Bugatti Chiron, moteur en assemblage
Bugatti Chiron, moteur en assemblage

Fixées à l’étrier de frein, les plaquettes de frein ont pour rôle de serrer les parois du disque de frein afin d’entraîner le ralentissement voire l’immobilisation de la voiture lorsqu’elle est en mouvement.

Les plaquettes de frein se situent aussi bien à l’avant qu’à l’arrière de l’automobile et doivent être contrôlées régulièrement. Toutefois, certaines voitures embarquent un kit de frein, si bien que ni disques, ni plaquettes de frein ne sont nécessaires à l’arrière du véhicule.

Les plaquettes de frein : des pièces qui ont besoin d’être changées

Parce qu’elles se frottent régulièrement sur le disque de frein, les plaquettes finissent par s’user de manière irrévocable. C’est pour cette raison majeure que les plaquettes de frein doivent être vérifiées à une fréquence régulière, et être remplacées le cas échéant.

L’on notera que ce sont les plaquettes de frein à l’avant du véhicule qui fournissent la plus importante force de freinage. Ces dernières ont une durée de vie estimée entre 30 000 kilomètres et 45 000 kilomètres. Quant aux plaquettes de frein situées à l’arrière de la voiture, celles-ci sont légèrement moins sollicitées, d’où une durée de vie supérieure d’environ 60 000 kilomètres en moyenne.

Il va de soi qu’une usure prononcée des plaquettes de frein a une incidence certaine sur leur efficacité. Afin de vérifier l’état des plaquettes de frein de votre voiture, vous pouvez procéder à un simple contrôle visuel, bien que les voitures les plus modernes renseignent directement l’automobiliste en cas d’usure critique des plaquettes de frein à l’aide d’un voyant qui s’affiche sur le tableau de bord. En règle générale, on estime que les plaquettes de frein ont besoin d’être remplacées lorsque la garniture de frein atteint une épaisseur inférieure à 2 millimètres.

Lire également :  La ruée chinoise vers l'électrique : l'Europe doit-elle s'inquiéter?

Des plaquettes de frein élaborées dans différents matériaux

Les plaquettes de frein d’une voiture sont fabriquées à partir de matériaux divers. Lorsque vient le moment de faire remplacer vos plaquettes de frein, il est nécessaire de prendre en considération le type de véhicule dont vous disposez ainsi que les conditions dans lesquelles vous avez l’habitude d’en faire usage.

En matière de plaquettes de frein, les automobilistes ont l’embarras du choix. En effet, il en existe des semi-métalliques (composées d’un assemblage de plusieurs matériaux tels que l’acier, le cuivre ou encore le graphite), lesquelles offrent un haut niveau de performance et s’avèrent durables dans le temps.

Les plaquettes de frein peuvent également être conçues au moyen de matières plus « naturelles ». Ainsi, les plaquettes de frein en verre ou en caoutchouc se distinguent de par leur souplesse et efficacité. Cependant, celles-ci sont moins résistantes et nécessitent d’être remplacées plus régulièrement que les plaquettes de frein semi-métalliques. 

Enfin, pour les voitures dotées d’un moteur puissant, le meilleur choix est probablement les plaquettes à base de céramique. Sans surprise, ce type de pièces est le plus onéreux du marché. Attention, toutefois : les plaquettes en céramique ne sont pas recommandées pour les voitures employées régulièrement.

Les symptômes d’une usure des plaquettes de frein

Les plaquettes de frein, qui sont intégrées dans un étrier, entrent en contact avec le disque afin de provoquer le ralentissement du véhicule. Comme expliqué plus haut, le frottement contre le disque induit une usure inévitable des plaquettes de freinage. Or, lorsqu’elles sont sérieusement usées, le métal du support des plaquettes de frein vient directement accrocher le disque, ce qui peut entraîner des problèmes majeurs (freinage quasi-absent, inconfort sonore, etc.).

Lire également :  La France en pointe sur l’électromobilité

Les symptômes d’une usure ou défaillance des plaquettes de frein sont nombreux : bruits externes lors du déclenchement de la pédale de frein, augmentation de la distance de freinage, réduction du temps de réponse des freins, vibrations au niveau du volant ou de la pédale de frein, odeurs de vapeur dans l’habitacle, fuite de liquide de frein, etc.

Dans le cas où vous seriez en présence de l’un de ces symptômes, un diagnostic doit être établi. Une inspection des plaquettes de frein permettra d’identifier ou non la présence de fissures, d’échardes ou de torsions sur la surface en métal. Un examen de l’épaisseur des plaquettes sera également réalisé. Pour terminer, avant le remplacement des pièces, une vérification de la réactivité du système de freinage est effectuée (des accélérations jusqu’à 60 kilomètres par heure ponctuées de freinages brusques).

Voitures électriques : le freinage régénératif au profit des plaquettes 

L’on notera que le rôle des plaquettes de frein est moins important sur les voitures électriques et hybrides, pour ne pas dire de plus en plus accessoire. En effet, les voitures à motorisation électrique utilisent le principe du freinage régénératif (l’énergie cinétique, plutôt que d’être transformée en chaleur, est convertie en énergie électrique et contribue à l’amélioration de l’autonomie du véhicule).

Et ce n’est pas tout : l’ordinateur de bord des voitures électriques affiche un économètre qui partage des données concernant le niveau de récupération d’énergie (lequel s’exprime en kW) et le niveau de décélération du véhicule (indiqué en g ou en m/s²). 

Pour immobiliser une automobile hybride ou électrique, le conducteur n’a pas réellement besoin d’utiliser les freins : le simple fait de retirer son pied de l’accélérateur entraîne une décélération. En effet, le moteur électrique fait office de générateur et lorsque le conducteur cesse d’appuyer sur la pédale, la vitesse de rotation des roues diminue, ce qui force le véhicule à ralentir.

Lire également :  Fit for 55: Pourquoi l'UE est cohérente lorsqu'elle parle d'alternative à l'électrique ?

À terme, les plaquettes de frein devraient disparaître sur les voitures électriques. Présenté en mai 2022, la DS E-TENSE PERFORMANCE, concept-car du constructeur automobile français DS Automobiles, rend déjà caduc les freins à disque, ce qui pourrait tout simplement signer l’arrêt de mort des systèmes de freinage d’urgence.

Informations sur les plaquettes de frein extraites de piecesauto.fr

Informations complémentaires extraites du site web okey.fr

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *