AccueilActualité voiture électrique10 bonnes raisons de ne pas acheter une voiture...

10 bonnes raisons de ne pas acheter une voiture électrique

La liberté d’expression et le débat sont indispensables pour transformer nos sociétés. Nous avons partagé une récente étude qui indique que le véhicule électrique n’inspire pas confiance. Nous avons donc décidé de publier des textes originaux avec l’accord de son auteur Alexandre Uldry

Son opinion est tranchée mais nous vous invitons à réagir en commentaires pour signifier votre désaccord éventuel. Bien entendu, la bienveillance est toujours la règle. 

La voiture électrique, c’est ça! Une fausse bonne idée. Une bulle idéologique. Un désastre annoncé. Dix bonnes raisons de ne pas acheter une voiture électrique. 

1) Le tableau de bord d’un véhicule électrique indique une distance théorique. Elle va fondre sitôt que le conducteur branche la clim ou dépasse les 90 km/h. D’où l’angoisse de la panne sèche et l’obligation de scruter sans cesse son écran pour dénicher (péniblement) un endroit où s’arrêter (longuement) pour recharger la batterie.

2) La légende veut que le prix des voitures électriques baissent régulièrement. Dans la vraie vie, il ne cesse d’augmenter. Le phénomène a été particulièrement aigu cette année avec des prix qui se sont envolés de 20% rien qu’en mars.

3) La douleur la plus aiguë intervient au moment où la batterie des voitures électriques rend l’âme. Il faut compter entre CHF 20’000 et CHF 35’000 pour la remplacer. Une vidéo célèbre montre un propriétaire qui, par dépit, a préféré faire dynamiter sa voiture.

4) Chaque nouveau modèle de voiture électrique rend obsolète le modèle précédent. Résultat: le marché de la voiture électrique d’occasion n’existe pas. Financièrement, acheter une voiture électrique, c’est donc une triple punition: à l’achat, à l’entretien et à la revente. 

Ne manquez pas!  L'image incroyable du plus grand Carport solaire au monde

5) On précise rarement qu’une voiture électrique doit rouler entre 100’000 et 150’000 km pour devenir verte. Donc beaucoup de #voitures électriques partiront à la casse avant d’avoir roulé assez longtemps pour devenir moins polluantes qu’une voiture thermique.

6) Pour faire rouler une voiture électrique, il faut de l’électricité. Tellement qu’on nous a demandé il y a peu de nous préparer à des coupures d’ici à 2025. Solution préconisée: les centrales électriques à gaz. Mais qui dit gaz, dit Poutine…

7) La Chine domine le marché mondial de l’électrification. Elle produit la plupart des «terres rares» et du cobalt qui entrent dans la composition des batteries. Mais qui dit Chine dit un pays mille fois plus dangereux que la Russie…

8) D’ici à 2028, les Chinois produiront 8 millions de voitures électriques (des Nio, Wey, Ora ou Xpeng) qui vont inonder l’Europe. Les grands perdants seront l’Allemagne, la France et l’Italie. Des centaines de milliers de places de travail sont en danger.

9) Réduire en Europe l’utilisation des combustibles fossiles ne contribue pas à réduire les émissions de CO2 à l’échelle mondiale. La baisse du prix du pétrole augmente son attractivité et donc son utilisation dans d’autres régions du monde qui finissent par en consommer davantage que si les prix étaient restés plus élevés.

10) Les ambitions de ceux qui misent sur la #voitures électriques butent sur la réalité. En particulier, sur la pénurie imminente des principaux métaux nécessaires à leur fabrication. Tim Gould, chercheur au sein de International Energy Agency (IEA), l’a affirmé dans une étude récente: « On n’y arrivera pas! » 

Ne manquez pas!  Voiture électrique: Vous préférez le leasing?

Et si on arrêtait de foncer dans le mur?

Source Linkedin

Rédaction Tesla Mag
La rédaction Tesla Mag est tournée vers le futur. Nous nous attachons à présenter les prochaines innovations et une actualité structurée sur les nouvelles mobilités. N'hésitez pas à nous contacter ou à commenter pour poursuivre la conversation.

12 Commentaires

  1. Pour ma part que du bonheur avec une TM3, une 500 pour madame et un scooter le tout en elec.
    Achats fait en 2021 avec le bonus max.
    Résultat aujourd’hui ma voiture me coûte à peine 100€ par mois, économies de carburant déduites.
    Moins cher qu’une Twingo thermique.
    Si je vends mes voitures aujourd’hui, je gagne de l’argent.( Conjoncture favorable ).
    Confort, plaisir de conduire, finances, entretiens proche de zéro, bref il me reste une vingtaine d’arguments.
    Alors elec à 150%, seulement si l’on possède un point de charge à domicile.

