Dans une décision qui a choqué les amateurs de voitures électriques, la marque Microlino a annoncé aujourd’hui qu’elle abandonnait les moteurs électriques au profit des moteurs thermiques. Cette décision radicale survient en réponse à l’absence d’aides publiques pour les petits véhicules électriques et au manque criant de bornes de recharge publiques dans de nombreuses agglomérations européennes.

« Après de longues délibérations et des mois de frustration face au manque de soutien de la part des autorités et à l’infrastructure de recharge insuffisante, nous avons pris la décision difficile de passer au moteur thermique pour nos véhicules Microlino », déclare le PDG de Microlino dans un communiqué de presse.

Un Communiqué de Presse qui stupéfait toute l’industrie

Dans le faux communiqué de presse joint à cette annonce, Microlino prétend que le choix du moteur thermique est une décision stratégique pour atteindre un plus large public européen et garantir la pérennité de l’entreprise.

« Avec cette transition vers le moteur thermique, nous visons à répondre aux besoins des consommateurs dans un environnement où les infrastructures électriques sont encore en développement. Nous croyons fermement que cette transition nous permettra d’élargir notre base de clients et de maintenir notre position sur le marché », indique le faux communiqué.

Réactions du Public et de l’Industrie

Cette annonce a provoqué un véritable séisme dans la communauté des véhicules électriques. De nombreux défenseurs de la mobilité durable ont exprimé leur déception face à ce revirement inattendu de Microlino.

Certains experts de l’industrie estiment que cette décision pourrait être une stratégie de marketing astucieuse pour attirer l’attention sur les défis auxquels sont confrontés les constructeurs de véhicules électriques, notamment en ce qui concerne les politiques gouvernementales et l’infrastructure de recharge.

Lire également :  Accident mortel en Tesla (suites) :

Alors que le monde continue de faire face à des défis liés à la transition vers une mobilité plus durable, l’annonce de Microlino soulève des questions importantes sur le rôle des gouvernements et des entreprises dans la promotion des véhicules électriques. Bien que ce poisson d’avril puisse sembler farfelu, il met en lumière des problèmes réels et urgents auxquels l’industrie automobile est confrontée. Restez à l’écoute pour plus de mises à jour sur cette histoire en évolution.

Joyeux Poisson d’Avril à tous les lecteurs de Tesla Mag !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *