BMW-i3-batteries

 

Les vieilles idées

Les «sceptiques» de la voiture électrique argumentent toujours en revenant sur les problèmes de batterie. Ces vieilles idéologies tenaces, largement orchestrées par certains lobbys et courants médiatiques, ont la vie dure. Parmi celles-ci on trouve: pollutions dues à la fabrication du lithium, croissance obligatoire des déchets nucléaires et des centrales à charbon très polluantes. Ils oublient juste que la pollution est très forte à la fabrication des thermiques ! Heureusement pour l’avenir florissant de la voiture électrique, ces vieilles idées réactionnaires risquent de perdre rapidement de leur verve.

Un changement de cap à opérer

Tout d’abord, on peut toujours être surpris que ces détracteurs ne critiquent jamais les sources des besoins électriques pour le train, le métro, le tramway et autres industries très gourmandes en énergie! Apparemment là, le nucléaire et le charbon ne sont pas gênants!
D’autre part, il faut savoir qu’il y a un gâchis gigantesque d’électricité en France: rues , routes et bâtiments éclairés pour…rien pendant des milliers d’heures, ampoules à remplacer (par exemple par des LED), mises en veilles des appareils électroniques. Les technologies d’aujourd’hui pourraient permettre d’économiser plusieurs réacteurs nucléaires, sans exagérer, si l’on avait un tout petit peu de bon sens. En effet on pourrait utiliser des capteurs avec temporisations afin d’éclairer le nécessaire et non l’ «inutile».

Des progrès dans le monde, chaque jour

Dans chaque pays, de compétents chercheurs font avancer les technologies des batteries à grands pas. Il ne se passe pas une semaine sans que l’on découvre de nouvelles trouvailles, des procédés chimiques révolutionnaires.
Tesla a ouvert une piste en créant le Powerwall, système individuel solaire pour alimenter sa voiture mais aussi sa maison, en cas de black out (coupures fréquentes subies aux USA). Le prix de cette installation varie de 3000 dollars (7kwh) à 3500 dollars (10kwh). Pour les entreprises, Elon Musk a révélé le PowerPack de 100kwh.

A ce sujet, il a déclaré «le monde est principalement alimenté par les énergies fossiles. Notre but est de transformer totalement l’infrastructure énergétique mondiale pour la rendre durable, sans produire d’émissions de carbone. Je crois que cela est à la portée de l’humanité».

Elon Musk ne veut pas se contenter d’accélérer la transition énergétique, mais il souhaite que toute l’énergie consommée provienne d’énergies renouvelables..

Des batteries de plus en plus performantes

Au grand chapitre des nouveautés, se trouvent les batteries lithium/air. Avec une capacité allant de 1700 à 2400wh par kilogramme, elles ouvrent de belles perspectives: plus solides, faible auto- décharge, pas de polluant majeur. Ces batteries fonctionnent néanmoins à température élevée, 85°c. Autre innovation, les «super-batteries»au graphène, rechargées en un éclair, constituées de particules de carbones, avec une autonomie de plusieurs semaines (université de Vanderbilt, Tennessee).

L’université de Kyushu Japon planche sur une batterie extraordinaire au «carbone organique» qui serait 20 fois plus rapide que le lithium-ion. Ses qualités seraient justes incroyables :
coût peu élevé, sûre, endurante, rapidité de charge, recyclable à 100%, matériaux simples et non rares, enfin le rêve!

Les détracteurs du véhicule électrique ont beaucoup de soucis à se faire, les batteries progressent à vive allure dans le monde entier. Ces innovations sauront faire avancer prodigieusement le véhicule électrique. Tesla a bien compris ce crucial enjeu.

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

*