AccueilActualité voiture électriqueMétropole Européenne de Lille : Où recharger sa voiture...

Métropole Européenne de Lille : Où recharger sa voiture électrique ?

L’acteur nordiste Danny Boon ne nous contredira pas car à Lille et ses environs, il existe très peu de bornes pour recharger sa voiture ! Dans le centre lillois, c’est le désert… On en compte environ 350 mises en place par la Métropole Européenne de Lille (MEL) alors qu’il y a plus de 3 millions de véhicules en service. 

Posséder une voiture électrique, c’est pratique et écologique, mais encore faut-il savoir où et comment recharger son véhicule ? Lille se trouve à une quinzaine de kilomètres de la frontière entre la France et la Belgique. Et la commune fait partie des 94 autres de la MEL qui a déployé à partir de 2009 une politique de recharge pour les VE et hybrides rechargeables.

De l’avis général des habitants, ce n’est pas la « folie », vu le parc auto existant dans les Hauts-de-France. Mais il faut compter avec les installations à domicile… Pour accompagner le développement des points de recharge dans le département du Nord, la Métropole Européenne de Lille (MEL, 1,2 million d’habitants) a adopté une stratégie en faveur de l’électromobilité en 2021 qui vise à augmenter considérablement le nombre de points de recharge.

Dans la réalité des faits, il existe aujourd’hui environ 350 points de recharge disponibles à Lille mais la MEL espère augmenter ce chiffre et atteindre plus de 4 000 en 2025. « Cela suppose d’organiser une complémentarité d’action entre acteurs publics et acteurs privés», a expliqué Damien Castelain, Président de la Métropole Européenne de Lille.

TM Lille MEL2 Damien Castelain President de la M‚tropole Europeenne de Lille
Damien Castelain Président de la Métropole Européenne de Lille

Les objectifs de la recharge en 2025 

D’ici 2025, la MEL dotera de points de recharge tous les parkings du centre-ville et les parcs relais gérés par Ilévia. Au total, 800 places seront équipées dans les parcs en centre-ville et 300 dans les P+R (contre une cinquantaine en 2021). Elle doit équiper également les grands équipements métropolitains (musée LAM, stade, etc…). Des points de recharge rapide doivent être déployés près des grands axes de circulation pour les trajets longue distance. Ou pour répondre aux besoins spécifiques de professionnels (taxi, logistique urbaine, etc.).

Ne manquez pas!  Véhicules électriques Ford : une stratégie qui divise

Des points de recharge à durée intermédiaire seront installés également à proximité des gares, quartiers commerçants, etc…D’autres points de recharge à durée plus lente seront installés aussi dans les quartiers résidentiels où les habitants n’ont pas de solutions à domicile pour s’équiper en point de recharge. Pour déployer et gérer le système de recharge électrique métropolitain dans l’espace public, la MEL mettra en œuvre une concession de service…

Un manque de dynamisme du service public

En effet, la MEL communiquait déjà en 2021 : « Si une offre en recharge électrique d’envergure est en passe d’émerger au sein des espaces privés (habitations, bureaux, parkings des enseignes commerciales, etc), une offre de service pertinente, qui tienne compte des différents besoins des usagers et habitants, est à offrir sur l’espace public ».

Mais aujourd’hui, rien de neuf ! Quand on appelle la Métropole Européenne de Lille, personne ne souhaite répondre. Le service public ne donne pas l’exemple. Il y a un manque certain de dynamisme du service public. « C’est le grand désert à Lille pour trouver une borne de recharge », me déclare un journaliste localier. 

Ou recharger à Lille ? 

On retrouve quelques bornes dans plusieurs parkings comme celui de République (Effia) ou celui de la Place du Général de Gaulle (Indigo). Ces deux parkings étant payants, le temps de stationnement est facturé après le temps de recharge. Au niveau hôtellerie-restauration, le privé se défend comme il peut ! Le Ressort Barrière et la Terrasse des Remparts de Lille mettent à disposition des bornes pour leurs clients. Tandis que dans les centres commerciaux (Euralille), de plus en plus de bornes sont mises à disposition. Et des heures de recharge sont offertes si vous faites des courses.

Norauto prend les choses en mains 

Lille NORAUTO

Chez le spécialiste de l’entretien automobile Norauto, on prend la recharge des VE au sérieux ! L’enseigne nordiste déploie son propre réseau de recharge (rapide) depuis le début de l’année. Près de chez elle, dans le Nord, avec une station de recharge rapide à Faches-Thumesnil en périphérie de Lille. 4 points de charge (3 x 150 kW et 1 x 22 kW).

Amaury Daniel responsable du service Business Développement chez Norauto

Comme l’explique Amaury Daniel, responsable du service Business Développement chez Norauto, il existe un fort potentiel en France :

« Environ 130 centres auto situés équitablement sur tout le territoire, seront équipés de points de recharge à la fin 2022.

C’est un service ouvert à tous, à nos clients bien sûr mais aussi à tous les conducteurs cherchant de la recharge rapide, encore trop rare sur nos territoires. L’installation de ces bornes rapides dépend de R3, une filiale du groupe DBT, pour le Nord et l’Est de la France. Les bornes sont en accès libre pour tous les automobilistes, sans abonnement.

Lille NORAUTO

Outre les traditionnels badges interopérables, la recharge fonctionne en direct avec un QR Code. Un paiement par carte bleue avec lecteur directement sur les bornes peut également se faire. Le tarif appliqué par Norauto est de 0,55 euro par kWh, auquel s’ajoute un montant forfaitaire d’un euro/charge. Les stations de recharge des centres Norauto auront toutes une puissance minimale de 50 kW et jusqu’à 240 kW pour les plus puissantes.

Lille NORAUTO

Pour cela, Norauto fait aussi appel à Izivia et à la SMEG (région sud) ». Les 270 autres centres auto vont être équipés en bornes avant 2025. Par ailleurs, Norauto continue de former des électroniciens pour s’adapter en permanence aux évolutions technologiques des véhicules, notamment électriques ».

Face au service public, le service privé fait office de sauveteur extrême et prend les choses en mains ! 

Guide des acteurs de la recharge sur Lille

Face à la pénurie de bornes de recharge dans la métropole et ses environs, le tarif dépendra de plusieurs critères à prendre en compte :

  • la puissance et la vitesse de la borne de recharge,
  • le type de prise,
  • le prix,
  • la réservation,
  • le paiement du stationnement,
  • etc…
Ne manquez pas!  Le parlement européen fait un all-in sur l'électrique

Pour les bornes déployées par la MEL

  • l’abonnement est gratuit avec une facturation par tranche de 20 min.
  • Tarif jour (7h à 21h) et tarif nuit (21h à 7h).
  • Abonné : 0,70€/20 min, soit 2,10€ pour 1h et 0,10€/20min, soit 0,30€ pour 1h.
  • Pour les non-abonnés, le tarif est de 0,75€ / 20min, soit 2,25€ pour 1h.
  • La nuit pour une recharge complète d’un véhicule, l’offre est plus intéressante : 0,45€ pour 1 heure !

La MEL (Métropole Européenne de Lille) mise sur la carte « Pass-Pass ». Gratuite lors de l’inscription, elle permet de pouvoir recharger à un tarif préférentiel. En conclusion, il est pour le moment très difficile de trouver des bornes pour recharger son véhicule électrique. Les années à venir prouveront-t-elles le contraire ? 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

Rejoignez la révolution !

- Publicité -