Source: Francebleu

Source : francebleu

Ce jeudi 30 mars, l’Assemblée de Corse a adopté, au terme d’un débat passionné, la révision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Cet événement marque l’entérinement de la construction de la future centrale du Ricanto. Les partis d’opposition Core in Fronte, Un Soffiu Novu et Avanzemu, ainsi que la non-inscrite Josepha Giacometti Piredda, se sont abstenus lors du vote.

Présentation de la PPE : Un Projet aux Ambitions Élevées

Julien Paolini, conseiller territorial en charge de l’aménagement du territoire, a présenté cette révision de la PPE en soulignant ses « deux piliers essentiels » : le développement des énergies renouvelables et la maîtrise de la demande en énergie. Il y a ajouté un « troisième pilier » : celui de la recherche et de l’innovation.

Des Voix Dissidentes au sein de l’Assemblée

L’Absence d’un Plan B : Une inquiétude pour Un Soffiu Novu

Xavier Lacombe et Jean-Michel Savelli, du parti Un Soffiu Novu, ont regretté l’absence d’un « plan B ». Leur inquiétude repose sur le fait qu’il n’existe pas d’alternative prévue en cas d’insuffisance de la production des énergies renouvelables prévues.

Core in Fronte : Un Appel à Investir dans l’Hydroélectricité

De son côté, Paul-Félix Benedetti, leader du parti Core in Fronte, a dénoncé l’absence d’investissement dans l’hydroélectricité, une source d’énergie qu’il estime « utilisée à moins de 5% de son potentiel ».

Lire également :  Une image incroyable des premiers Superchargeurs au Maroc

Avanzemu : Un Manque de Concertation avec les Communes

Au sein du parti Avanzemu, Jean-Christophe Angelini a reproché une absence de concertation avec les communes dans le cadre de ces projets énergétiques.

Les Réserves d’une Conseillère Territoriale Non-Inscrite

Josepha Giacometti Piredda, conseillère territoriale non-inscrite, critique le manque d’opérationnalité des objectifs sur les énergies renouvelables. Elle pointe du doigt une « méthode d’approvisionnement qui change mais pas le modèle ».

Quel Futur pour l’Énergie en Corse ?

L’adoption de cette programmation pluriannuelle de l’énergie en Corse ouvre la voie à de nombreux défis à venir. D’une part, il sera nécessaire d’assurer une transition énergétique réussie, et d’autre part, de prendre en compte les préoccupations légitimes de l’opposition.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *