Le 14 mars 2024, Elon Musk a confirmé que le Tesla Semi sera également fabriqué en Europe, marquant ainsi son prochain déploiement sur le Vieux Continent. Cette nouvelle, bien que surprenante, n’a pas été largement couverte par la presse et est principalement rapportée par des sources internes, ce qui nécessite un certain recul pour en apprécier la portée.

Alors que le Tesla Semi est actuellement produit en quantité limitée dans la Gigafactory du Nevada, Elon Musk a évoqué lors de sa récente visite du complexe industriel de Tesla en Allemagne, la possibilité de produire le poids lourd électrique en Europe. Il a déclaré : « Je pense qu’il est logique de produire le Tesla Semi en Europe dans la Gigafactory de Berlin. » Cette déclaration a été partagée par certains comptes bien informés le jeudi 14 mars 2024.

Cependant, le PDG n’a pas fourni de détails supplémentaires, notamment concernant une éventuelle date de lancement de la production en Europe. Il est important de noter que Tesla doit encore surmonter certains défis avant de pouvoir envisager l’internationalisation de ce nouveau véhicule électrique.

En effet, les objectifs de production de la Gigafactory du Nevada n’ont pas encore été atteints. Bien que des efforts soient déployés pour augmenter la capacité de production à cinq Tesla Semi par semaine, soit l’équivalent de 270 véhicules par an, il reste encore du chemin à parcourir.

En attendant, la Gigafactory de Berlin se concentre sur la production de la Model Y, après avoir récemment été la cible d’une attaque de militants d’extrême gauche au début du mois de mars. Cet incident a entraîné des dommages considérables, avec la mise à feu d’un pylône haute tension, causant une coupure d’électricité et un préjudice financier important pour l’entreprise.

Lire également :  Quel état des lieux concernant les bornes de recharge à Lille ?

L’avis de Tesla Mag

Cette citation est issue d’une source probablement présente. Le discours n’a pas été entendu par notre rédaction, donc il faut prendre un peu de recul sur cette nouvelle et se libérer de la spéculation sur la pertinence d’une production européenne de poids lourds électriques, alors que le champ réglementaire européen semble moins mature qu’aux États-Unis.

La production locale permettrait à Tesla de mieux adapter le Semi aux besoins du marché européen, en tenant compte des réglementations locales, des infrastructures de recharge et des préférences des clients.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *