Crédit : Sigfox/Rémi Benoit

 

Tesla Magazine a eu l’honneur d’échanger avec Ludovic Le Moan, CEO de Sigfox.

Durant cet entretien, nous avons eu l’occasion d’évoquer l’actualité récente de Sigfox, les applications possibles de la connectivité Sigfox pour les automobiles , la place de Sigfox dans l’univers des objets connectés et la sécurité de ce nouveau réseau. Cette société française créée en 2010 est un opérateur télécom de l’internet des objets qui est « un réseau de réseaux qui permet, via des systèmes d’identification électronique normalisés et sans fil, d’identifier et de communiquer numériquement avec des objets physiques afin de pouvoir mesurer et échanger des données entre les mondes physiques et virtuels. »

Comment Sigfox optimise l’usage des véhicules connectés ?

  • Au quotidien

Sigfox a construit un réseau télécom mondial capable de connecter des milliards d’objets à Internet très simplement et  tout en consommant un minimum d’énergie pour le faire. Ce réseau est totalement indépendant mais néanmoins complémentaire des réseaux haut débit existants (GSM: 3G, 4G, Wifi, ..). Ludovic Le Moan qualifie le réseau Sigfox de « Twitter des Télécoms » dans le sens où le réseau véhicule des messages courts pour un coût très économique car très peu gourmand en énergie.

Pour le CEO de Sigfox l’automobile connectée est un exemple d’usage pertinent puisque le réseau Sigfox est une solution hors la GSM qui permettrait aux Tesla Model S ou X de transmettre en permanence et pour un faible coût au constructeur des informations essentielles sur l’état de la voiture : niveau de la batterie, pression des pneus, voire même prédiction d’une panne à venir. Ludovic évoque ici le terme de « maintenance prédictive », une nouvelle offre de service pour les clients Tesla.

  • En cas de vol

Sur le même mode Sigfox  apporterait une protection supplémentaire extrêmement fiable contre le vol des véhicules Tesla. Indépendant des réseaux GSM traditionnels  dont un brouilleur peut s’acheter pour quelques € sur Internet,  Sigfox  offre un canal de communication sécurisé entre le véhicule et son propriétaire.

Ludovic indique qu’une Tesla Model S connectée au réseau Sigfox serait par exemple en mesure d’envoyer une alerte à son propriétaire dès qu’une tentative de brouillage des réseaux GSM serait détectée ou en cas de vol du véhicule. Celui ci pourrait continuer de localiser la position de sa voiture et en informer en temps réel les services de police.

Est-ce que Sigfox contribue à développer de nouveaux objets connectés ?

  • Un réseau dédié aux signaux faibles.

Le réseau Sigfox n’a pas pour ambition de collecter des données du type calculs d’anti-collision ou autres informations stratégiques pour assurer le fonctionnement des systèmes poussés d’une Tesla Model S autonome et ce en raison du poids représenté par ces informations.

  • Sigfox fait naître de nouveaux objets connectés.

« Évident » et  c’est « déjà le cas ». Grâce à l’écosystème mondial de fabricants de composants et de développeurs de solutions connectées, Sigfox participe à l’émergence de nouveaux objets et de nouveaux usages qui répondent à des problématiques le plus souvent issues de « cas clients ».

Exemple : Un bouton d’alerte connecté permettant de déclencher des opérations sur une chaine de montage, une balise solaire autonome positionnée sur les plateformes pétrolières, un capteur de température permettant de mesurer la performance énergétique des bâtiments en temps réel, …. De nombreux usages permettant à l’industrie d’accélérer la transformation de ses modèles économiques.

Est-ce que Sigfox cible le grand public ?

  • Une orientation BtoBtoC

Aujourd’hui les applications sont clairement orientées B to B mais en connectant le monde physique qui nous entoure et en permettant aux objets de jouer un rôle dans le développement économique et social comme dans la santé Sigfox a vocation à servir le grand public.

  • Des opérations plus sécurisées

Ludovic illustre un cas métier en prenant l’exemple du dispositif 3Dsecure qui recours à au moins deux identifiants pour valider une opération de paiement. Avec Sigfox le niveau de sécurité pourrait être meilleur et simplifié puisque ce dispositif pourrait être renforcé par une validation instantanée via ce réseau bas débit.

  • Autonomie énergétique

Grâce à son réseau mondial conçu comme un radio télescope géant pouvant capter de très petits signaux émis par les objets Sigfox collecte des milliards de données sur l’état du monde et sera donc en mesure de contribuer à sa meilleure gestion. C’est ainsi que ce réseau pourrait contribuer au développement des villes « intelligentes » (éclairage, chauffage, signalisations, etc…).

Sigfox propose-t-il un service d’exploitation des données ?

  • Gestion Big Data et Intelligence artificielle

Sigfox collecte des signaux et sécurise leur transfert jusqu’aux points d’exploitation. Il contribue ainsi à  l’émergence d’un nouveau monde connecté tel que faire communiquer deux machines entre elles très simplement et très rapidement.

Exemple : Un capteur de pression détectant une anomalie dans une centrale nucléaire pourrait déclencher l’envol d’un drône afin de vérifier visuellement la présence d’employés sur site . En cas de détection positive, le drône peut transmettre une alerte à la gendarmerie et déclencher les procédures d’évacuation. Tout ceci étant réalisé sur un réseau très résistant aux tentatives de brouillage radio qui peuvent neutraliser les transmissions de signaux entre la centrale et les services de sécurité.

Le rôle d’un réseau comme Sigfox pour l’univers automobile semble important dans un monde où nous sommes sur le point de donner le contrôle à l’ordinateur central du véhicule.

Dans quelques années la Tesla Model S pourra se rendre elle-même sur une plateforme de maintenance. Equipée de capteurs connectés au réseau Sigfox elle pourrait alors transmettre les informations nécessaires aux opérateurs du service Center.

C’est une approche  nouvelle qui s’articule autour d’un réseau global conçu sans itinérance. D’ici 2018 Sigfox prévoit d’être présent dans une soixantaine de pays afin de fournir à ses clients l’accès à une connectivité mondiale, économique et simple à intégrer. Partout où le service de communication Sigfox est disponible ces derniers bénéficieront d’un contrat unique pour déployer leurs solutions connectées à grande échelle.

Nous remercions très chaleureusement Ludovic Le Moan pour son temps .

 

Plus d’informations sur Sigfox :

– 2010 : Création de Sigfox

– 2012 : lancement du déploiement du réseau en France

– 1,6 million de km2 couverts et 425 millions de personnes

– Présent dans 28 pays : France, Espagne, Royaume-Uni, Pays-Bas, Portugal, Belgique, Danemark, Luxembourg, République tchèque, Italie, Irlande, Ile Maurice, Etats-Unis, Allemagne, Australie, Nouvelle Zélande, Le Sultanat d’Oman, Brésil, Finlande, Malte, Mexique, Singapour, Taïwan, Colombie, Afrique du Sud, Japon, Slovaquie, Estonie (Nov. 2016)

– Plusieurs millions d’objets déjà enregistrés sur le réseau

– 127,5 millions d’euros : montant total des levées de fonds réalisées entre 2011 2015

– 150 millions d’euros : nouvelle levée de fonds en Novembre 2016

– 310 collaborateurs en Novembre 2016 (+ 150 personnes recrutées sur les 12 derniers mois, prévision de recrutement d’ici fin 2017 : + 150 personnes).

 

 

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

3 thoughts on “Entretien avec Ludovic Le Moan, CEO de Sigfox

  1. En tant que partenaire de longue date de Sigfox et heureux propriétaire d’un Model S, je confirme : La technologie Sigfox est révolutionnaire et permet de connecter n’importe quel équipement très facilement sur Internet.
    Je salue la réussite de Sigfox et le talent de Ludovic qui a su tirer toute la quintessence de cette idée géniale qui a vraiment révolutionner le monde de l’Internet des objets !

    Pour plus d’infos, voir notre site web: http://www.atim.com

Laisser un commentaire

*