Nos confrères d’Auto-Moto ont réalisé un intéressant sondage sur les attentes des français en matière de Véhicules Electriques (VE). Surprise : l’économie de carburant arrive dernière position parmi les motivations d’achat ! Certes, les écarts se jouent dans un mouchoir de poche : seulement neuf points d’écart entre la première motivation et celle-ci, dernière. Au final, les français apprécient un VE pour les quatre raisons suivantes : innovation (90%), écologie (88%), agrément de conduite (85%) et économie à l’usage (81 %).

Voilà qui met à bas bien des idées reçues. Même si le sondage n’est que partiellement représentatif (1002 personnes), il abolit l’image d’un consommateur qui, à force de calculs savants, mettrait en balance le retour sur investissement d’un véhicule électrique par rapport à un véhicule thermique : coût d’achat, coût de possession réel, économie d’essence, carte grise offerte, surconsommation électrique à domicile, assurance comparée, entretien, vignette Crit’Air, etc.

Ne pas (bêtement) comparer VE et thermique

Pourtant, la réalité est plus contrastée. Si les français attendent d’un VE qu’il soit innovant, agréable et « vert », lorsqu’ils envisageront d’un acheter un, ils regarderont d’abord…son prix de revient ! Contradictoire ? Pas vraiment : ce sondage montre en réalité que le VE fait rêver, offre un monde nouveau, mais que la grille de lecture pour y rentrer reste celle…de l’ancien monde thermique. En résumé : comparer ce qui n’est pas comparable.

Le fossé est donc manifeste : si les français perçoivent bien qu’un VE aligne d’autres arguments qu’une voiture thermique (écologie, innovation, agrément), lorsqu’un achat est envisagé, ces arguments sont mis de côtés pour revenir aux vieux réflexes thermiques : prix de revient, autonomie, motorisation. Il appartient donc aux constructeurs de faire une longue pédagogie, montrer que l’on ne peut pas transposer tous les critères d’achat d’un thermique vers un électrique.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

*