Dans le monde croissant de l’électromobilité, Tesla est souvent citée comme la référence. Cependant, le service après-vente de Tesla est-il à la hauteur des attentes ? Un récent débat sur LinkedIn apporte une nouvelle perspective sur le sujet.

Un débat sur le service après-vente de Tesla

Vincent LEFEVRE, un entrepreneur actif dans le domaine de la mobilité, a initié le débat sur LinkedIn, suggérant que le service après-vente de Renault pourrait être préféré à celui de Tesla. Cette affirmation a provoqué de nombreuses réactions.

Joël OROS, Président fondateur du groupe Soleil du Sud et Vice-président de l’UPV, a partagé sa propre expérience en tant que propriétaire de six Tesla. Selon lui, le nombre limité de garages autorisés à réparer les véhicules Tesla est la principale problématique. Cette contrainte peut poser des problèmes en termes de délais, surtout pour les petites réparations qui nécessitent un déplacement important.

Cependant, il a souligné que ses visites chez le carrossier n’ont pas pris plus de temps qu’avec ses autres véhicules et qu’il n’a jamais subi de gros dommages. Cela nuance donc le problème du délai de réparation chez Tesla.

Défis pour les garages non agréés

Yassine KHELIFI, entrepreneur associé dans un garage mécanique et carrosserie, a ajouté un autre point de vue. Selon lui, l’entretien d’une Tesla est une « vraie galère ». Si un changement de pièce est nécessaire, le véhicule est souvent refusé, laissant les clients dans la détresse.

Lire également :  Les dernières rumeurs concernant les usines Tesla en France : Révélations exclusives !

Ce témoignage apporte une vision plus critique du défi que représente la réparation des véhicules Tesla. Il souligne l’importance de la disponibilité des pièces de rechange et du nombre de garages agréés, des facteurs qui peuvent allonger les délais de réparation.

Un problème général dans l’industrie automobile ?

Plusieurs autres intervenants ont mentionné des exemples similaires avec d’autres marques. Specq Benjamin, Directeur d’Agence, a parlé d’un ami qui a attendu plus de trois mois pour un simple pare-chocs avant chez Renault. De plus, Daniel Benchetrite, PhD Eng., a mentionné une situation où il a dû attendre neuf mois pour une réparation sur une Lexus ES300h.

Ces commentaires soulèvent une question importante : les délais de réparation sont-ils un problème spécifique à Tesla ou sont-ils un problème plus général dans l’industrie automobile ?

Conclusion : un problème à relativiser ?

Comme le note Hervé de Labriffe, Directeur général chez HdL Consult, les problèmes de service après-vente sont courants dans l’industrie automobile. Il a critiqué Tesla pour son faible classement dans la satisfaction client selon JDPower, mais a également reconnu que les autres constructeurs ont aussi leurs propres défis.

En conclusion, bien que les délais de réparation puissent être un problème pour les propriétaires de Tesla, le problème ne semble pas être exclusif à la marque. Le débat soulève des questions plus larges sur le service après-vente dans l’industrie automobile et sur la manière dont les constructeurs, y compris Tesla, peuvent améliorer leur service pour répondre aux attentes des clients.

Cette discussion offre une vision plus nuancée du problème. Bien que le service après-vente de Tesla ait encore des progrès à faire, il convient de le considérer dans le contexte des défis plus larges auxquels l’industrie automobile est confrontée.

Lire également :  La Grève contre Tesla s'Étend à la Norvège

Publications similaires

5 commentaires

  1. Tesla communique très mal avec nos demandes de réparation
    Exemple : débosselage simple d’un bas de carrosserie arrière suite à un impact de boule d’attelage
    Tesla va t il mettre un grand X à sa communication ?
    marc.bensoussan

  2. Je suis belge et le SAV est en région flamande et il y a parfois des soucis communautaires et de langage. 200 bornes pour faire réparer une modèle S x 2 x 2 car aller retour + diagnostic incomplet et manque de pièce, en conséquence coût de réparation final élevé. Pas de garage en Wallonie. Projet à Liège qui est tout sauf le centre de la Wallonie. Y a t il un cerveau en haut ?

  3. Depuis un an et bientôt 30 000km parcourus avec ma TESLA Y…aucun problème particulier à souligner et donc entière satisfaction de mon choix de véhicule

  4. Bonjour,
    Je confirme que pour la carrosserie pas évident de trouver un garage. Sur mon secteur, Alpes Maritimes proche de Cannes, le seul agréé Tesla :
    garage Ferrari ! Pourquoi pas allez-vous me dire…pour cette simple raison le devis est multiplié par 2.5 par rapport à un carrossier local qui malheureusement n’est pas agréé.
    Malgré tout je reste un conducteur séduit par sa Tesla !

  5. Tesla est débordé par son succès commercial et le SAV ne suis plus.
    Récemment j’ai apporté ma Tesla Y à 7H30 pour un entretien prévu en 2H30 et n’ai récupéré mon véhicule qu’à 13H30 !
    Avec des excuses « bidon » : le technicien qui s’est blessé ,puis un autre véhicule qui a demandé plus de temps que prévu…
    Je suis écœuré de la politique de Tesla qui a cassé les prix pour inonder le marché (j’ai payé ma Y 10 000 euros de plus il y a 2 ans qu’elle ne coute aujourd’hui!)
    Si ça continue ,la Y va devenir la Deudeuche de l’électrique…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *