Et c’est une nouvelle photo édifiante qui attire notre attention. Le célèbre youtubeur, Tesla Enthousiaste, vient tout juste de partager sur ses réseaux une photo d’une station de Supercharger, tout à fait exceptionnelle. En effet, elle est prévue pour ne pas connaître les coupures de courant.

https://twitter.com/tenthousiaste/status/1505285492513951744?s=21
photos du Supercharger équipé de Megapacks

Une installation conçue pour stabiliser le réseau

  • Les Megapacks fonctionnement comme un renfort sur une infrastructure standard : celle-ci peut alors être utilisée même en cas de panne du réseau, et également en cas de pics temporaires.
  • Cette installation s’appuie sur un écosystème ouvert aux nouvelles énergies.
  • Ces batteries à haute capacité peuvent intégrer de l’énergie issue du photovoltaïque, du réseau électrique aux heures les plus favorables et des centrales à charbon, si besoin.
  • Cerise sur le gâteau : le logiciel déjà décrit dans nos colonnes optimise en temps réel le stockage d’énergie pour qu’elle provienne des sources les plus propres possibles, en fonction des disponibilités.

Nouvelle usine de Megapack à Shanghai, Tesla renforce sa présence en Chine

Pour fabriquer ses batteries Megapack, Tesla va implanter une deuxième usine à Shanghaï en Chine. Le constructeur américain de voitures électriques a déjà marqué sa présence en Chine avec une usine ouverte en 2019. Cette usine, bien accueillie par les autorités chinoises, a produit quelque 711 000 voitures en 2022, soit 52 % de la production mondiale de Tesla.

Lire également :  Tesla Model 3: les nouvelles batteries font baisser les prix

Focus sur les Megapacks

Cette deuxième unité de production sera dédiée à la fabrication des batteries Megapack. Contrairement à l’automobile, ces batteries sont conçues pour stocker et stabiliser l’alimentation de réseaux électriques à haute tension. Les Mégapacks de Tesla peuvent emmagasiner plus de 3 MWh chacun. L’usine aura une capacité initiale de 10 000 batteries par an et devrait commencer sa production au deuxième trimestre de 2024.

Elon Musk et ses ambitions

L’annonce de cette nouvelle usine intervient après la présentation par Elon Musk d’un plan de croissance ambitieux. Il avait également confirmé en mars la construction d’une autre usine au Mexique, destinée à l’assemblage de véhicules, près de Monterrey.

Tensions entre Elon Musk et Washington

La proximité d’Elon Musk avec la Chine n’est pas bien perçue par Washington. Musk prévoit de se rendre en Chine dès le mois d’avril et souhaite rencontrer le Premier ministre chinois, Li Qiang. Cependant, cette relation ne masque pas la rivalité commerciale et les tensions diplomatiques entre les deux pays. Selon le Washington Post, des chercheurs militaires chinois voient le projet Starlink d’Elon Musk comme « une menace majeure pour la sécurité nationale ».

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *