La Russie, cherchant à raviver ses icônes automobiles, a annoncé le retour de la Volga, un nom emblématique de l’ère soviétique. Après la résurrection de Moskvitch, la Volga, jadis voiture de choix pour les élites soviétiques et les agents du KGB, reviendra sous une forme modernisée et électrique.

Collaboration russo-chinoise

Le ministre russe de l’Industrie, Denis Manturov, a révélé que ce projet serait réalisé avec l’aide d’un partenaire chinois non divulgué. Cette collaboration marque un tournant stratégique, alors que la Russie s’oriente vers la Chine pour renforcer son industrie automobile dans le contexte des tensions internationales.

Des origines à la modernité

La Volga, dont le modèle original GAZ M21 a inspiré la Dongfanghong BJ760 en Chine, revient en tant que berline électrique de haut gamme. Ce nouveau modèle sera produit dans les usines de Nijni Novgorod dès l’été 2024.

Contexte géopolitique et industriel

Cette initiative s’inscrit dans un contexte où de nombreuses entreprises, y compris dans le secteur automobile, ont cessé leurs activités en Russie. La collaboration avec la Chine représente une tentative de renouveler l’industrie automobile russe, malgré les difficultés imposées par les sanctions internationales.

L’annonce du retour de la Volga intervient dans un contexte où l’Avtotor Amber, la première voiture électrique russe, a suscité des avis partagés avec son design distinctif.

Volkswagen et la proposition controversée

Dans un développement séparé, Siegfried Wolf, membre du conseil d’administration de Porsche SE, actionnaire du groupe Volkswagen, aurait proposé à Vladimir Poutine de construire et de rebadger des Skoda en Russie sous la marque Volga. Bien que Volkswagen ait nié sa connaissance de ce projet, cette nouvelle a suscité l’étonnement et la controverse en raison des sanctions de l’UE contre la Russie.

Lire également :  Tesla: Un étudiant réalise une publicité incroyable

Perspectives futures

Le retour de la Volga, prévu pour être une voiture électrique de luxe, pourrait être un signe de la résurgence de l’industrie automobile russe, malgré les défis économiques et politiques actuels. Avec l’aide de partenaires chinois, la Russie espère revitaliser sa production automobile et renouer avec sa gloire passée.

Conclusion

La renaissance de la Volga en tant que berline électrique de luxe symbolise l’ambition de la Russie de redéfinir son héritage automobile. Tandis que le pays se tourne vers l’Est pour des partenariats stratégiques, l’avenir de cette marque historique sera suivi avec intérêt dans un contexte géopolitique complexe.

Abonnement à la Newsletter

Pour rester à jour sur l’actualité technologique et les dernières informations de Tesla Mag, abonnez-vous à notre newsletter.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *