Dans une tournure humoristique rappelant l’incident devenu viral, Tesla introduit un nouveau produit pour ses aficionados : un autocollant de vitre brisée. C’est un clin d’œil malicieux à l’événement de lancement du Cybertruck où Elon Musk, dans un moment désormais historique, a mis à l’épreuve les vitres prétendument incassables du véhicule… avec des résultats surprenants.

L’autocollant, vendu à 55 dollars, permet aux propriétaires de Cybertruck d’afficher fièrement une vitre « brisée » sans risquer de réels dommages. C’est une manière de commémorer ce qui est instantanément devenu un mème et un moment incontournable dans l’histoire des présentations de produits. Mais cela soulève également une question comique : quelqu’un voudrait-il vraiment tenter le coup lui-même pour économiser ces 55 dollars ?

Un fil de discussion enflammé sur les réseaux sociaux révèle l’humour des fans. Un utilisateur, s’exprimant avec une touche d’ironie, félicite un propriétaire audacieux pour son intention de tester lui-même la résistance des vitres du Cybertruck. « Peut-être veut-il économiser 55 dollars 😂😂😂, » tweete @cybergigafacto1, tandis que @TobiMuelhauser ajoute, « Belle manière d’économiser de l’argent 🤣. »

Cette interaction en ligne n’est qu’un exemple de la culture ludique qui s’est construite autour de la marque Tesla et de ses produits innovants. L’adhésion de Tesla à cette blague, en produisant un autocollant qui imite une vitre brisée, montre une marque qui ne craint pas de rire de ses propres mésaventures et d’embrasser les moments moins que parfaits.

Dans l’esprit de l’humour et de l’autodérision, l’autocollant « OMFG » (Oh My Friggin’ Glass) est plus qu’un simple accessoire. Il est une pièce de collection, un symbole de la communauté des propriétaires de Tesla qui apprécient l’innovation tout autant que les mèmes qui en découlent. Finalement, ce produit est un rappel que dans l’univers en constante évolution de la technologie, savoir rire de soi-même pourrait être le meilleur ‘feature’ qu’une entreprise puisse offrir.

Lire également :  La France et la Norvège unissent leurs forces dans la capture et le stockage du carbone

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *