Parking payant à Paris pour les deux-roues : quel impact ?

Votée mardi au Conseil de Paris, la mesure rendant le stationnement des deux-roues payant dans la capitale entrera en vigueur dès janvier 2022. Mesure-phare de la nouvelle réforme du stationnement, elle a été adoptée sans surprise.

Dès lors, les motos et scooters paieront 50 % du tarif résident voiture, lequel passera d’ailleurs, dès le mois d’août 2022, de :

  • 4 à 6 euros l’heure en zone 1 (du 1er au 11eme arrondissement)
  • 2,40 euros à 4 euros l’heure en zone 2 (du 12e au 20e arrondissement)

Ils devront donc s’acquitter de 2 à 3 euros de l’heure pour se garer. Les tarifs seront ainsi de 3 euros de l’heure en zone 1, et de 2 euros en zone 2.

Pourquoi la mairie prend-elle cette mesure ? 

Photo présentant un parc motos dans la rue de Vintimille, à Paris, dans le 9e arrondissement.
Parc motos rue de Vintimille 75009 (source : Ville de Paris)

La lutte contre le réchauffement climatique est bien entendu le fil rouge de la maire socialiste, qui défend cette mesure comme faisant partie d’un ambitieux programme écologique. L’objectif est de réduire la place des véhicules thermiques dans la capitale, afin de réduire les émissions de CO2 et de dioxyde d’azote. 

Au-delà des enjeux climatiques, la majorité espère rendre les rues plus sûres et sereines en faisant baisser l’accidentalité et la pollution sonore. Le stationnement sauvage est ainsi adressé et combattu ;cependant, les motards estiment, quant à eux, qu’il n’y a tout bonnement pas assez d’emplacements, constat partagé dans toutes les villes de France. 

Mais la raison est tout autre pour l’opposition, qui dénonce… En effet, outre l’augmentation des tarifs du stationnement, les automobilistes vont devoir lever le pied car la limitation de vitesse à 30 km/h va être généralisée dans la capitale. Et ce, dès la fin du mois d’août, exception faite de quelques axes. 

De plus, se garer va devenir un véritable casse-tête, car l’objectif reste la réduction de 50 % des places de stationnement en surface. Cette mesure aura pour corollaire la baisse inévitable des recettes provenant des parcmètres. C’est d’ailleurs pour compenser cette perte que, selon Delphine Bürkli (LREM), les deux-roues motorisés vont devoir payer pour se garer. 

Pour d’autres aussi, comme Maud Gatel, du groupe UDI-MoDem : «Vous ponctionnez les motards pour compenser la gestion hasardeuse des finances de la ville», a ainsi réagi Maud Gatel, du groupe UDI-MoDem ou Geoffroy Boulard (LR) : «Vous taxez en brandissant l’étendard écologique!».

Quel impact pour les deux-roues électriques ?

La mairie de Paris a annoncé l’arrivée du stationnement payant dans la capitale pour les deux-roues motorisés thermiques, dès 2022. David Belliard (EELV), adjoint à la maire PS Anne Hidalgo en charge de la transformation de l’espace public, vient d’annoncer que le stationnement des deux-roues thermiques deviendra payant dans Paris dès 2022.

Seuls les propriétaires de deux-roues électriques (via le dispositif Véhicule Basse Émission) sont exclus de ce dispositif.

Tarifs stationnement pour motos et scooters à Paris, en fonction des zones

Qu’en pensent les premiers concernés ?

Selon Jean-Marc Belotti, le président de la Fédération française motards en colère (FFMC) de Paris et petite couronne, c’est tout bonnement «un scandale». Le week-end précédant ce vote, il avait organisé une manifestation devant l’Hôtel de ville pour protester contre cette mesure «discriminatoire», selon lui.

«Ce sont, une fois de plus, les banlieusards que l’on pénalise. Ceux qui, faute de moyens, sont obligés de se loger hors de la capitale, mais qui viennent y travailler»,

dénonce-t-il en promettant, dès septembre prochain, d’autres manifestations.

«Dès que l’arrêté municipal sera publié, il sera attaqué devant la justice», prévient-il.

Le Pass 2RM

Un travailleur non-résident devra, soit :

  • prendre un abonnement au Pass 2RM ou,
  • payer le stationnement pour chaque heure passée à Paris.

Ce qui, dans ce dernier cas, pour environ 40 h par semaine, peut représenter un budget colossal (plus de 300 €/mois).

En effet, un Pass 2RM va être proposé dans les parcs concédés de la ville, sous la forme d’un abonnement à un parc de référence (au choix). En outre, un tarif privilégié se proposé dans les autres parcs. 

Un tarif résidentiel sera possible, comme pour les voitures. Il sera de :

  • 90 €/mois en zone 1 (avec un tarif horaire de 1,20 €)
  • 70 €/mois en zone 2 (avec un tarif de 0,80 €/h).

Pour les motos et scooters, il sera de 22,50 euros par an ou 0,75 euros la journée.

Mais il n’est valable que pour sa zone de résidence. Un résident du XIe arrondissement devra payer le stationnement s’il quitte son quartier, pour aller travailler dans un autre quartier par exemple. 

Les professionnels du soin à domicile utilisant les deux-roues à moteur thermique à Paris bénéficieront du stationnement gratuit. Les autres professionnels auront un tarif spécifique, a précisé l’adjoint.

Au total, Paris compte 100 parcs éligibles au Pass 2RM. 

Vous pouvez compléter votre lecture en consultant notre article sur les zones à faible émission.

Rédaction Tesla Mag
La rédaction Tesla Mag est tournée vers le futur. Nous nous attachons à présenter les prochaines innovations et une actualité structurée sur les nouvelles mobilités. N'hésitez pas à nous contacter ou à commenter pour poursuivre la conversation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -
- Publicité -

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne manquer aucune info!

Actualités du jour

La première station Supercharger V4 ouvrira ses portes en Arizona !

Les Superchargeurs ont toujours représenté une valeur ajoutée considérable pour les clients de Tesla, que la firme a mis...
- Publicité -