Rejoignez les 15000 Inscrits à la Newsletter Tesla Magazine. Restez informés de l'actualité, de nos événements et de nos bons plans!
Envoyer

 

Ça y est ! Un nouveau morceau de choix pour la presse.

L’Express: « Premier accident mortel pour une voiture Tesla en « pilote automatique » »

Le Point : « Un automobiliste se tue au volant d’une Tesla sous « Autopilot » »

Le Monde : « Première tragique pour la fonction de pilotage automatique de Tesla. »

France Info : « Mort en voiture autonome : « L’avenir de la voiture autonome sera directement lié à la sécurité de ces systèmes » »

Les Échos : « Les autorités américaines ont ouvert une enquête tandis que le système permettant à la voiture de s’auto-conduire ou d’effectuer seule des manoeuvres est mis en cause. »

Libération : « Premier accident mortel dans une voiture autonome. »

Le Figaro : « Le pilotage automatique de Tesla provoque son premier accident mortel ! »

Vous en voulez encore ? il n’y a qu’à demander ou compter sur Google pour rendre accessible tous les articles publiés depuis ce matin.

J’ai volontairement classé les titres de ces articles en fonction de leur pertinence et à ce petit jeu pour qui connaît vraiment la Model S et son système d’Autopilot en option, la prime au sensationnalisme primaire et idiot revient à l’un des plus sérieux quotidiens français (enfin soit disant n’est ce pas) Le Figaro.

Ce dernier n’y va pas de main morte : c’est le pilotage automatique qui a provoqué l’accident mortel ! Ensuite quand on lit de près le texte qui suit on constate que tous ces quotidiens reprennent parfois in extenso celui de l’AFP.

Qu’en est il vraiment à cette date du 1 er juillet ?

Une enquête a été ouverte par les autorités américaines (NHTSA) à la suite d’un accident mortel d’une Model S dont le conducteur avait enclenché son système d’autopilot. Ces mêmes autorités précisent que l’ouverture de cet examen préliminaire « ne devrait pas être interprétée comme le fait que le service d’inspection des défauts estime qu’il existe ou non un défaut dans le véhicule examiné ».

Fi ! Bravo Le Figaro ! Ça c’est de la (dés) information ! C’est le pilotage automatique qui a provoqué l’accident. Pourquoi attendre la fin de l’enquête ? Nous au Figaro on sait déjà la fin.

Vous me direz « Mais pourquoi réagir à des articles qui colportent de fausses informations alors que c’est le cas depuis que le journalisme existe ? »

Eh bien parce que conducteur d’une Model S où j’active régulièrement la fonction Autopilot je sais moi que ma voiture n’est pas autonome (Libération et France Info) et j’évite d’écrire n’importe quoi sur des sujets que je ne connais pas.

Que retiendront les lecteurs du Figaro ou de Libé :

  • qu’on meurt de façon différente au volant d’une Tesla ?
  • que le pilotage automatique tue ?
  • qu’il vaut mieux garder sa thermique ?

Question : il meurt chaque année en France environ 3 000 personnes au volant de leurs voitures. C’EST le vrai, l’insupportable scandale qui rythme notre quotidien dans l’indifférence générale. Si les voitures Tesla avec fonction de l’Autopilot ont parcouru 209 millions de km sans accident mortel au lieu d’un accident mortel tous les 96 millions de kilomètres pour les autres véhicules, ne faut il pas plutôt s’intéresser à cette différence constatée et porteuse d’espoir et titrer : « Malgré un premier et regrettable accident mortel au volant d’une model S sous Auto pilot, cette voiture reste aujourd’hui deux fois moins mortellement accidentogène ».

 

Vous aimerez aussi

11 thoughts on “Premier accident mortel d’une Tesla sous Autopilot

  1. Je crois que la technologie et la réglementation routière aux US doivent évidemment tirer les leçons de ce tragique accident… Çàd que point de vue technologie il faut multiplier les radars sur la hauteur du véhicule. Un radar à la base du pare-brise aurait permis de détecter l’obstacle. À défaut de ce radar et du point de vue de la réglementation US, comme en Europe, un grillage entre les deux trains de roues de la remorque aurait permis au radar pare-chocs de la détecter…

    Maintenant heureusement, oserais-je dire au vu de la perte humaine, que cela c’est passé en quasi rase campagne car le gros problème et personne ne le soulève, c’est que la Tesla a continué sa route bien trop loin! Reste à voir si c’était l’inertie ou si c’était l’autopilot qui poursuivait son petit bonhomme de chemin… Et là c’est un problème que Tesla doit absolument régler. Je suppose qu’il y a suffisamment de capteurs pour détecter le choc et actionner les freins ou couper l’alimentation du moteur dans pareilles circonstances.

    Je crains que cela va donner un gros coup de frein au développement de cette technologie…

    Malheureusement on ne peut pas donner l’autopilot aux gens sans formation préalable. Il y en aura toujours qui en abuseront en l’utilisant à mauvais escient. Ici le malheureux semblait être en train de regarder un DVD et ce ne sont pas les exemples qui manquent comme cet autre gars que l’on a récemment vu qui dormais dans les embouteillages sous autopilot…

    Le chemin de la révolution automobile est long et parsemé d’embûches, la mort tragique de ce conducteur fan et convaincu par la technologie Tesla ne sera pas vaine et servira à améliorer la sécurité de millions d’autres automobilistes. Gageons qu’Elon Musk saura traverser ce nouvel écueil.

    1. l’examen du permis de conduire est censé vérifier que leurs titulaires ont été « formés ». Avec quel résultat ?
      Je pense que ça ne freinera pas le développement de cette technologie. Rappelez vous les polémiques lors de la sortie des premiers régulateurs de vitesse. Je me souviens d’une personne qui avait percuté l’entre deux postes de péage sur une autoroute et qui avait affirmé que ce régulateur était responsable…..
      Aujourd’hui presque toutes les voitures qui arrivent sur le marché sont équipées d’un régulateur de vitesse et le débat (notamment au sujet de la responsabilité en cas d’accident est oublié).
      J’ai confiance en Tesla pour améliorer le système en place mais il faudra toujours que le conducteur reste vigilant sauf à ce que la dite voiture soit TOTALEMENT AUTONOME et ça ce n’est pas tout à fait pour demain…

      1. non seulement ce n’est pas pour demain, mais en plus pour que le sytème des voitures autonomes fonctionnent sans accro, elles devront communiquer entre elles, il y aura des accidents tant que tous les véhicules ne seront pas autonome.

  2. Au sujet du PS, il paraît que les 209Mkm de l’Autopilot ont été mesurés sur autoroute (ou assimilé) alors que les 96Mkm concernent les accidents toutes routes confondues.

  3. N’ayez crainte nous ne sommes plus en 1948 et l’histoire Tucker ne se renouvellera pas.
    Rappelons simplement à ces oiseaux de mauvaise augure qui se prétendent journalistes que nous ne sommes plus en 1948 et qu’ils ne pourront répéter leurs méfaits. Dormez tranquille Preston Tucker.
    Tous mes voeux de réussite à l’équipe de développement.

  4. Oui, ou comme le gras qui, au début des régulateurs de vitesse, l’avait mis en marche dans son camping car et était parti se faire un café en arrière, je vous passe la suite quand le premier virage est apparu… depuis ils ont rajouté dans le manuel que l’on devait rester au volant avec cette aide à la conduite.

  5. Il est vrais que nous ne sommes qu’au début du pilotage et que tesla nous recommande la prudence .
    Tesla gêne tous les autres constructeurs c’est évident et c’est à Tesla de faire face .
    Ils sont je pense habitués mais pour moi c’est une super voiture

Laisser un commentaire

*