BYD Atto 3 (Source : BYD)

BYD, le géant chinois de l’automobile électrique, se prépare à annoncer la construction d’une nouvelle usine de véhicules électriques et hybrides en Hongrie. Cette initiative marque une expansion significative de BYD en Europe, renforçant sa présence sur le marché des véhicules électriques.

Déjà bien implanté en Hongrie avec une usine à Komarom, BYD y produit principalement des bus à batterie destinés au marché européen. Cette nouvelle usine représente une étape majeure dans la stratégie d’expansion européenne de l’entreprise.

La rencontre entre Wang Chuanfu, président de BYD, et le Premier ministre hongrois Viktor Orban a été un moment clé, soulignant l’importance de ce projet pour les relations économiques sino-hongroises. La Hongrie a été préférée à l’Allemagne pour ce projet, principalement en raison de coûts salariaux et généraux plus bas, tout en offrant un accès privilégié au marché de l’UE.

Cette décision intervient dans un contexte où la Commission Européenne enquête sur les avantages potentiels dont bénéficient les fabricants chinois de véhicules électriques, notamment en termes de subventions étatiques, ce qui pourrait leur conférer un avantage concurrentiel injuste dans l’UE.

L’annonce officielle de l’emplacement de la nouvelle usine est attendue avant la fin de l’année. BYD, également un acteur majeur dans la fabrication de batteries pour véhicules électriques, envisage aussi de construire une usine d’assemblage de packs de batteries en Hongrie.

Lire également :  Tesla Model 3 : top valeurs, top voiture, top service

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *