Pourquoi la Gigafactory de Tesla va changer l’industrie automobile ?

- Publicité -

Samedi 9 octobre, près de 9 000 visiteurs se sont rendus à la Gigafactory de Berlin lors de l’événement baptisé “County fair”. Tesla a ainsi organisé une foire régionale pour l’ouverture officielle de Giga Berlin ainsi qu’une visite de l’usine pour les résidents de Berlin et du Brandebourg. Ce fut un succès, de part le monde présent, mais également la motivation montrée par Tesla, qui a ainsi redorer son image suite aux différents scandales l’ayant ternis. Après les très nombreuses polémiques qui ont émaillé le chantier de construction, entre les défauts d’autorisation ou l’opposition des associations environnementales, quelle meilleure façon de rappeler au monde l’importance de la durabilité que de lancer une foire et une rave party ?

Une fête foraine avec sa grande roue, sa scène musicale, des jeux pour les enfants, des stands de street food, des essais de voitures Tesla, la visite d’une partie de l’usine, et un peu du discours d’Elon Musk en allemand, il n’en fallait pas plus pour séduire la foule ! Dans cet article, on vous explique pourquoi c’est une victoire pour l’énergie propre et comment l’usine berlinoise va révolutionner l’industrie automobile… c’est parti pour un tour. 

Accélérer le développement de l’énergie durable dans le monde : la mission de Tesla

Le discours d’Elon Musk

Tesla est devenu le leader de l’industrie automobile, et il est remarquable de constater que l’entreprise a ouvert sa nouvelle usine au cœur de Berlin, près de l’industrie automobile qui a longtemps ri de Tesla et a présumé qu’elle allait échouer.

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a pris la parole et a prononcé un discours qui a commencé par : « Tesla a pour mission d’accélérer la transition mondiale vers l’énergie durable. » Il y a eu un petit souci technique qui a obligé Elon à parler en allemand pendant un moment. La foule, bien sûr, a adoré. Il a ensuite poursuivi en anglais :

« Nous devons mettre à l’honneur, de façon spectaculaire, les véhicules électriques. Cette usine vise donc à créer des voitures électriques abordables et en grande quantité. Et avec un peu de chance aussi des batteries. Peut-être solaire.

Mais, de façon générale, l’objectif primordial est d’accélérer la transition vers l’énergie durable. C’est le but de tout cet endroit et nous avons l’intention d’avoir une belle usine qui soit en harmonie avec l’environnement et qui aide à accélérer la transition du monde vers un avenir énergétique durable, ce que nous voulons tous.

Et c’est pourquoi nous construisons la Model Y. C’est une excellente voiture. Évidemment, nous l’avons essayée. »

Produits intéressants

Elon a également dit que Tesla avait beaucoup de produits intéressants à venir. Quelqu’un a posé une question sur un Cybertruck européen et Elon a mentionné quelques défis, y compris les permis, mais a ajouté que peut-être une version plus petite pourrait être faite pour l’Europe. Il a ajouté que les citoyens pourraient demander aux organismes de réglementation de l’autoriser et que si cela était permis, Tesla pourrait apporter le Cybertruck en Europe.

Des nouveautés à venir : « Il y aura d’autres véhicules et produits intéressants de Tesla qui, à mon avis, sont vraiment passionnants. » … 

Importance de la peinture multicouche

Elon a également dit qu’il pense que le modèle S Plaid devrait venir en Europe d’ici le prochain trimestre, et a également donné quelques informations sur les couleurs spéciales.

« Il va y avoir un cramoisi spécial, mais la façon dont vous faites les couleurs, je pense, est assez importante. Vous devez avoir un système de peinture multicouche qui va être conçu dans la peinture. L’atelier de peinture doit l’intégrer de sorte qu’il s’agit d’une peinture multicouche. C’est plus que simplement la couleur, essentiellement. Vous voulez la dimensionnalité de la peinture, que vous ne pouvez obtenir que si vous avez plusieurs couches. »

Recyclage des batteries et emplois

Elon a ajouté que Tesla mettra en place le recyclage des batteries mais qu’il s’attend à ce que les batteries durent très longtemps.

« En fin de compte, les matériaux peuvent être recyclés, essentiellement à l’infini. »

Elon s’attend à ce que Giga Berlin crée au moins 12000 emplois ou plus.

« J’ai un peu peur que nous ne puissions pas embaucher suffisamment de gens. Nous avons donc vraiment besoin de grands talents pour venir ici de toute l’Europe ou de n’importe où et nous aider à créer le nouvel avenir. »

Elon a également promis de replanter plus d’arbres — bien au-delà de ce que Tesla a enlevé — et d’utiliser une quantité minimale d’eau. Il a noté que l’usine utilise très peu d’eau. Afin de faciliter la venue au travail des employés, Tesla construira une gare pour les personnes venant de Berlin à l’usine, ce qui donnera aux travailleurs vivant à Berlin la possibilité de conduire ou de prendre le train.

Produire 10000 voitures par semaine  : le défi de Tesla Giga Berlin 

Une ambition importante 

Tesla Giga Berlin utilisera de nombreuses nouvelles technologies afin de perfectionner la production du modèle Y. L’usine produira 5000 véhicules par semaine, mais l’entreprise vise à augmenter progressivement la capacité de production à 10000.

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a annoncé beaucoup de détails intéressants lors du Giga Fest au Giga Berlin le 9 octobre. L’objectif de l’entreprise est entre autres de produire une voiture toutes les 45 secondes. « Notre équipe est appuyée par une armée de robots qui soudent, revêtent et collent les pièces de la voiture ensemble. Grâce à des mouvements très précis et rapides, nous produisons 1 carrosserie toutes les 45 secondes », a écrit Tesla.

Selon les explications de Musk, si l’usine atteint son objectif d’un cycle de production de 45 secondes, elle pourrait produire 10000 véhicules en moyenne en une semaine. Ainsi, Giga Berlin pourra produire environ 520000 véhicules par an. Cependant, il faut garder à l’esprit que l’usine ne sera pas en mesure d’atteindre immédiatement cette capacité de production et qu’il faudra au moins un an pour y parvenir.

Accélérer l’adoption des véhicules électriques par les consommateurs  

Tesla est déjà en train de remplacer progressivement les voitures par des moteurs à essence, en détournant l’attention des consommateurs vers ses voitures. Grâce à la société, posséder des VE est non seulement un choix pour être respectueux de l’environnement, mais aussi à la mode, qui joue un rôle décisif dans leur distribution. 

Tesla devrait pouvoir produire au moins 750000 voitures en 2021, et le lancement de la production à Giga Berlin et à Giga Texas changera complètement la donne dans l’industrie.

La Tesla Model Y : LA nouvelle VE produite par Tesla

Outre les festivités de l’événement, Tesla a également présenté les parties internes et externes du VUS électrique Model Y qui sera construit à Giga Berlin. La Tesla Model Y produite à Giga Berlin sera bien différente de ceux actuellement produits à Giga Shanghai et à l’usine de Fremont.

Les principales différences sont l’utilisation des piles à facteur de forme 4680, le bloc-batterie structurel que Tesla a introduit lors du Battery Day, la fonte de méga-caisse avant monobloc et le dernier ajout de phares à DEL Matrix.

Batterie structurale et pièces de moulage avant et arrière monobloc

Gigafactory Berlin sera la première usine Tesla à produire une voiture avec une batterie structurelle. Selon la présentation du Battery Day de l’année dernière, l’intégration d’un bloc-batterie structurel à la carrosserie de la voiture entraîne une augmentation de la portée de 14 %, une réduction de 10 % de la masse et élimine 370 pièces de la production.

Tesla a dévoilé lors de cette occasion la batterie structurale pour la première fois sous forme physique avec les pièces moulées monobloc avant et arrière. Enfin, les sièges des voitures Model Y produites à Giga Berlin seront directement montés sur la batterie structurelle. Plusieurs personnes présentes au Giga-Fest l’ont confirmé.

Il s’agit d’un nouveau développement intéressant que Tesla a réalisé avec leur engagement à l’amélioration continue du cycle et de l’ingénierie extraordinaire. Par exemple, le moulage avant monobloc Model Y qui permet d’économiser la complexité de production de Tesla et de réduire un nombre important de pièces et de soudures pour créer cette structure.

Modèle Y Matrix Phares à LED

Une autre caractéristique supplémentaire de la Tesla Model Y de Giga Berlin est les phares à LED à matrice entièrement adaptative, Tesla a dévoilé ces lumières au Giga-Fest. Bien que les voitures Tesla Model 3 et Y fabriquées aux États-Unis et en Chine aient des phares de projet LED, aucune n’ont de LED à matrice adaptative.

« Oui, les phares sont à DEL de précision, de sorte qu’ils peuvent être lumineux sans aveugler la circulation, les piétons et les cyclistes », a indiqué Elon Musk.

Pour rappel, le PDG de Tesla s’est adressé à la foule de Giga Berlin et a donné la présentation Model Y en langue allemande, ce qui a été très bien reçue par la foule locale. Pour voir directement la vidéo, vous pouvez cliquer sur ce lien : 

La « Giga Bier » de Tesla : la nouveauté de la marque ?

Le contexte 

Elon Musk a profité de la Tesla Giga Berlin County Fair pour présenter une bouteille sur le thème du Cybertruck. Comme d’habitude pour les plus grands événements de Tesla, il s’est brièvement adressé aux participants au « Giga Fest » et a répondu à quelques questions. Le PDG a aussi partagé quelques anecdotes sur les terrains de Giga Berlin et les projets de Tesla. Dans l’état d’esprit d’une potentielle nouvelle boisson alcoolisée, le « GigaBier », qui relève pour le moment davantage de l’humour, il a déclaré :

« Nous allons construire une gare sur la propriété. Et puis on va avoir des graffitis partout dans l’usine, à l’extérieur et tout, donc je pense que ça va être plutôt cool. Nous en avons déjà quelques-uns, et nous allons même prendre une bière », a-t-il déclaré en montrant derrière lui une image de « GigaBier » de Tesla.

Sur la base de l’image présentée derrière Elon Musk, on peut constater que la bouteille de GigaBier a été évidemment inspirée par l’apparence du Cybertruck. Cela peut être vu dans les lignes et les angles nets de la bouteille GigaBier, qui rappellent le corps de la camionnette électrique à venir. 

Faits intéressants 

GigaBier pourrait très bien être le premier produit de la marque de commerce « Cyberquad » déposée par Tesla auprès de l’United States Patent and Trademark Office (USPTO) le mois dernier. Tesla prévoit de lancer un VTT « Cyberquad » à côté du Cybertruck en option. Musk a partagé lors de l’assemblée annuelle des actionnaires de 2021 que Tesla ferait probablement le Cyberquad à Giga Texas.

Cependant, la marque de commerce « Cyberquad » que Tesla a récemment déposée auprès de l’USPTO n’était pas pour son VTT. La demande portait sur une série d’articles classés dans les catégories des jeux, des jouets, des articles de sport et des vêtements. Cela suggère que Tesla pourrait chercher à produire et à publier des articles inspirés de sa conception « Cyber ». 

Bien que le brevet n’inclut pas les boissons, la conception de la bouteille de GigaBier semble liée aux articles inspirés du Cybertruck de Tesla. L’amour d’Elon Musk pour le Cybertruck et son penchant pour la vente d’articles amusants, tels que The Boring Company Not-a-Flamethrower et Tesla Short, sont bien connus. 

Le GigaBier avec sa bouteille inspirée de Cybertruck pourrait alors être considéré comme incarnant le caractère de l’entreprise et de son PDG.

Rappelons que l’usine n’a toujours pas reçu l’agrément définitif des autorités et que certains riverains s’opposent au projet. Tesla a en effet bénéficié d’une procédure exceptionnelle et controversée d’autorisation préalable, qui lui a permis de commencer les travaux dès 2019, avant même de recevoir un permis de construire. Or, aucun agrément définitif n’a depuis été délivré par les autorités locales, qui évaluent encore l’impact de l’usine sur l’environnement, alors même que les travaux sont presque terminés.

L’usine, annoncée en grande pompe en novembre 2019, est située à Grünheide, en banlieue de Berlin, et s’étendra sur 300 hectares, pour une production de 500.000 véhicules électriques par an. Elon Musk prévoit également d’y construire «la plus grande fabrique de batteries au monde». L’installation doit bénéficier des technologies dernier cri, avec notamment «la plus grande machine de moulage de pièces détachées au monde». Le groupe devra démonter l’usine à ses frais si aucun permis de construire ne lui était délivré. 

Sources : 

https://twitter.com/gigafactory_4?s=21

https://www.tesmanian.com/blogs/tesmanian-blog/tesla-giga-berlin-will-produce-10-000-cars-per-week-accelerating-the-global-adoption-of-ev

https://www.teslarati.com/teslas-giga-beer-cybertruck-bottle/amp/

https://cleantechnica.com/2021/10/09/elon-musk-at-giga-berlin-teslas-mission-is-to-accelerate-the-world-to-sustainable-energy/

Daniel Ortelli
Auteur de livres de sport, Influenceur, Traducteur, Développeur du Ice Cross & de Tesla Magazine, ex-Reporter F1, Fan de foot, golf, etc. Je roule en Renault Zoé

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

GUIDES ACHAT

Publicité