Tesla Motors fait face à une action en justice au Royaume-Uni qui risque d’interférer avec le plan d’extension du réseau Supercharger sur les aires de repos d’autoroutes du pays.

tesla-2

 

Action contre Tesla Motors

Ecotricity, leader de la distribution d’énergie verte en Grande-Bretagne, a déposé une plainte contre Tesla Motors, prétendant que le constructeur de véhicules électriques a essayé de conclure un accord avec ses partenaires, en catimini et en utilisant des informations confidentielles.

Le fournisseur d’énergie propre prétend que le fabricant américain d’automobiles électriques a tenté de pousser le groupe Welcome Break ainsi que d’autres gérants d’aires d’autoroutes à rompre les engagements qu’ils avaient établis avec Ecotricity.

Tesla Motors aurait utilisé les informations confidentielles d’Ecotricity pour obtenir l’exclusivité des stations de recharge au sein des aires d’autoroutes lorsque les Model S ont été livré en Grande-Bretagne.

Dale Vince, fondateur d’Ecotricity, a publié une déclaration officielle l’été dernier affirmant que sa compagnie avait signé un accord amiable de confidentialité avec Tesla Motors. Selon lui, Ecotricity a participé à l’élaboration du réseau de Tesla Motors en désignant les meilleurs emplacements, et qu’ils ont aussi présenté leurs propriétaires et leurs partenaires à la firme. Ecotricity a aussi commencé la construction des deux premiers Superchargers Tesla pour être disponibles dès le lancement de la Model S en Grande-Bretagne.

Le juge demande des preuves

Mercredi 25 Mars, le juge de la Cour Suprême britannique, Dame Vivien Rose a ordonné aux compagnies Tesla Motors Inc et Ecotricity de fournir, comme preuves des accusations, des documents additionnels.

Pour le constructeur de voitures électriques, la juge Rode a requis les documents relatifs aux discussions et autres réunions internes avec les autres compagnies concernant son projet d’implantation de stations de recharge pour voitures électriques.

“Il semblerait qu’il y ai eu des rencontres en Octobre 2014 [avec les gérants d’aires d’autoroutes]. Quelque chose de plus est nécessaire pour être sûr qu’il n’y a rien eu de plus”, a affirmé la juge Rose.

Pour l’autre société, le juge a requis les documents financiers, stratégiques, et de modélisations, pour soutenir son dossier, ce qui empêcherait Tesla Motors d’accéder aux sites autoroutiers jusqu’au 22 Avril.

De plus, le juge a aussi exigé que la société Ecotricity fournisse tous documents prouvant les pertes qu’auraient annoncé son directeur financier dans les documents de l’entreprise.

Dans un communiqué destiné à Transport Evolved, un site internet sur la mobilité électrique, Ricardo Reyes, chef des communications pour Tesla Motors a souligné le fait que durant le procès intenté par Ecotricity, Tesla a gagné une grande notoriété devant la cour.

 

Tesla Motors contre-attaque

Reyes a ajouté que Tesla Motors a déposé une plainte contre Ecotricity pour violation de lois antitrusts. Le constructeur Californien affirme que le fournisseur d’énergie verte britannique abuse de sa position dominante sur ce marché.

“Ecotricity se bat pour empêcher qui que se soit d’offrir des services de recharge électrique sur les autoroutes… Nous encourageons d’autres sociétés à fournir leurs propres solutions de recharge. Malheureusement, les victimes du comportement anti-compétitif d’Ecotricity seront les utilisateurs et l’innovation” a affirmé Reyes.

 

 

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

*