Auchan VE

Avec 380 hyper et super, Auchan dispose d’un maillage territorial de premier plan. « Nous avons conclu un partenariat avec Nissan et Sodetrel fin 2013 », explique Yves Massart, Directeur Environnement, Auchan. « Nous fournissons l’emplacement, le groupe subventionne son installation, Nissan nous fournit la borne. Le déploiement se fait sur la base du volontariat, chaque magasin est libre mais la demande est forte : sur 122 hypermarchés, 98 sont déjà équipés ».

Concrètement, le réseau Auchan offre une borne avec deux prises. La première est de type CHAdeMo, prévue notamment pour Nissan Leaf. La seconde borne est de Type 2, correspondant notamment à une Renault ZOE, jouant ainsi la dualité du groupe…Renault-Nissan.

Une idée, ses limites

Le déploiement Auchan est donc efficace. Certains magasins souhaitent même implanter une seconde borne. Des réserves, essentiellement techniques, peuvent alors se poser. « Il s’agit principalement de la puissance émise, nos bornes chargeant à 50 kWh », explique Yves Massart. « Certains hypermarchés doivent aménager leur infrastructure électrique pour supporter 50 kWh et ne pourraient tout simplement pas supporter le double ».

Quid du côté client ? « Avec Sodetrel, nous avons une surveillance détaillée des charges », poursuit Yves Massart, « depuis le temps de charge, le taux d’occupation, jusqu’à la détection d’incidents. Nous avons ainsi enregistré 105 000 connections en 2016 ». Le calcul est simple : à raison de 330 jours d’ouvertures par an et pour un réseau de 98 bornes actives, cela représente entre trois et quatre connections par jour et par magasins, soit un VE toutes les 3h30. Un bon début. Si le nombre de VE continue à augmenter, le réseau Auchan sera déjà prêt à les recevoir.

Lire également :  Prise renforcée ou borne de recharge : Dilemme ?

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *