Le financement de votre véhicule électrique est une étape importante si vous ne souhaitez pas acheter votre Tesla au comptant. Dans cette article, vous pourrez obtenir des informations sur la fiscalité et optimiser votre financement. Remplissez un formulaire de demande de devis Leasing pour entrer en contact avec un expert.

Fiscalité Auto : évolutions du Projet de loi de finances 2024

Introduction du Malus au Poids pour les Véhicules Électriques

  • Application dès 2025 : Le malus sur le poids des véhicules s’appliquera aux voitures 100% électriques à partir du 1er janvier 2025.
  • Exonération pour Véhicules à Hydrogène : Les véhicules à hydrogène resteront exonérés.
  • Abattement pour Batteries : Un abattement de 300 kg, dans la limite de 15% de la masse, sera accordé pour tenir compte du poids des batteries.
  • Objectif : Cette mesure vise à limiter la prise de poids des véhicules électriques et à soutenir l’industrie automobile nationale.

Modifications du Malus CO2

  • Échelonnement sur Trois Ans : Le seuil de déclenchement du malus CO2 sera abaissé progressivement sur trois ans.
  • Réduction Annuelle de 5 gCO2/km : Le seuil passera de 123 gCO2/km actuellement à 108 gCO2/km en 2026.
  • But : Offrir une meilleure visibilité aux acteurs du marché pour adapter leurs investissements.
  • Harmonisation Sociale et Fiscale : Le régime social et fiscal sera harmonisé entre les avantages en nature des véhicules d’entreprise et les indemnités pour l’utilisation de véhicules privés.
  • Impact sur la Sécurité Sociale : Aucune perte financière prévue pour la Sécurité sociale grâce à une évaluation forfaitaire basée sur le montant du crédit mobilité accordé.

Contexte et Implications

  • Soutien à l’Industrie Nationale : Le malus au poids sur les véhicules électriques favorisera la filière automobile française.
  • Transition Énergétique et Écologique : Ces mesures s’inscrivent dans un contexte de transition énergétique, visant à réduire l’impact environnemental des véhicules.

État Actuel du Projet

  • Examen Parlementaire en Cours : Le PLF 2024 est toujours en cours d’examen à l’Assemblée nationale.
  • Commission Mixte Partitaire Potentielle : En cas de désaccord entre l’Assemblée nationale et le Sénat, une Commission Mixte Partitaire pourrait être nécessaire pour une version définitive.

Les solutions pour financer une Tesla avec un service d’exception

  • Le crédit auto, qui permet d’emprunter jusqu’à 75.000€ sur 6 à 84 mois, au taux de 0.5 à 7%
  • La LOA, qui permet de louer un véhicule sur 12 à 60 mois, avec plusieurs options à la fin du contrat
  • La LLD : une solution de financement sur mesure
Lire également :  Tesla Semi : Accélération et dernières infos

La Location Longue Durée (LLD) se révèle être une solution de financement extrêmement séduisante, notamment pour les modèles de véhicules proposés par Tesla Mag. En optant pour la LLD, vous avez l’opportunité de conduire un véhicule neuf sans le besoin d’effectuer un apport initial significatif.

Ce type de financement vous offre également une maîtrise optimale de votre budget automobile, l’entretien étant intégré dans le loyer mensuel du contrat de location. De surcroît, la LLD vous dispense des préoccupations liées à la revente du véhicule.

Afin de bénéficier de ces avantages, nous vous invitons à prendre contact avec nos experts pour recevoir un devis personnalisé de financement en LLD. Notre équipe se distingue par une gamme de services uniques. Premièrement, nous nous assurons de proposer des tarifs attractifs, en sélectionnant systématiquement les partenaires avec le meilleur track record du marché.

De plus, notre catalogue comprend l’ensemble des modèles de véhicules disponibles en France. En tant qu’experts indépendants, nous offrons également des conseils judicieux pour vous aider à opter pour la solution la plus adéquate. Nous fournissons par ailleurs un suivi personnalisé de vos contrats, répondant à l’ensemble de vos questions via un point de contact unique.

Enfin, avec une expérience de plus de 12 ans dans le secteur et plus de 30 millions d’euros financés en 2019, nos experts se positionnent comme une référence incontestée dans le domaine de la LLD. Notre engagement envers l’excellence est démontré par notre sélection rigoureuse de partenaires, tous reconnus pour leur historique de performance exceptionnel.

Financement et crédit Tesla : explications

Il existe deux solutions de financement pour bénéficier d’un véhicule Tesla :

  • La location avec option d’achat
  • Le crédit auto

La souscription à ces offres de financement se fait directement dans les concessions automobiles Tesla, ou sur le site internet de la marque.

1. LOA Tesla

La location avec option d’achat (LOA) permet de louer un véhicule neuf ou d’occasion sur une durée de 12 à 60 mois.

L’emprunteur n’est pas propriétaire, mais il a l’usage exclusif de la voiture. A la fin du contrat de leasing auto, il aura la possibilité de :

  • Acheter la voiture en réglant la valeur résiduelle de l’auto
  • Restituer le véhicule
  • Souscrire un nouveau contrat de location

Qu’est-ce que la LOA? Ne vous trompez pas!

La LOA chez Tesla, ou Location avec Option d’Achat, est une formule de financement proposée par le constructeur américain de véhicules électriques, qui permet aux clients d’acquérir un véhicule Tesla en étalant les paiements sur une période déterminée.

Concrètement, cette solution consiste à verser un apport initial, suivi de mensualités sur une durée généralement comprise entre 24 et 60 mois. À la fin du contrat, l’acheteur a la possibilité de lever l’option d’achat pour devenir propriétaire du véhicule, en payant une somme résiduelle préalablement fixée, ou de restituer la voiture à Tesla pour éventuellement souscrire une nouvelle LOA sur un autre modèle.

Cette formule de financement offre une certaine flexibilité aux clients, qui peuvent ainsi adapter les modalités du contrat à leurs besoins, tout en profitant des avantages et des innovations technologiques des véhicules Tesla.

Prenons l’exemple d’un dirigeant d’entreprise en France qui souhaite acquérir une Tesla Model 3 dans le cadre d’une LOA. Il choisit une durée de 48 mois et un kilométrage annuel de 15 000 km. Le prix de la Model 3 est de 50 000 €, et l’apport initial s’élève à 10 000 €.

Sur la base de ces informations, le concessionnaire Tesla propose des mensualités de 600 € par mois, incluant la garantie et l’assistance. À la fin du contrat, le dirigeant aura le choix entre lever l’option d’achat pour un montant résiduel de 20 000 € et devenir propriétaire du véhicule, ou restituer la voiture et envisager une nouvelle LOA pour un autre modèle Tesla.

Fiscalement, en France, les dirigeants d’entreprise peuvent déduire les loyers de la LOA de leurs bénéfices imposables, ce qui réduit leur charge fiscale. De plus, les véhicules électriques, tels que les Tesla, bénéficient d’exonérations et de réductions de certaines taxes, comme la Taxe sur les Véhicules de Société (TVS), ce qui représente un avantage financier supplémentaire pour l’entreprise.

Ainsi, dans cet exemple concret, le dirigeant d’entreprise en France profite de la flexibilité et des avantages fiscaux offerts par la LOA pour acquérir une Tesla Model 3 tout en minimisant l’impact financier sur son entreprise.

Quid du financement de la batterie et avantages fiscaux en LOA

En ce qui concerne la batterie des véhicules électriques, il est important de noter qu’elle représente une part importante du coût total de la voiture. Dans certains cas, les constructeurs proposent des options de financement spécifiques pour la batterie, notamment la location de la batterie. Cependant, chez Tesla, la batterie est généralement incluse dans le prix d’achat du véhicule et n’est pas soumise à une location séparée.

Lire également :  L'histoire incroyable d'une naissance dans une Tesla Model 3

D’un point de vue fiscal, en France, les entreprises peuvent bénéficier d’un amortissement dégressif accéléré pour les véhicules électriques, y compris la batterie. Cette mesure permet d’amortir le coût d’acquisition du véhicule plus rapidement que l’amortissement linéaire classique, ce qui permet de réduire les charges et la base imposable de l’entreprise. L’amortissement dégressif accéléré s’applique sur une période de quatre ans et concerne les véhicules électriques neufs dont le prix d’achat est inférieur à 30 000 € HT, batterie incluse.

Par ailleurs, les entreprises peuvent également profiter du dispositif de suramortissement pour les véhicules électriques, qui offre une déduction fiscale supplémentaire égale à 40 % de la valeur d’origine du véhicule, incluant la batterie. Ce dispositif permet de réduire encore davantage la base imposable de l’entreprise et encourage l’adoption de véhicules électriques pour les professionnels.

2. Crédit auto Tesla

Le crédit auto permet d’être directement propriétaire d’un véhicule neuf ou d’occasion et cela dès que le contrat de prêt est lancé. Il permet d’emprunter jusqu’à 75.000€ sur 6 à 84 mois. Son taux est compris entre 1 et 7%.

Contrairement à une location avec option d’achat, l’emprunteur peut revendre la voiture quand il le veut et n’a aucune limite sur le nombre de kilomètres.

Faire un remboursement anticipé : Pour les deux solutions de financement, l’emprunteur peut effectuer un remboursement anticipé pour solder le crédit et ne plus avoir à régler les mensualités.

Le crédit auto Tesla dans un autre organisme ou une banque

Pour acheter une voiture Tesla, il est également possible de souscrire un crédit auto dans une banque ou auprès d’un organisme prêteur. Comme pour un crédit auto chez un concessionnaire, la reprise de l’ancienne voiture peut permettre de diminuer le montant à emprunter.

Un crédit auto affecté offre la possibilité d’emprunter entre 500 et 75.000€ remboursables entre 6 et 84 mois pour financer l’achat d’une voiture neuve ou d’occasion.

Les taux pour un prêt auto se situent entre 1 et 5%. Par ailleurs, pour qu’un créancier accepte d’octroyer un crédit auto, l’emprunteur devra obligatoirement fournir un justificatif d’achat.

Prêt personnel pour l’achat d’une Tesla : L’emprunteur peut demander un prêt personnel plutôt qu’un prêt auto. Il pourra recevoir entre 200 et 75.000€ sur une durée de remboursement qui peut aller jusqu’à 8 ans.

L’avantage du prêt personnel est que le justificatif d’achat n’est pas nécessaire.

Aide à l’achat d’un véhicule électrique en 2024

Les aides à l’achat d’un véhicule électrique en France pour 2024 ont subi plusieurs ajustements importants par rapport à 2023. Voici un résumé des modifications clés :

  1. Bonus Écologique 2024
  • Éligibilité: Seuls les véhicules 100 % électriques et à hydrogène peuvent accéder au bonus écologique en 2024. Les conditions incluent une immatriculation en France, une acquisition ou une location pour au moins deux ans, et une interdiction de revente dans l’année suivant l’achat ou la location avant d’avoir parcouru au moins 6000 km.
  • Masse maximale: Les véhicules doivent avoir une masse en ordre de marche inférieure à 2400 kg.
  • Prix maximal: L’aide concerne les modèles dont le prix d’achat est inférieur à 47 000 €.
  • Score environnemental: Un nouveau critère d’éligibilité est introduit, prenant en compte l’empreinte carbone globale du véhicule, y compris la production des métaux utilisés, la production d’énergie pour les usines, et le transport. Les modèles doivent obtenir un score supérieur ou égal à 60 points pour être éligibles.
  1. Prime à la Conversion 2024
  • Bien que la prime à la conversion soit toujours en place, les détails spécifiques pour 2024 ne sont pas clairement définis dans les sources disponibles, suggérant une possible incertitude ou des ajustements en cours.
  1. Aide pour l’Installation d’une Borne de Recharge 2024
  • Le crédit d’impôt pour l’installation d’une borne de recharge à domicile est augmenté à 500 € en 2024, pour encourager l’installation de bornes de recharge plus performantes.

Ces modifications reflètent une approche plus stricte et plus écologique de la part du gouvernement français, en privilégiant les véhicules ayant un impact environnemental réduit et en soutenant l’infrastructure de recharge pour les véhicules électriques.

Vous souhaitez installer une borne de recharge au meilleur prix ?

Crédit auto taux 0 Tesla : attention aux fausses bonnes idées

Photo de la Model 3 sur stand Tesla

Il peut arriver que les concessionnaires Tesla permettent aux clients de profiter d’un crédit auto à taux zéro. L’emprunteur peut alors bénéficier d’un prêt sans intérêts, mais attention d’autres frais peuvent lui être demandés.

Lire également :  Vélo électrique: Toutes les aides pour franchir le cap !

Il faut donc être vigilant et s’assurer que l’opération sera intéressante, car il faut savoir que la durée de remboursement est souvent limitée à 2 ans. De plus, l’emprunteur ne pourra pas négocier le prix d’achat du véhicule.

Fiscalité des véhicules électriques en 2023

La fiscalité des véhicules électriques en France pour 2024 a subi plusieurs modifications importantes par rapport aux informations initiales que vous avez fournies pour 2023. Voici un résumé des changements clés :

  1. Malus CO2 : Le seuil de déclenchement du malus CO2 sera abaissé à 118 g de CO2/km en 2024, contre 123 g/km en 2023. Le plafond du malus CO2 sera également augmenté, passant de 50 000 € à 60 000 €, et s’appliquera dès que les émissions dépassent 193 g/km, contre 225 g/km en 2023​​​​.
  2. Malus au Poids : Le malus au poids se déclenchera à partir de 1,6 t en 2024, contrairement à 1,8 t en 2023. Son barème deviendra progressif, avec des taux allant de 10 à 30 €/kg​​​​.
  3. Bonus Écologique : L’éligibilité au bonus écologique en 2024 dépendra d’un score environnemental. Ce score prend en compte l’impact environnemental du véhicule de sa fabrication à son utilisation sur la route. L’ADEME évaluera l’empreinte carbone de la fabrication de chaque véhicule et attribuera un score environnemental​​.
  4. Taxe Annuelle sur les Émissions de CO2 : Cette taxe, s’appliquant aux véhicules d’entreprise, commencera dès 15 g de CO2 en 2024, contre 20 g actuellement, avec un barème révisé​​.
  5. Prime à la Conversion : Il semble y avoir une certaine incertitude quant à la continuité de la prime à la conversion pour 2024, avec des informations contradictoires circulant sur son maintien ou son ajustement​​.
  6. Infrastructure de Recharge : Pour soutenir l’infrastructure de recharge, l’État a débloqué une enveloppe de 200 millions d’euros pour accélérer l’installation de bornes de recharge publiques. En outre, le crédit d’impôt pour l’installation de bornes de recharge à domicile passera de 300 € à 500 € en 2024, visant à encourager l’adoption de bornes plus performantes​​.

Ces changements reflètent l’engagement continu de la France envers la transition énergétique et la mobilité électrique, avec des mesures conçues pour encourager l’utilisation de véhicules plus écologiques et moins polluants.

Bonus : l’amortissement de la batterie de véhicules électriques

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il est possible d’amortir la batterie de son véhicule électrique qui est considéré comme un équipement de son véhicule et peut donc être amorti sur la base d’une facture transmise par votre concessionnaire. La base d’amortissement de la batterie se situe entre 10 000€ et 26 000€ selon la puissance de la batterie et peut être effectuée soit sur une année ou sur la durée de possession du véhicule. 

Le coût fiscal d’une Tesla 3 pour l’entreprise : son amortissement est beaucoup plus avantageux

Tesla Model 3

Nous avons retenu une Tesla 3 disposant d’une grande autonomie, soit 53 000 €. Tesla préconiserait de décomposer la facture entre le prix de la batterie, soit 20 000 €, et le prix restant du véhicule, soit 33 000 euros.

Pour mémoire, l’amortissement fiscal favorise une TESLA 3 car elle est électrique. Ainsi, le plafond fiscal s’élève à 30 000 euros. La partie non amortissable du véhicule se réduit par conséquent à 3 000 euros. L’amortissement peut se dérouler sur 5 années.

Pour comparaison, la plupart des véhicules thermiques devraient réintégrer pour le même prix d’acquisition 34 700 euros au lieu de 3 000 pour la Tesla.

Les avantages de posséder une Tesla en véhicule de société 

Finalement, comme toute voiture électrique, la TESLA Model 3 représente un intérêt fiscal pour une entreprise. Pas de TVS, une capacité d’amortissement plus importante et des avantages en nature réduits. De plus, la voiture électrique avantage les gros rouleurs. En effet, plus on fait de kilomètres dans l’année, plus l’économie de carburant est significative par rapport à un véhicule traditionnel.

Tous les véhicules électriques :

Publications similaires

Un commentaire

  1. Bonjour

    Un arrêté ministériel du 1 janvier 2023 propose à tout acquéreur d’un véhicule électrique ou à faible consommation, à la condition de remplir un certain nombre de critères, de bénéficier d’ un prêt à taux zéro mobilité
    Pour cela, la banque doit adhérer à une convention auprès du ministère des finances. Cela représente une économie pour l’acquéreur de 6000 euros minimum selon le modèle choisi. La banque signataire récupère la valeur des intérêts sous forme de crédit d’impôts
    A ce jour je suis en cours d’acquisition d’un modèle 3. Un PTZ mobilité me permettrait d’économiser le coût du crédit qui s’élève dans mon cas à 6000 euros
    Comment se positionne Tesla Banque concernant ce PTZ?
    Si vous adherez, je souscris auprès de vos services…
    Bien cordialement
    Marjorie Azzopardi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *