monopoli. État des routes indéfinissable. La plupart sont limitées à 50, même en rase campagne. Évidemment que personne ne s’y plie. Alternance impromptues de portions correctes et de chemins pour mulets. On hésite parfois à écouter les Gentilles Pétroleuses Sonnées. Non qu’elles se trompent -elles disent souvent n’importe quoi- mais parce que l’endroit paraît non destiné à une quelconque circulation automobile. Plus loin la SS379 prend des airs de jardin par l’opulence des lauriers qui la bordent.

Monopoli, étape du soir. Le B&B que nous avons trouvé dans un ancien plais du XVI ème est ravissant et Sergio un amour. Loueur de beaucoup de choses qui roulent et copain de fondus de véhicules électriques, il met à notre disposition une prise de recharge à laquelle il nous amène et nous ramènera demain. Grâce à lui nous dînerons aussi dans un bel endroit authentique. Même si l’appellation « Il brigante » peut inquiéter, le poisson qu’ils servent est fa-bu-leux. Tonus pour nos neurones.

Et une super bonne nuit en perspective pour notre fidèle coursière et nous itou.
48B0E00A-FB18-4831-8B85-8E72C839A559.jpeg
48B0E00A-FB18-4831-8B85-8E72C839A559.jpeg (79.22 Kio) Vu 804 fois

A demain si vous le voulez encore.
Fichiers joints
C253AF08-37E2-4D90-9A4E-4E2BD7E65BCF.jpeg
C253AF08-37E2-4D90-9A4E-4E2BD7E65BCF.jpeg (117.28 Kio) Vu 804 fois
Model S100D premium 11/2018 qui va encore mieux que la S90D de 2016 :D Image

Profesor031
Petit Electricien
Messages : 26
Enregistré le : mar. 31 mai 2016 08:47

Re: Les Pouilles avec Tesladdicts: devinette

par Profesor031 » mar. 19 juin 2018 23:30

Merci pour tes récits: nous allons en Italie et en Slovénie en aout avec notre s70 et donc, nous est encore plus intéressés...
Sait-tu pourquoi elle est morte Adèle? parce qu'elle avait un sale ami...

Mercredi 13 juin


Rome se mérite

Le monde est mal fait. C’est le soir où nous avions pris de sages résolutions de tempérance que tout est parti en quenouille et que j’ai livré une édition de la journée à donner la nausée. Un com-...................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées.

Profesor031
Petit Electricien
Messages : 26
Enregistré le : mar. 31 mai 2016 08:47

Re: Les Pouilles avec Tesladdicts

par Profesor031 » mar. 19 juin 2018 23:40

Bonjour,

As-tu eu besoin souvent du câble T2?

Lundi 18 juin

Des Pouilles dans la tête
Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées.

Avatar du membre
tesladdict
Equipe Tesla Magazine
Messages : 649
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 08:43

Re: Les Pouilles avec Tesladdicts

par tesladdict » mer. 20 juin 2018 23:06

Mercredi 20 juin

Volare, oh oh, cantare oh oh oh oh

nel blu dipinto di blu
felice di stare laggiu ...
On ne réécrit pas les standards de 1958 qui hantent encore la mémoire collective au-delà des frontières. Berceau Polignano à mare, mare sans laquelle rien n’est possible en poésie italienne.

Monopoli 7:30. Marteau piqueur sous la fenêtre. Et on ose parler de l’indolence de Sud. Y a que ceux qui ne sortent pas de chez eux pour affirmer de telles âneries.


87979525-EB6C-45A0-8F13-12B3DB4A343D.jpeg
87979525-EB6C-45A0-8F13-12B3DB4A343D.jpeg (109.99 Kio) Vu 749 fois


Nous avions trouvé Gallipoli fort joli mais sans que ça matche vraiment. Sans pouvoir en définir une raison en particulier Monopoli nous a davantage séduit. Parce que nous n’y avons pas ressenti le besoin pressant de l’arche de Noé de la veille? Je plaisante. Cet orage restera au contraire un moment exotique dans notre mémoire bourlingueuse.
Hier soir après notre sympathique et admirative déambulation dans les rues et sur les quais de la ville une pétulante serveuse belge du « Brigand », glissée progressivement de son Brabant natal vers des régions plus lumineuses -10 ans vécus à Nice- nous a vendu avec passion celle qui est devenu sa ville. Tout comme Sergio qui nous en a parlé avec émotion ou Giancarlo né ici, parti le temps des études en Hollande avec Erasmus et qui n’envisage plus pouvoir installer ailleurs sa vie et son entreprise d’installation de bornes électriques et de promotion des véhicules y afférents. Le temps du trajet où il m’a emmenée récupérer une Første Il, hyper fière d’avoir été la première Tesla branchée sur la borne de Monopoli et qu’elle a même eu droit à une photo, le jeune homme m’a rappelé avec un peu de nostalgie nos premiers moments avec Første I, l’époque des pionniers.

F3CB5794-9019-466C-8966-72EF29F7245F.jpeg
F3CB5794-9019-466C-8966-72EF29F7245F.jpeg (141.18 Kio) Vu 749 fois


Depuis notre passage de la frontière et nos 2340 kms avalés, nous n’avons aperçu que trois Model S et un X aux Suc et deux S sur la route. Ce sont encore, ici, de quasi mirages. Et Giancarlo et son collègue Luca éprouvent des émotions de missionnaires en installant leur réseau de chargeurs dans la région. En les entendant expliquer combien le sentiment de participer à un monde futur les motivait j’ai revécu les interminables discussions techniques avec Benjamin et Karim au premier Tesla Center d’Aix, les échanges d’expériences aux Suc entre heureux propriétaires de voitures exceptionnelles. Cette formidable époque est révolue. Et si les véhicules sont toujours aussi incroyables leur achat n’est plus tant acte de foi que de consommation. Regrettable mais inéluctable. But no panic. Nous on reste Tesladdicts dans le jus! Même que Sergio en a tellement eu conscience qu’il nous a lavée Første Il!!!

6C26817E-455B-44B2-A4BD-2EADD77F736D.jpeg
6C26817E-455B-44B2-A4BD-2EADD77F736D.jpeg (93.55 Kio) Vu 749 fois

Pas assez chaude en température parce qu’en quittant Monopoli pour Bari on a voulu traverser Polignano à mare. On a essayé de traverser Polignano a mare. Boudin de p’tit nain! Je comprends qu’il ait rêvé de voler Domenico Modugno.

8084A334-9058-497D-BCE7-0F512676B0DC.jpeg
8084A334-9058-497D-BCE7-0F512676B0DC.jpeg (129.55 Kio) Vu 749 fois
8A8F4E54-EB8A-4F24-8B65-A6D559D8E0C5.jpeg
8A8F4E54-EB8A-4F24-8B65-A6D559D8E0C5.jpeg (107.77 Kio) Vu 749 fois
298245D5-62CA-4A31-B281-1810E0672833.jpeg
298245D5-62CA-4A31-B281-1810E0672833.jpeg (106.55 Kio) Vu 749 fois

Des ruelles plus serrées que leur café, encombrées de tout, la mode italienne de se garer dans une place trop petite museau au cul de la précédente et tant pis pour ce qui dépasse sur la rue facilitant amplement le passage. J’ai frôlé une douzaine de rétros, une centaine de mètres de trottoirs, chevauché de multiples caniveaux, manqué faucher un peintre sur son échelle, des abricots sur un étal -trop tentants- des mammas sur leurs chaises, aussi inamovibles qu’impavides. Je crois avoir ressenti le soulagement qu’éprouve un bouchon de prosecco à l’ouverture de la bouteille.

Bari, incontournable. Le pays du grand Saint Nicolas que s’il était pas là, niente de cadeaux à Noël. Parce que Babo Natale, c’est comme partout, rien qu’un usurpateur, vecteur d’une société consumériste et pis que tout, vêtu de rouge que c’est la faute à Coca-Cola. Un comble. Sûr que Trump en est fier! Encore faudrait-il qu’il le sache. Mais action-réaction, jamais entendu autant de langues germaniques, batave et nordiques que devant la cathédrale de Bari, merveille de l’art roman. Et jamais vu autant d’orecchiette (petites oreilles) délicieuses et typiques pâtes locales fabriquées sous vos yeux des fois que vous auriez des doutes.

88E0DA22-DE29-438F-A00B-1184E15598D8.jpeg
88E0DA22-DE29-438F-A00B-1184E15598D8.jpeg (129.47 Kio) Vu 749 fois

F8A72976-9143-43FE-889E-92FB28683EC0.jpeg
F8A72976-9143-43FE-889E-92FB28683EC0.jpeg (111.16 Kio) Vu 749 fois

7DFCF66A-C3EA-461A-8435-92AECACB29D5.jpeg
7DFCF66A-C3EA-461A-8435-92AECACB29D5.jpeg (144.46 Kio) Vu 749 fois


Téléphone : c’est Sergio. Mon homme qui n’a jamais de sac autre que MON sac avec un surpoids de SES affaires a oublié SON sac qu’il a absolument tenu à emmener pendant ces vacances. Comme Sergio est vraiment vraiment un amour et qu’il nous propose de venir à Bari, je négocie la récupération à mi-parcours. C’est déjà tellement sympa. « Ciao bello ». .est ce qu’ils disent tous amicalement ici. Sûr qu’on va lui faire une belle publicité.
Si vous venez dans les Pouilles en avion, passez à Monopoli pas par la case prison et sans payer 200 francs. Allez voir Sergio Ostrani et louez lui son B&B Palazzo Manfredi et pourquoi pas une Zoé ou une Leaf ou i3 BMW. La région est fabuleuse et les gens super sympas.

Précieux sac récupéré nous sommes aller déjeuner à Molfetta. Impossible d’aller plus loin Første Il.
F57A58AD-1259-499D-9FC8-58E3F7350336.jpeg
F57A58AD-1259-499D-9FC8-58E3F7350336.jpeg (69.16 Kio) Vu 749 fois
7869D1AA-CCA3-4660-82FF-B67C6B188EAD.jpeg
7869D1AA-CCA3-4660-82FF-B67C6B188EAD.jpeg (124.01 Kio) Vu 749 fois


Nouveau stop à Trani. Côte de rêve, architecture itou. Fabuleuse cathédrale en pont avancé.


49B2A845-F82D-4853-9501-3B1D5FD3F768.jpeg
49B2A845-F82D-4853-9501-3B1D5FD3F768.jpeg (218.46 Kio) Vu 749 fois



Bobo en train de bosser pour vous.



Ici à quasi chaque village recèle des trésors. C’est beau, beau et corbeau.


757513AC-FAEF-462E-996A-A23A1C044C97.jpeg
757513AC-FAEF-462E-996A-A23A1C044C97.jpeg (88.81 Kio) Vu 749 fois



Après Trani le paysage est redevenu agricole. Oliviers et vignes. le ciel a pris une allure menaçante comme d’hab, on approche de 17:00.
Ne pas oublier l’anti-moustique au sortir de la voiture. Incroyable comme ces saloperies de bestioles sont routinières.
Croiser les doigts pour que les nuages aillent voir ailleurs si on y est.
FC40EAD2-7F79-4376-9339-EA72704D9A97.jpeg
FC40EAD2-7F79-4376-9339-EA72704D9A97.jpeg (54.55 Kio) Vu 749 fois


Depuis Rome nous avions oublié les autoroutes à péage. -N.B. que le fait de payer ne donne aucune garantie ni quant à l’état de la bande de roulement ni quant à la vitesse autorisée-. 5 jours à circuler dans des conditions hallucinantes tellement franchement impossibles à appliquer je vous en ai largement entretenu. Du délire pur et dur. On s’y fait hélas très très vite. Rebelle un jour, rebelle toujours. Et je m’interroge sur les statistiques d’accidents ici par rapport à nous.
Pour Første Il c’est un peu l’inverse. Elle avait appris le sirotage goûtu et délicat pendant ces 5 jours de 50kW/h. On ne parle pas la bouche pleine, on s’essuie à la serviette et on ne rote pas. La voilà retrouvant sa gloutonnerie habituelle à 560kW/h au Suc de Cerignola. Station un tantinet far-Ouest. Poussière et camions. Une sympa Model X noire charge en même temps que nous.

038D7021-42EF-4F2F-9C05-4D14DCB68FC8.jpeg
038D7021-42EF-4F2F-9C05-4D14DCB68FC8.jpeg (129.33 Kio) Vu 749 fois

60kms à parcourir jusqu’à San Severo jolie bourgade dans laquelle nous allons dormir au B&B Palazzo Matteis. Pure maison baroque du XVIIème. Bellissima.
Dîner au Giardino Dei Sapori. Pas de compétition possible. Endroit charmant, accueil adorable cuisine d’une générosité incomparable, qualité ... J’arrête vous ne me croiriez plus. Avec du vin, un café, deux grappa... 32€. A deux.


12C3094F-35B6-496C-92A4-D6052132B517.jpeg
12C3094F-35B6-496C-92A4-D6052132B517.jpeg (58.36 Kio) Vu 749 fois

Béatitude nocturne.
Model S100D premium 11/2018 qui va encore mieux que la S90D de 2016 :D Image

Avatar du membre
tesladdict
Equipe Tesla Magazine
Messages : 649
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 08:43

Re: Les Pouilles avec Tesladdicts

par tesladdict » mer. 20 juin 2018 23:24

Pour ceux qui envisagent l’Italie easy et hors des sentiers battus, carte Duferco (bornes Enel). Le site est super bien fait et les éventuels échanges par mail plus que satisfaisants.
Pour trouver les endroits c’est faciles. On entre par exemple Bari.
B2BCAD88-420D-4251-9609-1C519AB2A80E.jpeg
B2BCAD88-420D-4251-9609-1C519AB2A80E.jpeg (68.17 Kio) Vu 746 fois
On achète sur internet une carte rechargeable qu’on crédite d’un nombre de kW. Payement par Paypal. Pour recharger aussi. Prises de type 2 charge à 50kW/h sans souci. On se présente à la borne avec le câble type 2. On sélectionne sa prise droite ou gauche. On place la carte pour l’identification. Une fois reconnu on branche le câble sur la borne puis sur la voiture. Et glou et glou et glou. Manoeuvre inverse. On déconnecte la voiture. On présente la carte sur la borne pour identification et on débranche le câble de la borne.

Toutes les infos du compte sont disponibles en direct sur le téléphone.

43A5050E-7195-4F42-8926-7421761BCF4E.jpeg
43A5050E-7195-4F42-8926-7421761BCF4E.jpeg (40.3 Kio) Vu 746 fois
B792E7C7-BA3E-4CBD-A919-9DF978FB003F.jpeg
B792E7C7-BA3E-4CBD-A919-9DF978FB003F.jpeg (63.12 Kio) Vu 746 fois
Les bornes sont opérationnelles -sinon c’est signalé sur l’appli-. En général bien situées. Il faut juste s’habituer à les repérer parce qu’elles sont discrètes les bougresses !

En tout cas, bon voyage sans souci si on sait prévoir et lire les infos.
Model S100D premium 11/2018 qui va encore mieux que la S90D de 2016 :D Image

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Nous sommes le mar. 18 déc. 2018 17:57