Image: Emmanuel Macron/Twitter

La France n’a pas hésité à user de sa diplomatie pour tenter de convaincre Elon Musk, le PDG de Tesla, d’implanter la prochaine gigafactory du géant de l’automobile électrique sur son territoire. Une stratégie nationale qui témoigne de l’importance de l’écosystème automobile français.

Un rapprochement stratégique avec Tesla

Le mois dernier, Elon Musk a foulé le sol français, s’entretenant pendant 45 minutes avec le président de la République, Emmanuel Macron. Selon un tweet de ce dernier, la rencontre a porté sur l’attractivité de la France et sur les avancées notables réalisées dans les domaines des véhicules électriques, de l’énergie et de la régulation numérique. Le message du Président Macron est clair : la France et Musk ont « tellement à faire ensemble ».

La France tente de séduire Tesla pour une implantation

Le passage d’Elon Musk en France a eu un impact certain sur le moral des politiques locaux. De plus en plus d’officiels tentent de convaincre l’entrepreneur d’installer la prochaine usine Tesla dans l’Hexagone. Le ministre numérique de la France, Jean-Noel Barrot, a exprimé cette ambition lors de la conférence VivaTech à Paris.

« Ce serait formidable d’avoir une usine Tesla en France. Beaucoup d’efforts et d’énergie ont été déployés pour que cela soit possible, » a-t-il déclaré sur CNBC.

La France, acteur clé du développement des véhicules électriques

Dans un monde où de nombreux pays développent activement des politiques de soutien à la mobilité électrique, la France cherche à consolider sa position de hub manufacturier pour les véhicules électriques. Cette année, elle a inauguré sa première usine de batteries pour véhicules électriques.

Lire également :  Tesla Model Y : L'ingénierie basée sur les principes fondamentaux

« Nous avons également investi dans un… secteur entier de batteries électriques, donc nous essaierons de convaincre [Musk] que la France est le meilleur endroit possible en Europe pour établir la prochaine usine Tesla », a ajouté M. Barrot.

L’initiative de la France rappelle celle de l’Allemagne qui, depuis l’implantation de la première Gigafactory européenne en 2019, a vu une augmentation significative de l’emploi et des investissements dans le secteur de l’automobile électrique.

Elon Musk, un inventeur de génie

Jean-Noel Barrot n’a pas manqué de flatter le PDG de Tesla, le qualifiant de « grand inventeur, probablement l’un des plus grands de ce début de siècle ». Il s’agit d’une référence claire aux nombreuses innovations technologiques apportées par Elon Musk, non seulement dans le secteur de l’automobile, mais aussi dans ceux de l’aérospatiale avec SpaceX, et du transport souterrain avec The Boring Company.

Avec l’attrait croissant pour les véhicules électriques et les régulations plus strictes sur les émissions de CO2, la France a tout à gagner de l’implantation d’une gigafactory sur son territoire. Mais elle devra faire face à la concurrence d’autres pays européens qui partagent le même objectif. L’année 2023 promet d’être décisive pour l’avenir de l’industrie automobile électrique en Europe.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *