Elon Musk l’a annoncé lors de la conférence téléphonique qui a suivi la mise en ligne des résultats financiers du second quadrimestre: La Chine est un enjeux majeur dans le développement à l’international de Tesla Motors.

Cependant, de nombreux challenges sont à relever afin de faire une entrée fracassante sur le marché asiatique.

drapeau-chinois

Voici les points que Tesla Motors doit dans un premier temps résoudre:

  • Le pricing: La Chine impose une taxe à l’importation sur les voitures de luxe et Tesla Motors, malgré le caractère écologique de ses véhicules, n’aura pas de dérogation. Donc en l’absence de volume de commande conséquent le prix à l’achat d’une Tesla Model S sera nécessairement plus élevé qu’en Europe ou aux Etats-Unis.

  • Les infrastructures: Outre l’absence de Showroom Tesla Motors qui sera résolue dans les prochains mois, la Chine souffre d’un manque de borne de rechargement et d’investissements de l’Etat dans de déploiement d’un réseau national.

Très récemment un problème de taille a émergé:

Il apparaît que la marque « Tesla Motors » a été déposée en 2006 par un certain Zhan Baoseng, lorsque la compagnie était en train de plancher sur son premier modèle, le Tesla Roadster. C’est un problème courant qui touche les start-up lorsqu’elles se déploient à l’international.

Tesla a essayé de résoudre le problème en offrant 326 000 dollars à Zhan mais il en demandait 22 millions.

Tesla Motors a donc tout simplement choisi une nouvelle marque qui sera spécifique au marché chinois: Tuosule.

En parallèle, Tesla Motors bataille pour que Zhan ne puisse pas exploiter la marque sur le territoire pour vendre des produits.

 

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

*