Gigafactory Berlin
Tesla makes progress on Berlin factory as EU signs off $1.6bn for battery  plant

Une construction difficile

Vouloir devenir le plus grand constructeur automobile du monde n’est pas de tout repos. Et ce chantier gigantesque a connu quelques complications, depuis l’annonce initiale d’Elon Musk en 2019, assortie de la promesse de produire 500.000 voitures par an, dans la Gigafactory, d’ici la fin de l’année 2021. Le retard a été provoqué par plusieurs facteurs imprévisibles à l’époque :

Des bombes datant de la seconde guerre mondiale ont été retrouvées sur le site, nécessitant forcément une sécurité renforcée, des équipes et un budget en plus à prévoir.

Le site abrite aussi une population de chauve-souris menacées d’extinction, qui passent plusieurs mois en hibernation. Il est possible de les déplacer mais il faut pour cela obtenir un permis spécial.

Des arrangements ont dû être passés avec la ministre allemande de l’Environnement pour replanter les hectares d’arbres abattus pour la construction. Tesla a promis de planter trois fois plus d’arbres qu’il en avait été abattus, mais s’est quand même mis à dos certains écologistes.

Tesla choisit Berlin pour sa « gigafactory » européenne | Les Echos

Une usine unique en son genre

Malgré toutes ces embûches, Tesla a encore une fois prouvé que les difficultés font partie intégrante de son processus de réussite. Elon Musk n’a pas lésiné sur le budget qui était initialement de 1,1 milliard d’euros : «  Malheureusement, nous dépasserons le budget », a-t-il confié à Business Insider en décembre dernier.

La Gigafactory produira des Model Y  pour l’Europe, « une zone où la part de marché de Tesla a considérablement augmenté », selon une lettre d’information transmise par Tesla à ses actionnaires. Elle produira aussi des batteries révolutionnaires, baptisées “4680”, dont bénéficieront les Model Y. Elles seront six fois plus puissantes que les batteries actuelles.

Lire également :  Véhicules électriques : les 6 mois qui changent tout (Juillet 2017)

Comme à son habitude, Tesla ne fait pas les choses à moitié. D’autres prouesses technologiques seront dévoilées au fur et à mesure du chantier. Pour suivre l’avancée des travaux, je vous invite à suivre, en plus de notre plate-forme Tesla Magazine, le compte Twitter @GF4Tesla.

Gigafactory Berlin : Les travaux avancent vite(S’ouvre dans un nouvel onglet)

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *