by Tesladdict

La petite guerre des ressources humaines engagée depuis plusieurs années entre Tesla et Apple connaît un nouvel épisode. Parfois dans un sens parfois dans l’autre, chacun y va à son tour de l ‘embauche d’un responsable qui ou quoi…

Tout cela au point que ces transferts de compétences d’une entreprise à l‘autre vont finir par créer une philosophie industrielle commune et peut être profitable aux deux.

Le Mercato estival de Tesla vient d’enregistrer un transfert de poids. Ce n’est ni un avant centre ni un milieu de terrain que Tesla vient d’engager mais plutôt un manager des lignes arrière pour éviter que Tesla ne continue à prendre des buts qui mettent en cause la fiabilité de sa production.

C’est d’autant plus nécessaire à la veille d’un nouveau championnat où Tesla entend jouer en Première Ligue avec une production qui doit passer de 2 000 véhicules par semaine à 10 000, compte tenu de la prochaine commercialisation des Model 3 et pour le comprendre il suffit de se rappeler les épisodes du feuilleton Consumer Reports courant 2015 où une fois la Model S est notée « meilleure voiture du monde » et quelques mois après « à ne pas acheter » pour des problèmes de poignées de portes ou de fermeture de toit ouvrant ! (Aujourd’hui résolus)

La fiabilité n’est certes pas une priorité industrielle nouvelle pour Tesla qui a déjà fait de gros efforts depuis deux ans en ce domaine comme en témoigne, grâce à la mise en place de tests nombreux et répétitifs à tous les stades de la production, la baisse significative du taux de remplacement des principaux composants des voitures. (Tesla est son propre assureur en ce domaine de garanties et les provisions liées à leur charge ont été diminuées proportionnellement de moitié)

L’objectif de la compagnie est donc d’améliorer les résultats actuels mais aussi d’en réussir la réplication à beaucoup plus grande échelle. 

La mise en place de ces tests et leur analyse avec les actions correctives qui iront bien est de la responsabilité d’une équipe de 40 personnes dont le management vient d’être confié à David Erhart. Celui ci faisait partie de l’équipe dirigeante d’Apple où il était en charge du très essentiel domaine de la fiabilité de l’ingénierie qui rappelons le est l’ensemble des fonctions qui mènent de la conception et des études, de l’achat et du contrôle de fabrication des équipements, à la construction et à la mise en service d’une installation technique ou industrielle.

L’objectif d’Erhart est donc clair et ses 20 d’expérience passées en ce domaine y contribueront certainement (il est passé aussi par Motorola et Medtronic avant d’être chez Apple). Il rejoint Tesla avec le statut de Sénior Directeur.

À quand une Tesla ayant une forme de pomme ? 🙂

 

 

 

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

*