Roland Lescure et Anne Marit Bjørnflaten // Source : Compte LinkedIn de Roland Lescure

Dans une récente déclaration, Roland Lescure, Ministre délégué chargé de l’Industrie, a mis en lumière les efforts conjoints de la France et de la Norvège dans le domaine de la capture et du stockage de carbone (CCS), une technologie qu’il qualifie de clé pour « le dernier kilomètre de la décarbonation de l’industrie ». Cette technologie vise à réduire les émissions industrielles dites « fatales », pour lesquelles les alternatives de décarbonation font défaut.

Lescure souligne l’importance de transformer les accords commerciaux en partenariats industriels solides, notamment avec la Norvège, dans le domaine du CCS. Les discussions avec ses homologues norvégiens, Jan Christian Vestre et Anne Marit Bjørnflaten, s’inscrivent dans cette vision.

Lors d’une visite au projet Northern Lights, situé au large de Bergen, Lescure, accompagné d’une délégation d’industriels français, a pu observer le processus par lequel le CO2 liquide est transporté par bateau depuis l’Europe continentale pour être ensuite stocké sous le fond marin de la mer du Nord. Ce projet, unique en Europe, est le fruit d’une collaboration entre TotalEnergies, Shell, Equinor, et bénéficie du soutien du gouvernement norvégien.

L’objectif affiché par Lescure et Agnès Pannier-Runacher est de renforcer le partenariat franco-norvégien et de permettre aux entreprises françaises de tirer parti de ces infrastructures de stockage de carbone. Un second forum franco-norvégien des industries vertes est prévu le 16 janvier à Paris, marquant une étape supplémentaire dans cette collaboration environnementale.

Lire également :  Une nouvelle borne de recharge communicante arrive sur le marché

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *