Les uns diront que c’était stupide, les autres que c’était amusant. Dans les deux cas, la conclusion sera la même : la Tesla Model 3 n’est pas faite pour rouler sur circuit !

Surprise ? Pas vraiment : la petite berline nouvelle génération de la firme d’Elon Musk, à 35’000 dollars, n’a absolument pas été conçue pour autre chose que la route. Matt Crowley, un internaute très amateur de circuit et de grosses cylindrées, le savait. C’est la raison pour laquelle il avait prévu sa journée de circuit à Laguna Seca (Californie) au volant de sa Porsche Cayman GT4. Seulement voilà, la belle allemande a connu un alerte moteur, empêchant son tour sur circuit. Matt Crowley a donc décidé de maintenir sa journée sur circuit…en prenant sa Tesla Model 3.

Dans une longue vidéo embarquée de 20 minutes, l’homme filme l’intégralité de son tour sur circuit, par des conditions trompeuses : grand soleil mais 4 degrés et une piste humide. Voilà des températures qu’un pack batterie de Tesla n’apprécie pas toujours mais que Crowley allait dûment réchauffer !

Pour les freins, il allait en être différemment. Après une douzaine de minutes, à 14’20, les freins sont déjà en train de lâcher. Crowley doit quitter la piste. A 19’30, il repasse en freinage récupératif, de manière à alléger l’effort qui pèse sur eux – une option que, comme le pilote le souligne, il aurait dû activer bien plus tôt. Dans une seconde vidéo, Matt Crowley montre de lui-même l’état de ses plaquettes : HS. A 1’55, on voit clairement leur usure maximale atteinte.

L’homme semble pilote chevronné et à pu tester les limites de sa Model 3 en toute liberté. Après une longue attente pour l’achat, il sera dès le lendemain au Service center pour une remise en état. Peu probable que la garantie ait pu jouer…

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.