Après la « guerre des boutons » c’est l’heure de la « guerre des électrons » ! 🙂

Tesla a construit 260 stations pour environ 1 800 super chargeurs en Europe. Et veut en doubler le nombre au courant de l’année 2018 pour satisfaire les besoins en voyage des Model S et X existantes et à venir auxquelles viendront s’ajouter les Model III probablement par dizaines de milliers.

Ces super chargeurs développent dans leur dernière version une puissance de 145 kW et permettent de recharger une Tesla à 80% de la capacité de ses batteries en 30’.

Longtemps il a été envisagé et négocié que Tesla ouvre ses stations aux autres véhicules électriques et en particulier aux voitures produites par les marques prémium allemandes. C’était du temps où Mercedes détenait 5% du capital de Tesla Motors.

Dépassées dans un premier temps par le développement de Tesla, développement qu’aucun constructeur traditionnel n’avait envisagé, dépouillés de nombreux clients de leurs modèles prémium, précisément ceux sur lesquels les marges sont les plus importantes et contribuent au financement des modèles de niveau inférieur et moins chers,  Mercedes, BMW, Porsche et Audi se sont lancés dans une bataille de communication pour faire pendant aux ambitions de Tesla.

Chacune de ces marques rivalise depuis quelques mois pour annoncer la sortie en 2020 de modèles 100% électriques évidemment meilleurs car plus puissants et ayant une plus grande autonomie que les S ou X !

Manquait tout de même aux annonces pour être crédibles une réponse à la question : « une Mercedes électrique oui mais que je recharge où ? ».

 Conscients de ce manque ces marques viennent d’annoncer, assez discrètement cependant, qu’elles s’alliaient pour construire d’ici 2019 quatre cents, oui vous avez bien lu, 400 stations de recharge à destination de leurs véhicules qui délivreraient une puissance de 350kW soit 200kW de plus que les super chargeurs Tesla ! Ce qui suppose tout de même une amélioration technique des chargeurs embarqués considérable.

Le déploiement de ce réseau qui couvrirait l’Europe, sans plus de précision, devrait débuter en 2017.

Voilà de quoi combler les attentes des passionnés de l’électro mobilité en général et des afficionados des marques citées. Cette compétition qui s’ouvre aujourd’hui entre Tesla et ces marques allemandes ne pourra que profiter au consommateur et démontre que le sillon creusé, pardon l’abîme, par Tesla sur ces concurrentes les a enfin décidé à réagir industriellement.

Jamais une telle entente n’aurait été possible sans Tesla. Jamais l’électro mobilité n’aura été si proche de renverser le référentiel thermique si solidement établi depuis des décennies sans Tesla. Si des Majors  font ce choix il y a fort à parier que l’avenir vient d’être re-dessiné.

En tant que chroniqueur simplement attentif à cette évolution je me réjouis de cette révolution. En tant que client pendant 30 ans des marques précitées je peux regretter qu’elles n’aient pas su anticiper ce changement et qu’elles aient laisser à Tesla et son génial patron un champ immense à défricher et avec le succès que l’on sait.

Verra t on les Mercedes, Audi et tutti quanti vendues sur Internet ? Ces constructeurs pourront ils annoncer avoir enregistré 500 000 réservations de leur nouveau modèle 100% électrique d’ici fin 2017 ?

Il leur reste beaucoup de chemin à parcourir et il sera d’autant plus difficile que Tesla modifie les règles en place presque tous les six mois.

Je veux pourtant croire au Père Noël et rêver que demain il y aura beaucoup de voitures électriques dans nos villes et sur nos routes, des Tesla et les autres.

 

 

 

 

 

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

16 thoughts on “La bataille des super-chargeurs est engagée !

  1. Bonjour,
    Une petite erreur, non ?
    « Ce qui suppose tout de même une amélioration technique des chargeurs embarqués considérable »
    Si ces chargeurs fournissent du CC comme Tesla, pas d’intervention du chargeur embarqué.
    Mais merci pour l’info de l’alliance allemande !

    1. Vous avez raison. J’aurai du compléter mon commentaire en expliquant « dans le cas où le courant fourni serait de l’alternatif comme sur les chargeurs muraux ». Mais à la réflexion et bien qu’aucune information n’ait été diffusée à ce sujet, il ne peut s’agir que de courant continu et donc sans relation avec le chargeur embarqué. Pour ceux qui comme moi sont ignorants précisons que le chargeur embarqué dans nos Tesla a pour but de fournir aux batteries du courant continu alors que le courant « à la maison » est en alternatif. Au contraire des super chargeurs Tesla qui fournissent directement à nos batteries du continu car constitués d’un empilement de chargeurs de type « embarqué ».

  2. Il est quand même curieux que des hommes d’affaires en Allemagne, forcément à la pointe du développement commercial et technique, n’aient pas eu une vision plus à long terme. Ce qui aurait eu pour effet d’être aujourd’hui au même niveau que Tesla. C’est le côté frileux du vieux continent que je déplore amèrement !
    J’ose aussi espérer que ces marques premium allemandes auront un réseau propriétaire de « Super-Ladegeräte ».

  3. Je reste très curieux de voir des superchargeurs de 350 KW.
    Cela pose des fameuses questions en terme de réseau électrique (8 bornes à 350KW = 2800KW soit la pleine puissance que peut délivrer une éolienne de + de 100 de haut !) , de câble électrique à réfrigérer , de sécurité, de législation …..
    Un domaine que ces constructeurs de fumantes ne connaissent absolument pas .

  4. Toujours facile d’annoncer plus gros, plus puissant, plus ceci, plus cela, …
    Pas de soucis pour raccorder 3MW sur les réseaux HTA (20kV).
    Faudra voir car d’autres problèmes techniques restent à régler. 350kW sous en gros 350V (DC) ça fait autour de 1000A , a 5 À/mm2 ce qui est une plutôt forte densité de courant ça fait 2 câbles de 200mm2.: monstrueux. (Ou alors refroidir beaucoup bonjour la simplicité, fiabilité, …). Sans parler de la taille des connexions, points faibles s’il en est.
    Mais le pire ne serait-il pas la capacité de la batterie à accepter sans domage ou usure prématurée une telle puissance.
    On verra, et bravo aux techniciens de Tesla pour avoir effectivement réalisé une solution solide. Bon courage aux nouveaux venus.
    Électriquement vôtre

    1. Oui mais c’est tout le contraire qui est prévu:
      Les packs seront en 800V et les bornes diffuseront du 1000v en gros sous 350A . Donc la section du câble est juste un peu plus grosse que pour les Sucs Tesla qui délivrent déjà 300A ( sous 400V) . C’est l’isolation qui sera plus importante mais pas réellement la section du cuivre.

  5. Dans l’article vous ne faite pas allusion à deux informations importantes:
    Elon Musk a dit il y a un an ( à son passage à Chambourcy) qu’il serait probable qu’à l’avenir les Superchecheurs adopteraient le standard CCS COMBO en plus du standard existant afin de pouvoir passer plus de puissance et ouvrir le réseau potentiellement à d’autres constructeurs.
    Vous ne faites pas allusion non plus aux récentes déclaration du CEO PORSCHE qui laisse entendre que ce nouveau réseau sera compatible avec les véhicules Tesla ( comme par hasard)
    https://electrek.co/2016/10/03/porsches-ultra-fast-charging-infrastructure-for-the-mission-e-will-also-work-with-tesla-says-ceo/

    1. La déclaration du CEO de Porsche remonte au 3 octobre. Pourquoi alors créer cette alliance avec trois autres constructeurs allemands si Porsche compte sur un accord avec Tesla….
      Quant à la déclaration d’Elon Musk à Chambourcy c’était avant les 400 000 réservations de Model III(aujourd’hui 500 000) et je pense que les cartes ont été rebattues depuis…d’où l’annonce des marques allemandes peut être.

  6. Si vous lisez mieux le communiqué, vous verrez que 350 kW est un maximum (« up to 350 kW ») et seulement destiné au camions et bus. Les voitures devront se limiter à 50 kW, ce qui est très lent pour des trajets à longue distance. Donc oubliez de pouvoir charger pleinement votre véhicule en 10 min avec ce réseau.
    .

    1. La presse allemande (c’est ma source) n’en n’a pas rendu compte avec ce détail important (50kWh) mais si tel est le cas Tesla a encore de beaux jours devant elle 🙂
      Une question: quel intérêt pour cette alliance qui vise le marché des Tesla(s) ? Alimenter des camions et des bus ?????? Votre hypothèse ne me parait pas compatible avec les déclarations de VW (Porsche) qui parle (CEO) de recharge en 15′.

      1. Les déclarations de VW (Porsche) qui parle de recharge en 15′ sont à comprendre pour recharges partielles typiques.. Il est juste impossible avec les batteries de voitures actuelles de moins de 100 kWh de charger à 350 kW, elles exploseraient. Avec une plus grande puissance on peut charger de plus grosses batteries, comme celle de camions autour de 350kWh. Avec cette capacité, ça prendrait quand même 1 heure = 350kWh/350kW. On peut supposer que prochainement Tesla va augmenter la puissance de ses Superchargeurs de 120-135 kW à 145 kW voire un peu plus (p.ex les 180kW évoqués parfois par Porsche), mais 350 kW pour des voitures reste de la musique d’avenir.

        1. Les batteries des futures Porsches et Audi seront en 800V et non pas 400V donc en terme d’intensité elles ne suporteront qu’à peine plus d’intensité ( 350A ) que ce que supporte un pack 90 ou 100kWh chez Tesla .

  7. Pour Phil ,les eoliennes ces jours ci c’étaient drapeau ainsi que le solaire…..
    16300Mega d’installé et meme pas 1000MWh a 7 heures du matin toute la semaine ,qu’elle fasse 10 ou 100metres votre éolienne si ya pas de vent elle est drapeau et a l’arrêt alors si vous comptez dessus pour recharger ……
    C’est la cour des miracles les énergies intermittentes et tout cela pour 8 Miliards de CSPE pris sur nos factures,bravo le prix du kWh,à oublier très vite ,le nuc seule energie d’avenir,d’ailleurs les Anglais,les Russkis et surtout les Chinois y croient dur comme fer.
    Je sais c’est pas dans votre religion ,mais regardez le site Eco2mix et vous allez comprendre …

  8. Les constructeur Prémium Allemands et aussi européen ont du souci a se faire, car ils ont en charge un passé de véhicules à pétrole qu’il faut gérer en terme d’image, de suivi en concessions , réparations, et autres:
    Une image QUOI …!!!!
    Et tout transformer leur parc automobile qui roule actuellement en voitures 100% électriques est impossible a réaliser dans des délais très courts
    Il faudra au moins 10 années sinon 20 années pour faire cette mutation, et TESLA aura une telle avance que la partie est perdue pour Mercdes , BMW, les autres … Etc
    Les voitures Mercedes ou autres à pétrole, détenues actuellement par les propriétaires vont se voir décotées fortement à l’argus, et seront difficilement revendables sur le marché de l’occasion
    Donc toutes les décisions d’achat nouvelles iront aux voitures 100% électriques , et on constate bien maintenant cela car les publicités des Prémium sont axées sur le bas de gamme à pétrole
    En résumé les constructeurs traditionnels ont du souci a se faire

Laisser un commentaire

*