Même pas peur ! Même pas plouf !

Elle a tourné en boucle sur tous les sites jusqu’à plus soif (c’est le cas de le dire…). Elle c’est la vidéo d’un conducteur de Model S russe engagée dans un tunnel inondé. S’il fallait démontrer l’adaptabilité de la Model S en toutes circonstances et ce, n’en déplaise au Directeur opérationnel de Porsche, voilà qui est fait et bien fait.

Alors que des thermiques étaient noyées et donc à l’arrêt, cette Model S a poursuivi son chemin jusqu’à sortir de la zone inondée sans caler et sans que son conducteur ait à jouer un remake de Claude François. On ignorait que nos pneus savaient nager (brasse pour la S et nage papillon pour le Model X ? ).

Les sièges de la S sont peut être moins confortables que ceux d’une Porsche (encore que…) mais au moins son conducteur a gardé les fesses et les pieds au sec ce qui n’a pas été le cas des autres conducteurs présents dans le tunnel à qui il restait à faire de l’eautostop !

Elon Musk, PDG de Tesla, a partagé cette étonnante nouvelle sur son compte Twitter. Il l’a fait suivre d’un Tweet amusant:

« Toujours intéressé par une TSWL. J’ai le projet de réaliser une sportive qui pourrait se conduire sous l’eau et sur les routes. Ce n’est pas un projet prioritaire. Juste un petit marché potentiel ! 🙂 »

TSWLM est l’acronyme du titre «  L’espion qui m’aimait ». Un James Bond de 1977. Dans le film il conduisait une Lotus Esprit modifiée qui pouvait se transformer en un sous-marin. Le véhicule qui a été utilisé dans le film a été perdu pendant des années, mais il a finalement été retrouvé dans un container de stockage loué 100 $. Il y a trois ans, Elon Musk l’a secrètement acheté pour environ 900.000 $ de plus au terme d’une bataille d’enchères passionnée avec un autre collectionneur. Hélas la voiture ne peut vraiment pas être utilisée comme un sous-marin comme dans le film, mais Elon Musk prévoit d’y remédier.

Cette Lotus Esprit unique est désormais stationnée dans le Design Studio de Tesla à Hawthorne, en Californie. Elle est une source d’inspiration pour ses collaborateurs, Musk en ayant fait un projet certes accessoire mais réel.

Dans une interview suivant l’achat de la Lotus, Elon a en effet précisé: « Nous voulons voir si nous pouvons lui faire faire ce qu’elle semble faire dans le film pour de vrai. »

On ne sait pas si Musk prévoit également d’y inclure aussi un lanceur de missiles, quoique compte tenu des amabilités distillées par Porsche il y a quelques jours ou plus tôt par le patron du groupe Fiat on pourrait comprendre qu’il y réfléchisse :).

Pour Musk, l’impossible est justement ce qui doit devenir possible et le groupe moteur de la Tesla est déjà si parfaitement étanche (voir plus haut)  qu’il ne devrait pas être trop difficile de le faire alimenter pour fonctionner à la fois sur la route et dans l’eau mais je n’y connais franchement rien du tout et cette hypothèse affirmative est sûrement farfelue !

Le passage de la route à l’eau (ça, c’est fait depuis quelques jours !) ou à une circulation sous-marine est probablement la partie la plus difficile, mais c’est un défi d’ingénierie intéressant pour Tesla ! Après il leur restera à la faire voler ! En attendant il nous reste à nous amuser avec la programmation cachée de nos Model S qui en fait un sous-marin jaune sur demande !

 

 

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

*