tesla-batterie

Les topologies de moteur utilisées par Tesla sont essentiellement les mêmes que celles utilisées par d’autres. Les différences se situent au niveau des détails.

L’histoire des moteurs Tesla peut être divisée en deux phases très distinctes :

1 – Dans les premières voitures, jusqu’à il y a trois ans, Tesla a décidé d’utiliser des moteurs à induction très conventionnels en ajoutant simplement un refroidissement liquide.
À l’époque où ces anciens moteurs ont été développés, il y a plus de 13 ans, Tesla était une petite entreprise qui ne disposait pas d’une très bonne équipe de développement de moteurs, ni du temps et de l’argent nécessaires pour développer quelque chose de plus risqué.

Par ailleurs, ils savaient déjà que le moteur à induction était suffisamment bon et ne présentait pratiquement aucun risque de développement, même si d’autres technologies étaient prometteuses. En substance, les moteurs à induction étaient quelque chose “à l’épreuve des mauvaises surprises”.
Ainsi, malgré une efficacité énergétique moindre et un poids un peu plus élevé, ils ont pris la bonne décision de conception à l’époque. Ils ont joué la carte de la sécurité.

Bugatti Chiron, moteur en assemblage
Bugatti Chiron, moteur en assemblage

2 – Il y a 8 à 4 ans, Tesla a embauché un grand nombre de personnes très qualifiées pour la conception et la fabrication de moteurs et de commandes de moteurs. À cette époque, Tesla disposait donc des personnes, du temps et de l’argent nécessaires pour développer un très bon moteur, pas quelque chose de révolutionnaire, mais beaucoup plus “à la pointe de la technologie” que le moteur à induction utilisé. Ils ont donc abouti à un concept développé dans les années 90, un moteur qui est un mélange de moteur à aimant permanent et de moteur à réluctance, c’est ce qu’ils utilisent maintenant – ils l’ont adapté pour être utilisé même dans les anciens modèles.

Lire également :  Quand la Fiat 500e s'invite dans ma vie (et chamboule tout avec style)

Les raisons pour lesquelles ils l’utilisent sont très difficiles à expliquer à quiconque n’est pas familier avec les moteurs, mais au final, ces “nouveaux” moteurs, bien que plus chers que les moteurs à induction de même taille, sont légèrement plus efficaces sur le plan énergétique (d’environ 5 %) et plus légers (d’environ 10 à 20 %).

L’histoire des moteurs électriques Tesla est un bon exemple de la manière dont le développement des moteurs électriques fonctionne habituellement.

Il faut (a) connaître parfaitement l’application du moteur et (b) consacrer beaucoup de temps et de personnel qualifié au développement du moteur pour le perfectionner. Pas de raccourcis.

Rejoignez dès maintenant le Club Tesla Mag gratuitement et participez activement à la révolution électrique. Vous cherchez un installateur de borne ou de panneaux solaires ? Référencez votre société et répondez à la demande de nos lecteurs. Besoin d'une stratégie de communication ? Choisissez la régie Tesla Mag.

Une question ? Nous contacter

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *