Vous êtes ici
Homepage > Lifestyle > Pollution automobile: les chiffres Tesla

Pollution automobile: les chiffres Tesla

Supportez notre cause, pour l'électrique & pour la planète!
Tesla Magazine réalise actuellement un appel aux dons pour continuer à  organiser notre communauté.
Je participe!

 

Paris vient de défrayer la chronique médiatique de la pollution de l’air que nous respirons avec un record de 9 jours continus d’excès de CO2, de particules fines et de Nox. 

Si il est certain que cette pollution ne vient pas uniquement des voitures circulant dans nos rues mais aussi des industries et du chauffage (en particulier au bois), il n’en demeure pas moins que 30% de celle ci vient des pots d’échappement des véhicules à essence ou au gazole. Vouloir en réduire la quantité au moins quand un anticyclone venu des Açores maintient longtemps très près de nos poumons tous ces agents tueurs qu’on soit à bord d’une voiture ou pas est de simple bon sens. Favoriser les transports en commun ou le co-voiturage pour y contribuer font partie des solutions évidentes. Encore faut il que les transports en question soient adaptés aux besoins et suffisamment accessibles et confortables pour convaincre d’y recourir.

M Macron, candidat à la prochaine élection présidentielle, et favorable au maintien d’un diesel soit disant « propre » ferait bien pour être un candidat crédible de s’inspirer de la ville de Tokyo où l’interdiction complète de ce carburant depuis dix ans couplée à des obligations de filtration pour l’industrie a divisé par 10 le nombre des morts dus à la pollution de l’air.

Une autre approche, complémentaire seulement, consiste à équiper l’habitacle des voitures de systèmes dépolluants car il est le lieu de la plus grande exposition des personnes à la pollution.

On y respire « ses » propres émanations (de la voiture of course) aux quelles s’ajoutent celles venant de l’extérieur. C’est le choix que fait Tesla sur ses Model S et X et que beaucoup de constructeurs automobiles pourraient aussi adopter en attendant que nos voitures ne polluent plus en devenant par exemple bien sûr 100% électriques ou recourant à l’hydrogène ou au gaz.

Tesla Motors vient de publier les résultats d’une étude sur l’impact de la pollution sur notre durée de vie à partir des données scientifiques de l’OMS si on habite certaines grandes villes de ce monde.

  • La pollution à Pékin atteint 56 microgrammes par mètre cube ce qui réduit notre espérance de vie de 23 mois en moyenne.
  • À Mexico c’est 25 microgrammes et 10 mois d’espérance de vie réduite
  • 21 microgrammes par mètre cube à Hong Kong pour 9 mois d’espérance de vie réduite
  • 20 microgrammes par mètre cube à Berlin et Los Angeles pour 8 mois d’espérance de vie réduite
  • 17 microgrammes par mètre cube à Paris et 7 mois d’espérance de vie réduite
  • 16 microgrammes par mètre cube à Londres et aussi 7 mois d’espérance de vie réduite.

À Hong Kong 122 personnes sont mortes dans des accidents d’automobile l’année dernière et plus de 2 000 sont mortes de maladies pulmonaires liées aux émissions automobiles. Cela veut dire clairement qu’elles sont en fait 25 fois plus létales que la voiture elle-même.

Pour Tesla équiper les Model S et X d’un système dépolluant est devenu une priorité. La compagnie installe donc (en option ce qui est regrettable quand même) son filtre HEPA qui selon les mesures faites en laboratoire retient jusqu’à 99,7% des particules fines, des polluants gazeux mais aussi des pollens, des moisissures et des bactéries qui envahissent les habitacles des voitures. Le filtre qui assiste le système est dix fois plus grand que la taille habituelle des filtres des voitures classiques.

La propulsion 100% électrique utilisée dans une voiture équipée d’un système HEPA et dont l’énergie serait d’origine propre (solaire ou éolienne) est donc une (LA ?) solution complète pour nous rendre l’espérance de vie dont l’usage des voitures actuelles nous prive.

Bien d’autres raisons contribuent également à la réduire mais la pollution en est une qui n’épargne personne. Comme souvent Tesla ouvre un nouveau chapitre que les constructeurs automobiles historiques seraient bien inspirés de suivre. Il est illogique de faire la promotion de voitures aux systèmes de sécurité sans cesse améliorés mais qui tuent de plus en plus de manière insidieuse. Le système HEPA est une option, couteuse, parce qu’insuffisamment produite et seulement proposée par Tesla.

Au moment où les bureaucrates de Bruxelles publient de nouvelles normes obligatoires pour rendre les voitures mêmes les moins chères plus sûres (obligation du freinage automatique par exemple) il serait logique après des semaines de remous médiatiques sur les derniers épisodes de pollution de l’air qu’ils agissent de même pour que l’habitacle des voitures ne soit plus un lieu très important de la pollution de nos poumons.

 

Joyeux Noël quand même !

Tesladdict

 

 

Rejoignez la première communauté francophone Tesla

Inscription gratuite, bons plans, articles, événements...
Inscription
Envoyer

10 thoughts on “Pollution automobile: les chiffres Tesla

  1. Mais en presentant les chiffres autrement à Paris:
    la pollution a diminuée de 30% entre 2000 et 2015
    de 90% entre 1980 et 2015 >> que de vie sauvées
    Dans le métro c’est une pollution multipliée par 15 de la concentration PM10.Cela est presque de « la mise en danger d’autrui » que de recommander de les utiliser
    information media !!!

    1. c’est la pollution par le souffre et ses dérivés qui a très fortement diminué (pluies acides) pas le CO2, le Nox et les particules fines. Ces dernières arrivent jusqu’au bout du bout des alvéoles de nos poumons…Pour le Métro vous avez mille fois raison. J’attends le jour où un utilisateur (ou plusieurs dans une class action) porteront plainte pour mise en danger de la vie d’autrui. Comme pour les fumeurs en voiture et leurs enfants, comme, comme,etc. Comme dit « samzebanana » (post) je ne suis pas sûr que l’Homme soit si intelligent que ça….

  2. Soleil !

    J’attendais un tel article pour m’exprimer .
    Ou passe donc cette pollution si l’anticyclone est absent , chez nos voisins ?
    Comme pour le nuage de Tchernobyl à son époque ?
    Comme le phénomène du volcan au nom imprononçable dans le nord de l’Europe , qui a paralyser tant d’avions … combien d’autres exemples ?
    Non mais dites , vous êtes sûre que l’Homme est « intelligent » ?

  3. Le filtre HEPA installé sur les TESLA stoppe les particules plus fines que les autres filtres installés sur les véhicules Lambda, et c’est une technique classique utilisée depuis longtemps ( filtrer le Gaz Moutarde et autre)
    Dans un hopital pour les salles blanches, c’est le même principe qui est utilisé, et les filtres laissent passer l’air pur et stoppent le microbe le plus petit, mais ces filtres sont très volumineux pour assurer les débits nécessaires
    Mais ce qu’il faut dire de ces filtres, c’est qu’ils se colmatent rapidement, et que pour rester efficaces ( laisser passer l’air pur) ils doivent être soit nettoyés automatiquement, ( secouage mécanique, inversion du sens de circulation de l’air) soit changés régulièrement
    TESLA serait bien avisé de nous renseigner sur ce point, capacité de filtrage, système de nettoyage du filtre ( mécanique ou statique) , périodicité du remplacement du filtre en heures de fonctionnement dans un milieu urbain pollué par exemple
    Si aussi la présence de charbon actif est effective dans ce filtre, nous préciser son cycle de décharge, car dans ce cas le filtre qui se déchargerait deviendrait dangereux pour les passager installés dans le véhicule ??? )
    Cela sera intéressant, et permettra de connaître les avantages et inconvénients du système installé

Laisser un commentaire


*

Top

Rejoignez la première communauté francophone Tesla

Inscription gratuite, bons plans, articles, événements...
Inscription
Envoyer
Devenez Membre Tesla Magazine et rejoignez notre réseau!
J'adhère
Supportez notre cause, pour l'électrique & pour la planète!
Tesla Magazine réalise actuellement un appel aux dons pour continuer à  organiser notre communauté.
Je participe!