by Tesladdict

 

Faisant fi de toutes les spéculations, critiques et autres bla blas savamment et opportunément relayées par les médias et en particulier ceux soutenus par les éternels constructeurs d’automobiles au mazout (voir dernière polémique en Allemagne), Tesla avance à grands pas, ou plutôt à grands tours de roues, vers la voiture autonome.

Autonome et pas semi autonome !

Une annonce que les « spécialistes » du genre projetaient à l’horizon 2030 ! Un produit sur lequel travaille depuis plusieurs années Apple avec l’Apple car, développement dont les médias américains laissent entendre depuis plusieurs jours qu’il serait abandonné. Relation de cause à effet ? Trop grande avance pour Tesla ? Qui de fait met sur le marché un concept révolutionnaire qui pourrait nous projeter dans un présent ressemblant à un futur rêvé il y a encore peu.

Car ne nous y trompons pas cette première va révolutionner nos habitudes.

Certes il faudra encore beaucoup d’années pour que le parc automobile migre entièrement vers la mobilité « autonome » mais c’est un avenir mieux sécurisé qui s’offre au moins à nos enfants et en attendant à tous ceux qui auront les moyens de se l’offrir en attendant une vulgarisation dont les constructeurs automobiles traditionnels ne pourront plus faire l’économie.

94% des accidents ont pour origine une erreur humaine.

1,1 millions de morts sur la route dans le monde chaque année ont pour cause une faute du conducteur. L’enjeu est donc énorme et l’avenir plein des promesses que laissent espérer les systèmes de conduite autonome beaucoup moins sujets à l’erreur que l’être humain.

J’entends déjà les trémolos dans la voix de ceux qui sont encore aujourd’hui opposés à l’usage des télépéages qui permettent de retracer leurs trajets sur autoroute….De fait il est bien évident que toute amélioration de sécurité suppose que l’on doive renoncer à une part de liberté. C’est vrai dans la lutte contre le terrorisme , c’est aussi vrai pour nos déplacements en voiture à moins d’avoir chacun un robot qui conduirait à notre place. Un vrai débat de société.

Certains membres du forum de Tesla-Mag l’avaient bien analysé.

L’annonce programmée par Elon Musk pour le 17 octobre, reporté à cette nuit pour nous, concernait bien une nouvelle version du système Autopilotage des Tesla(s). Sauf qu’il ne s’agissait pas d’une V2 mais d’un nouveau système devant permettre d’atteindre en deux ans une autonomie de niveau 5 (le plus élevé) alors que le système actuel est de niveau 2.

De fait Elon Musk a annoncé que tous les véhicules Tesla en cours de production, y compris les Model 3, seront dotés du système de Self-Driving. Ils disposeront tous du hardware indispensable à son fonctionnement qui comme pour les voitures construites actuellement avec la version V8.1 sera activé en fonction des options souscrites.

Pour utiliser la version Self driving complète il faudra débourser 8 000$ et pour une version intermédiaire entre le système actuel et le Self Driving environ 5 000$.

Quelles différences essentielles entre ce qu’on peut qualifier de système « ancien » et le nouveau ?

Un changement fondamental de logiciel de conception avec l’intégration de:

  • 12 nouveaux capteurs à ultrasons beaucoup plus efficaces d’une portée de 8 mètres maximum
  •  8 caméras (au lieu de 2), d’une portée de 50 à 250 mètres selon l’emplacement, pour une vision périphérique à 360° avec une orientation privilégiée vers l’avant et associées à un système d’exploitation utilisant le processeur graphique Nvidia Titan

12

 

 

 

 

  • un nouvel ordinateur de bord 40 fois plus puissant pour en être le cerveau. Le Drive PX2 qui autorise 24 trillions d’opérations en une seconde !

Comme pour le précédent système celui ci ne sera pas pleinement opérationnel dès le début. Il lui faudra en effet plusieurs mois d’utilisation sur des millions de kilomètres parcourus pour collecter la masse d’informations qui lui permettront d’atteindre un niveau 3 dans les 6 mois à venir et les niveaux 4 et 5 d’ici la fin de 2018.

Incroyable, fantastique ou risqué et dangereux ? Les médias choisiront l’une ou l’autre version en fonction de leur indépendance et de la culture de leurs journalistes. Tous seront à l’affut des premiers accidents que n’aura pas évité le nouveau système pour le démolir ou créer à minima doute et suspicion. Pourtant l’évolution me parait inéluctable.

Une chose est certaine pour moi : Tesla est LE NOUVEAU MONDE !

 

 

 

 

Rejoignez le mouvement en faveur de la cause électrique.

Inscription gratuite, bons plans, articles, événements...
Inscription
Envoyer
Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

9 thoughts on “Tesla commercialise le premier véhicule autonome avant l’Apple Car !

  1. Comme à l’habitude on ne pouvait en attendre moins de Tesla. Le constructeur qui brise les conventions et qui prend les moyens pour les atteindre.

  2. Non seulement Elun Musk est un homme de vision mais surtout quelqu’un qui se donne les moyens de ses ambitions. Que ce soit le voyage sur mars, l’Hyperloop ou la Tesla, il imagine des progrès que d’aucuns n’imaginaient pas avant des dizaines d’années et les rend possible. Un sacré Monsieur.

  3. Impressionnant de volonté, et de moyen déployé ! Grand bravo ! Avant on était « au mieux » sur de l’autonome en 2020, pour Tesla se sera 2 ans plus tôt ! Elon est celui qui se rapproche le plus du défunt Steve, une vision et l’envie de rendre le monde meilleur, chacun à leur façon mais une même volonté et les mêmes difficultés face à un monde parfois trop pragmatique et frileux.

  4. Très impressionnant.
    Pour nous les pionniers qui avons aidé à lancer Tesla, j’espère que nos modèles pourront être upgradé pour tenir le niveau, et à un prix raisonnable !!!!
    En tout cas, je pense qu’il faudrait faire remonter le message au boss, qu’il ne peut pas nous laisser tomber!
    C’est un réflexe qu’il doit avoir, car ce genre de situation va arriver à nouveau (technologies batteries, …)

  5. Un peu trop facile comme dégagement en touche!
    Alors ne pourrait-on pas bénéficier d’une reprise « pionnier » de notre véhicule pour racheter le modèle updaté.

Laisser un commentaire

*