  2. Il n’y à pas de solution unique mais plutôt un mix de solutions.
    C’est comme pour tout.
    Ont ne se chauffe pas tous pareils, ne s’habille….
    La vraie voix c’est la voix de l’économie.
    Le bon sens paysan.

  3. Comme souvent des chiffres sont annoncés notamment celui 100 150000 km avant de devenir vert, mais aucune étude pour etayer ces chiffres.
    « Chaquz véhicule rend obsolète le suivant » parce que des moteurs a combustion interne c’est pas vrai ?
    On aurait fait autant de recherche en électrique que l’on a fait sur le moteur a combustion, le moteur a combustion serait mort depuis des années.

  4. J’ai fait les comptes avec ma TM3 2020. 30000 km en 2 ans: 0 frais de charge à mon travail, à mon Club de golf , chez Carrefour ( bientôt Casino) ,hôtels et autres commerces, ect…
    correction 4× 15 € avec supercharger Tesla sur la route
    entretien : 57€ pour le changement de filtre d’habitacle à domicile par Tesla.
    Avec ma Xc 60 D4 à 7l/100 km j’aurai payé environ 3500 € d’essence plus 2×500€ d’entretien
    Plus on roule (>10000km)plus c’est économique.

  5. Perso ma kia Niro fait 400km sans souci. La clim/le chauffage oui ça tape mais ce n’est qu’une question d’organisation. Pour aller bosser tous les jours c suffisant.
    Sur les prix, la conjoncture actuelle n’est pas favorable. Par contre mi-2021, il fallait 18mois de délai pour la thermique que je voulais. Et 1 semaine pour mon électrique. Au même prix l’une que l’autre.
    Ma batterie est garantie 8ans ou 160000km. S’il y a un défaut j’ai le temps de voir. Les derniers chiffres sur les batteries parle de 1000 à 1500 cycles de charge/décharge soit 300 000 à 450 000km. C’est pas mal. Il faut mettre ça en regard de la différence de coup d’utilisation entre une électrique et une thermique. Ma précédente thermique me coûtait 300€/mois (essence, entretien). Mon électrique 300€/an (je charge en faisant mes courses c’est gratuit)
    La bascule km intervient différemment en fonction des pays en France on est plus proche des 60000 km.
    Pour les matériaux et les emplois, je n’ai pas de boule de cristal, on trouve encore du pétrole aujourd’hui pourquoi pas les minerais pour les VE. Et s’il le faut j’ai confiance dans les chercheurs et ingénieurs sous pression des financiers pour trouver une alternative, sera t elle meilleure pour la planète ?
    Aujourd’hui je consomme 15kwh/100km soit l’équivalent de 2l/100km.. J’attends la thermique qui viendra sur ce terrain!

  6. En faite , il faut avoir un certain nombre de moyen pour s’offrir une voiture électrique. Les riches peuvent faire (surtout) des économies avec la bonne conscience de faire de l’écologie.
    Et les pauvres pays et ce fond refuser l’accès au ZFE. Comme le CO2 finance les primes à l’électrique. Donc, ce qui ne peuvent investir dans la transition paye pour les autres. Pour ma part , ouvriers, 4 personnes , salaire 4000 à 2, 3 voitures à pétrole de 10 à 25 ans , loyer 1200 euros à la campagne… Bref… Ce n’est pas demain la veille que je vais ouvrir la portière d’une TM3 je ne peux pas m’acheter de voiture neuve et encore moins e l’électrique. C’est ce que j’appelle de l’injustice sociale.

  7. Discourt 100% à charge contre l’électrique de plus 3/4 de ses propos sont ultra faux à croire qu elle n’a jamais utilisé ,ni voulue utilisé une électrique et….venant d une suisse je n accordé aucune importance à ses paroles sans fondement.

  8. 10 remarques intéressantes…
    Je conduis un VE depuis 3 ans (pas une Tesla, mais une Leaf avec une autonomie bien plus limitée) et voici mes réponses :

    1 – c’est vrai, la distance restante affichée est théorique… Comme sur les voitures thermiques d’ailleurs. Mais les mots « angoisse », « péniblement »ou « s’arrêter longuement » ne reflète pas mon vécu. Quand on décide de rouler en VE, on s’informe (sur les recharges, l’autonomie…) et on sait que sur l’autoroute on fera 350 km au lieu des 500 km théoriques (WLTP). Est-ce un souci quand on est au courant ?

    2 – les prix de toutes les voitures ont explosé… L’augmentation du prix de la modèle 3 ces derniers est « juste » un ajustement. Le prix en France était cassé (le TM3 coutait 5k à10k plus cher partout en Europe avant l’ajustement). Le vrai souci pour moi, c’est l’absence de modèle moyen/bas de gamme (car pas encore rentable aujourd’hui pour les constructeurs).

    3 – La batterie d’une VE (récente) ne rendra pas l’âme avant des centaines de milliers de km… Un moteur thermique équivalent sera mort bien avant.
    « jusqu’à 15 000 cycles de charge sans perte significative, soit une longévité de 3,5 millions de km » batterie Tesla 4680 Source: Frandroid

    4 – modèle précedent rendu obsolète : oui, c’est vrai en partie pour les VE d’il y a qq années. Les technologies évoluent et des Zoé/Leaf ou autres sont technologiquement dépassées aujourd’hui. Cela va se stabiliser dans les années suivantes car une certaine maturité du marché apparaît.
    Achat cher ? oui, mais bien souvent vite récupéré par le faible coût électrique versus carburant.
    Entretiens chers? zéro entretien, zéro euro

    5 – 100k ou 150k pour être vert ? Faux… Les études récentes montrent qu’à partir de 30k km une VE est plus « écolo » qu’une thermique. Source : Equiterre

    6 – coupures de courant ? Intox qui a la vie dure…
    Source: Auto-propre
    On peut aussi ajouter le V2G qui permettra dans les prochaines années d’utiliser la voiture comme stockage temporaire pour l’ensemble du réseau.

    7 – c’est vrai… Enorme dépendance vis-à-vis de la Chine pour les matières premières. Comme nous l’étions des pays du moyen orient pour le pétrole. Et on sait tous les guerres que cela a engendré. J’espère que des solutions techniques pourront réduire cette dépendance dans l’avenir, mais c’est un souci aujourd’hui.

    8 – c’est vrai aussi… Mais pourquoi ? Parce que les Occidentaux (à part Tesla) ont préféré ne pas investir dans les VE (et continuer à engranger des profits sur le thermique) et n’ont pas vu le vent tourner (comme Kodak et les appareils photos numériques). Aujourd’hui les constructeurs classiques ont 3-5 ans de retard technologique…

    9 – Raisonnement étrange… Parce que mon voisin ne trie pas ses déchets, je ne vais pas trier les miens?

    10 – C’est vrai que les VE sont très gourmands en minerais (pour la batterie, pour le moteur…). Et encore une fois, cela est surtout du à la main mise chinoise sur les ressources (en Asie, mais aussi en Afrique où la Chine a « investi » énormément). Source: Beev

    Conclusions : est-ce que tout est blanc (ou vert) pour les VE? Non, sûrement pas. Mais entre les fausses vérités et les vrais inconvénients, il faut faire le tri. C’est un changement technologique mais aussi social (le modèle du garagiste qui vend des voitures et les entretient n’est plus d’actualité avec les VE). Est-ce un bien ou un mal? Je n’ai pas la réponse…

  9. Et que fera-t-on des 3 à 4 millions de tonnes de batteries qui chaque année seront obsolètes, sachant que le coût de recyclage n’est économique ment pas viable ou la qualité des matériaux recyclés pas aussi bonne que les métaux issus de l’extraction ? On les enverra en Inde comme les navires aimantés ? C’est vrai que la pollution loin de nous yeux est acceptable.
    Enfin que dire du gain de CO2 quand on utilise un VE dans un pays où la production de l’électricité est très carbonée ? Ex en Pologne ou la production électrique émet plus de 800 g de CO2/kWh. Avec un VE consommant 18 kWh/100 km (20 kWh absorbés à la charge, le VE emet 160 g CO2/ km contre 110 pour un véhicule thermique ! Soit 50% d’émission en plus !

  10. Les batteries des VE sont recyclées pour le stockage d’énergie des panneaux solaires, même pour un privé.

  11. Pour moi, c’est encore un discour infondées issu des intox émises par le loby petrolier, sur les 10 arguments, seul les deux derniers tiennent la route car il esr vrai que la Chine a le monopole sur les terres rares, mais ca ne sera plus d’actualité quand la production de batteries au sodium sera généralisé.
    Bref, en tant qu’utilisateur de VE autre que tesla, je peux vous garantir que les autres arguments ne sont que des jugements non fondés, certe l’autonomie affichée est tehorique, tout comme sur une thermique ou l’autonomie affichée fond rapidement si on monte dans les tours ! De plus, je charge sur des bornes publique a 5 eu forfaitaire de 20h a 8h du matin pour un plein permettant de fair 350 km ! Plus economique tu meur ! Sans parler du fait que les charge rapide sur autoroute me font passer de 20 a 80 % en moin de 35 mn et pour ceulement 12 eu !
    Piur finir, la cilm ne consomme que 2 a 4 % de la batterie avec les nouveaux véhicules équipés de pompes à chaleur, donc, c’est encore un arguments infondées.
    Pour finir, je dirais que la personne qui a ecrit cet article n’a tout simplement jamais utilisé un véhicule électrique et n’a aucune idée du fonctionnement de ces derniers.
    Ps: la transition au énergies renouvlable est verte ne peut se faire que par le billet de l’electrification et l’abandon des energies fossiles et c’est la que la voiture électrique prend toutes sa place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

Rejoignez la révolution !

- Publicité -