Source : Ford Suisse

Imaginez un amoureux des belles américaines, roulant d’habitude au son du V8, et voilà qu’il se retrouve au volant d’une Ford Mustang Mach-E GT. Pourquoi ? Parce que le Cybertruck, c’était trop d’attente et ça n’allait pas être disponible en France. Alors, c’est l’histoire de ma transition, à contrecoeur, vers l’électrique. Mais attention, je n’ai pas choisi n’importe quelle électrique : une Mustang, mais sans le rugissement. Oui, je sais, c’est un sacrilège !

Un look qui trompe

D’abord, parlons du look. La Mach-E GT a ces airs de Mustang, mais c’est un piège. Avec son design qui mélange l‘héritage Mustang et la modernité électrique, on se fait avoir. On croit que c’est juste une Mustang qui a bu trop de café, mais non, c’est un cheval d’un autre genre. Ses lignes, elles vous attirent, mais où est le ronronnement qui fait frissonner ? Nulle part !

Des performances qui déroutent

Ensuite, les performances. La Mach-E GT prétend faire le 0 à 100 km/h en 3,7 secondes. C’est rapide, trop rapide pour une électrique.

On a l’impression de tricher. Où est le plaisir de sentir le moteur monter en puissance ? Tout ce qu’on a, c’est une accélération silencieuse mais brutale. C’est déstabilisant. Et avec une autonomie de 500 km, on se retrouve à conduire plus longtemps sans s’arrêter. C’est presque trop pratique.

Une recharge trop accessible

La recharge, parlons-en. Avec une puissance de charge rapide jusqu’à 150 kW, on récupère vite de l’énergie. Trop vite. Où sont les longues pauses café pendant que la voiture se recharge tranquillement ? Maintenant, c’est à peine si j’ai le temps de commander un expresso que la voiture est déjà prête. C’est presque frustrant.

Lire également :  "J'ai payé 22€ pour recharger ma Tesla Model Y sur la station Electra de Maurepas"

Un confort qui manque de caractère

Le confort intérieur, c’est un autre point. Avec son grand écran de 15,5 pouces et son habitacle spacieux, on se croirait dans un salon high-tech.

Mais où est le charme brut des Mustang classiques ? Tout est trop lisse, trop calme. On a même de la place pour les bagages, avec 402 litres de coffre. C’est pratique, certes, mais ça manque cruellement de caractère.

Conclusion

En résumé, pourquoi ne devriez-vous pas essayer la Ford Mustang Mach-E GT ? Parce qu’elle risque de bouleverser toutes vos idées préconçues sur ce que devrait être une voiture américaine. Elle est rapide, pratique, confortable, mais elle manque cruellement du rugissement du moteur et de l’imperfection charmante des anciens modèles. Alors, si vous êtes un puriste comme moi, méfiez-vous, vous pourriez finir par l’adorer malgré tout.

Et vous, chers lecteurs de Tesla Mag, êtes-vous prêts à prendre le risque de tomber sous le charme de cette Mustang électrifiée ? Partagez vos pensées et vos expériences dans les commentaires !

A lire également

Un Commentaire

  1. Elle fait tourner les têtes en attendant. Contrairement à certaines voitures blanches que l on voit dans tous les coins de rues…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *