Si Tesla Inc. a posé les bases de l’électro mobilité avec la commercialisation des Model S puis X et bientôt pour en rendre l’accès plus facile à un  grand nombre de consommateurs avec le Model 3, il n’a pas manqué de prendre en compte dès l’origine le problème essentiel de l’autonomie de ces voitures et de la recharge de leurs batteries.

Objectif: faire disparaître du « savoir » collectif et populaire l’idée qu’une voiture électrique ne pouvait voyager loin et restait cantonnée à un usage urbain. Pour cela Tesla a développé parallèlement trois domaines:

  • augmenter la capacité des batteries de ses voitures. On est ainsi passé d’une première version de 40kWh en 2009/2010 à une version actuelle maximale de 100 kWh correspondant à une autonomie réelle dans des conditions d’usage ordinaire de plus de 500 kilomètres. Et ce en moins de 6 ans.
  • implanter partout dans le monde des stations de recharge rapide qui permettent aux utilisateurs de recharger leurs batteries pour 250 kilomètres d’autonomie en 20 minutes environ. De quelques dizaines de postes de recharge en 2012 Tesla a construit à fin 2016 un peu plus de 5 500 stalles d’approvisionnement maillant, partout où des Model S ou X circulent, le réseau routier avec des stations tous les 250 kilomètres en moyenne.
  • augmenter la puissance de ses super chargeurs en les faisant passer de 120 kW actuellement à 145 kW et déjà en mode test à plus de 300 kW ce qui diviserait par trois le temps de recharge moyen.

L’avenir très proche sera boulversé par l’arrivée sur ces routes des Model 3 dont plus de 400 000 exemplaires ont été réservés soit le double du nombre de Model S ou X circulant actuellement.

Cette augmentation considérable des voitures devant recourir aux stations de recharge n’est pas sans poser de problèmes à Tesla comme aux propriétaires actuels ou futurs des voitures de la marque.

Si l’augmentation du nombre des stations de recharge, de leur puissance délivrable et de la capacité des batteries sont une première réponse à cette question (et le nombre des stations doit doubler d’ici fin 2017), il fallait aussi permettre aux conducteurs de prendre connaissance en temps réel de l’occupation par des voitures des stalles de recharge au moment où ils doivent envisager d’y aller de façon à réduire leur temps d’attente éventuel voire à se détourner vers un autre point de recharge libre celui là.

Qui ne se souvient parmi les conducteurs de thermiques des longues et parfois très longues files d’attente aux pompes à essence sur les aires d’autoroute au moment des grandes migrations annuelles vacancières ? Qui ne se souvient du bon air que l’on pouvait partager pendant de longues minutes lors de ces moments si précieux de notre vie d’errance touristique ?
Tesla Inc après de longs mois d’attente a commencé à publier la nouvelle version de son système de gestion de ses voitures et cette version permet aux conducteurs de prendre connaissance en temps presque réel (deux minutes d’écart par rapport à la réalité physique) sur l’écran de leur voiture de l’occupation des stalles aux quelles ils vont se recharger.

 

tesla-supercharger-occupancy-31

 

Ils éviteront ainsi de perdre du temps en se rendant à un point où toutes sont occupées et pourront choisir en temps réel ce qui leur conviendra le mieux. Finies les queues d’autrefois !

Une contribution de plus à l’automie qui fait du modèle Tesla un ensemble cohérent et valide justifiant qu’aujourd’hui les voyages en voitures électriques pourvu qu’elle soient de marque Tesla (mais de grands progrès sont en cours pour les autres marques) ne sont pas plus difficiles ni plus anxiogènes qu’avec une voiture thermique.

Au fait c’est tout le contraire. Pendant la pause c’est restauration ou shopping 🙂

 

Rejoignez le mouvement en faveur de la cause électrique.

Inscription gratuite, bons plans, articles, événements...
Inscription
Envoyer

Vous aimerez aussi

5 thoughts on “Super chargeurs Tesla: encore mieux.

  1. Comme toujours , une excellente synthèse que je recommande à tous les intéressés par les VE de lire ! Bravo Tesladdict .
    Et en plus , toujours « au taquet » (expression belge …) pour les dernières nouveautés comme l’information désormais communiquée par Tesla sur la disponibilités des bornes de recharge aux SUC

  2. Excellente nouvelle et petite amélioration qui aura son importance dans quelques temps.
    Si je peux me permettre, l’information de l’occupation des stalles est très utile,mais le poucentage de charge en cours des véhicules connectés serait encore mieux: nous pouvons estimer aproximativement si la place sera bientôt libre.

Laisser un commentaire

*