Récemment l’État du Texas a voté une loi empêchant les fabricants de vendre leurs voitures électriques directement aux consommateurs pour éviter un « dumping ».

le-marteau-symbolisant-la-decision-d-un-juge_17556_w250

Tesla Motors doit-il craindre cette loi? Comment Tesla Motors pourra contourner cette interdiction? Est-ce une menace pour la viabilité des marques qui ont misé sur l’électrique?

Une boutique à Houston

Tesla Motors a depuis 2011 une boutique à Houston, donc cette loi freine bien sûr le travail de la firme mais n’est en rien handicapant. Au contraire, le fait que Tesla Motors élève le débat est un signe d’implication dans le débat électrique.

L’Etat du Texas est un Etat profondément ancré dans la mauvaise tradition des États-Unis et est de surcroit un État pétrolier. Sans créer un faux débat autour de l’Etat du Texas, il est important de signaler que ce n’est pas choquant de la part de cet État. Nous pouvons également le comprendre, l’automobile est en crise, un Etat qui se respecte se doit de protéger sa profession.

En revanche, l’électrique est bien sûr un relais de croissance et prouve que la rupture Technologique peut stimuler les ventes.

La vente par internet est très important pour Tesla Motors mais également pour les marges brutes de Tesla Motors car il est évident que Tesla Motors fait des économies lorsqu’il vend une Model S directement depuis son site Internet.

Fisker, a better place sont des marques qui n’ont pas réussi le Pari de l’électrique car ils ont voulu se calquer sur le modèle des constructeurs actuels.

Lire également :  Pourquoi il ne faut pas essayer la BYD Seal

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *