Tesla-marché

L’industrie automobile s’est longtemps reposée sur le style, les performances et les accessoires pour nous vendre du rêve. Mais la firme d’Elon Musk a changé le paradigme avec son modèle 100% électrique.

La publicité est indissociable du monde automobile, nous visualisons des heures de publicités automobiles et nous avons fini par comprendre que cette profusion d’effets spéciaux n’était qu’un écran de fumée sur un marché en pleine reconstruction. Tesla s’est démarqué par son statut d’icône de l’électrique en assumant tous les choix technologiques grâce à un capitaine charismatique qui sait fondamentalement où il va.
En parallèle, les marques automobiles ont tellement dépensé en publicités qu’il nous est rendu impossible de se fier à un message particulier. Tout le monde fait la promotion du plaisir de se déplacer.

Nos sociétés ont également évolué. Auparavant, la voiture était hautement statutaire, le signe d’une réussite certaine mais ce n’est plus le cas. Bien au contraire, les voitures sont vues comme chères et très polluantes.
Le passage du permis est devenu une épreuve que les millénials boudent de plus en plus tant la voiture est perçue comme un non-sens lorsqu’ils regardent en détails les coûts associés à la possession d’un véhicule.
Nous sommes clairement passés de l’air de la possession à l’air de la location : le covoiturage, les plateformes de locations entre particuliers ont matérialisé ce mouvement.

Et au milieu de tout cela, il y a Tesla. La première Roadster a été livré à Elon en 2008, Il y a maintenant 12 ans. Il a réussi le pari de rendre le véhicule sexy avec ce modèle pour privilégiés. Cela a permis d’améliorer grandement la perception du public envers le véhicule électrique.
En ce sens, Tesla est comparable à Apple pour l’industrie informatique. Steve Jobs avait en effet attaqué IBM en misant sur le design pour torpiller les blocs gris qui servaient de micro-ordinateur.

La marche folle pour le véhicule a changé d’allure grâce à la progression de la start-up qui s’est refusée à toutes les sirènes et qui a misé sur la technologie avant tout. Les geeks représentent toujours le cœur de cible pour ces véhicules hors normes. Le luxe a été redéfinit bien loin que les SUVs diesel ou essence proposés par la concurrence.
Cela va bien évidemment changer car d’ici quelques années, toutes les marques automobiles proposeront à leur gamme un véhicule de luxe électrique avec un équipement pour rendre le véhicule autonome.

En la matière, la marque électrique a une longueur d’avance sur la concurrence car elle dispose d’un pool de DATA impressionnant pour faire tourner des algorithmes AI très puissant afin d’améliorer les performances autonomes de l’ensemble du parc Tesla. Le futur succès de la marque est véritablement là car dans cette course, les chiffres ne sont plus anodins. Il y a désormais plus de 900000 Tesla en circulation, autant de données de diagnostics sur les comportements des conducteurs, rapports de performances soit un flow de données qui s’enrichit de façon exponentielle. Aucun constructeur au monde ne dispose d’autant de données sur ses véhicules et les analystes estiment à sept années l’avance du constructeur sur les autres.

Ces données pourraient permettre à Tesla d’ouvrir une nouvelle ligne de revenue en vendant des échantillons aux autres constructeurs, à la manière d’un Google avec leurs DATA de cartographies.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.