Mieux comprendre le métier d’expert automobile

Rejoignez la révolution électrique!

L’expert automobile est un acteur incontournable de l’assurance automobile. Il doit posséder certaines qualités pour exercer son métier avec succès : connaissances techniques et juridiques approfondies de l’univers automobile, tact, réactivité. Une fois son diplôme d’expert automobile validé, il peut travailler dans un cabinet d’expertise automobile, s’installer à son compte ou devenir salarié dans une compagnie d’assurance auto. 

L’expert automobile, acteur incontournable de l’assurance auto  

La mission principale d’un expert automobile consiste à estimer les dommages lors d’un accident. Il recherche les causes du sinistre, et établit la responsabilité éventuelle des personnes et des véhicules impliqués. 

Il évalue le montant des dégâts et la durée des réparations (qui conditionnent la durée d’immobilisation de chaque véhicule et l’éventuelle mise à disposition d’un véhicule de remplacement). 

Grâce à ses connaissances, l’expert automobile détermine rapidement si un dommage est récent ou ancien, relève les défauts éventuels des véhicules ou les erreurs dans un constat amiable d’accident. 

Il détecte toute tentative de fraude dans le cadre d’une assurance auto

Les clients principaux d’un expert automobile sont les compagnies d’assurance. L’expert peut également être sollicité par des particuliers dans le cadre de l’achat ou la vente d’un véhicule d’occasion ou par l’administration, principalement à l’occasion d’un contentieux devant une juridiction.  

Qualités requises

Un expert automobile doit posséder des connaissances approfondies pour évaluer correctement la valeur marchande d’un véhicule : moteur, carrosserie, les différentes marques ou les spécificités propres à un modèle automobile. Sa mission implique une perpétuelle mise à jour de ces connaissances. Il doit aussi maîtriser parfaitement la législation en vigueur, qu’il s’agisse du Code de la route, des règles de responsabilité civile, des contrats d’assurance auto et du droit des assurances. 

L’expert intervient à l’occasion d’accidents de la route, situations parfois génératrices de vives tensions entre les automobilistes impliqués. À ce titre, il doit faire preuve de perspicacité et de tact pour satisfaire au mieux les différentes parties en présence (automobilistes sinistrés, assurances et réparateurs). 

Il doit également se montrer réactif et disponible, car il peut être sollicité à tout moment sur les lieux d’un accident. 

Formation et salaire à l’embauche

L’expert doit être titulaire d’un diplôme d’expert automobile pour pouvoir conseiller particuliers, administration ou compagnies d’assurance auto. L’obtention du diplôme est conditionnée à la validation de 3 unités d’épreuves : 

– unité d’épreuves A : culture générale et expression, mathématiques et sciences physiques,

– unité d’épreuves B : analyse des systèmes et contrôle des performances, 

– unité d’épreuves C : analyse et contrôle des véhicules, épreuve « véhicule gravement endommagé » et « connaissances juridiques », expertise d’un véhicule. 

L’unité C est la partie pratique du diplôme. Pour la valider, les étudiants doivent apprendre pendant 2 ans la pratique de leur futur métier dans un cabinet d’experts automobiles indépendants ou au sein d’une compagnie d’assurance auto, tout en suivant une formation théorique. 

Pour valider les unités d’épreuves A et B, il faut être titulaire de l’un des diplômes suivants : 

– BTS AVA (après-vente automobile)

– BTS Machinisme agricole

– BTS EVM (exploitation véhicules à moteur) 

– BTS MCI (moteurs à combustion interne) 

– BTS Agroéquipement

– BTS militaires équivalents au BTS AVA

– BTS maintenance après-vente des engins de travaux publics et de manutention

– Diplôme d’ingénieur de l’Estaca (option automobile)

– Diplôme d’ingénieur de l’ISAT 

– DUT génie mécanique option automobile

Une procédure de validation d’acquis de l’expérience permet aussi de valider les unités A et B sans détenir l’un de ces diplômes. 

Une fois diplômé, l’expert automobile peut travailler dans une compagnie d’assurance auto (en tant que salarié), dans un cabinet d’expertise automobile (comme salarié ou travailleur indépendant) ou exercer seul son métier (en indépendant). Il ne doit pas avoir fait l’objet d’une condamnation pour atteinte à la probité ou à l’honneur. 

Le salaire mensuel moyen pour un expert automobile débutant est de 2 148 euros brut. 

Teslam
Je suis le fondateur de Tesla Magazine et rédacteur en chef de l'ensemble des rubriques. Le contenu informatif et à haute valeur ajoutée est ma passion, n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez échanger sur notre contenu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -
- Publicité -
Actualités du jour

Visite incroyable dans les ateliers d’Apple

Vous êtes curieux comme nos rédacteurs ? Vous êtes fan des produits Apple, admirateurs secrets ou simplement désireux d’en...
- Publicité -