Plug in America est une association qui aux Etats Unis fait la promotion de la mobilité électrique.

Elle dispose de grands moyens techniques qui lui permettent de lancer études et statistiques rendant compte de la situation et de l’évolution de nombreux paramètres concernant l’usage des véhicules électriques quelque soit la marque et le type du véhicule qu’elle passe à son scanner.

C’est dans ce cadre que Plug in America a publié récemment une analyse chiffrée très intéressante relative à l’usure des batteries des Model S.

Cette analyse l’est d’autant plus qu’elle n’est pas faite par Tesla, ce qui en garantit la validité, et qu’elle apporte une première réponse  à la principale question que se posent beaucoup d’acheteurs potentiellement prêts à franchir le pas de la voiture électrique mais aussi à ses nombreux détracteurs toujours partisans du bon vieux modèle thermique.

Après quatre années de commercialisation de la Model S il est probable que l’on dispose aujourd’hui d’un recul suffisant sur la fiabilité et l’usure des batteries au lithium utilisées par Tesla qui rappelons le les garantit 8 années en kilométrage illimité.

Plug in America a suivi 500 Model S totalisant une distance parcourue de 20 millions de kilomètres pour une moyenne annuelle de 27 500 km par véhicule, certains conducteurs ayant d’ailleurs dépassé les 200 000 kilomètres cumulés.

Quels enseignements majeurs à retenir de cette étude ?

1° les chargeurs « à la maison » préservent mieux les batteries que les chargeurs très puissants. On ne saura donc manquer de recommander aux utilisateurs de Model S de recourir aux Super chargeurs de la marque seulement en cas de long trajet, ce qui est d’ailleurs fortement suggéré par Tesla Motors lui même.

2° les Model S suivies, (certaines étant commercialisées en 2012 et alors que depuis cette date l’efficacité des batteries a été améliorée), ont perdu 5% de leur capacité ayant atteint le chiffre de 80 000 kilomètres parcourus. Soit pour une Model S 85 dont la capacité d’origine était de 85 Kwh une capacité résiduelle de 80,75 Kwh et une perte d’autonomie réelle d’environ 22 kilomètres à 190 w par kilomètre parcouru.

3° si cette perte de capacité et donc d’autonomie se poursuit toujours au delà des 80 000 premiers kilomètres c’est à un rythme beaucoup plus faible puisqu’à 160 000 km parcourus la perte n’est plus que de moins de 3% supplémentaires soit une nouvelle diminution d’autonomie d’environ 12 km.

Le bilan est donc super rassurant. Ces  Model S en parcourant 160 000 kilomètres ont perdu moins de 35 kilomètres d’autonomie réelle à comparer aux 420 kilomètres à la mise à la route !

(Je n’ignore pas que 420 kilomètres d’autonomie à la mise à la route ne correspond pas aux plus de 500 km annoncés par Tesla Motors. Comme pour les voitures thermiques ce chiffre est calculé selon des normes certes comparatives entre marques de constructeurs et types de véhicules mais pas pour un usage sur la route dans des conditions d’utilisations normales et quotidiennes. Chez Tesla on appelle ça le « Typical Range »)

Par comparaison rappelons que la Nissan Leaf perdait sur la même distance 30% de capacité jusqu’à l’année dernière qui a vu la fiabilité de ses batteries améliorée avec une perte ramenée à 10%.

 

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

One thought on “Usure des batteries des Model S: un bilan chiffré et indépendant

Laisser un commentaire

*